VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez

Collection privée [Mikhaïl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Collection privée [Mikhaïl] Lun 3 Déc 2018 - 8:48
J'aime bien vivre dans ce pays. Cela ferait presque oublier que tant le reste du monde, un tas de gens sont prisonniers ou réduits à l'esclavage et souffrent. Je ne dirais pas que c'est le paradis. Le monde est quasiment comme avant, ici. Sauf que de nouveaux commerces ont ouvert, ceux destinés aux vampires, maintenant que tout le monde sait qu'ils existent. De nouveaux marchés parallèles ont aussi vu le jour et sans doute la police est elle débordée. Je ne l'envie pas mais ce n'est pas vraiment mon boulot, même si j'ai déjà aidé à en démanteler un bout d'un, un peu aidé par une vampire à vrai dire.

Et puis, j'avais un nouveau boulot à plein temps. Je contrôlais que les vampires suivent bien les règles du territoire qui les accueillait. Pas d'esclaves pour ces derniers même si parfois je me doutais que la limite était parfois ténue. Je n'étais pas spécialement un pervers mais je savais qu'il arrivait que les humains préfèrent obéir, il trouvait ça plus simple. Je n'avais pas connu de cas chez les vampires, par exemple. Peut être leur coté prédateur qui leur interdisait ce genre de … 'faiblesses''.

En tout état de cause, j'allais pas mal fréquenter les vampires et même si je savais déjà pas mal de choses sur eux, tout cela restait parcellaire et très incomplet. En savoir plus sur leurs pouvoirs pourrait m'être très utile, par exemple. Seulement, il m'aurait fallu des ouvrages sérieux et référencés qui en parlent et ce genre de bouquins ne se trouvaient pas vraiment à la librairie ou la bibliothèque du coin. Mais chercher, c'était un peu mon truc et je finis par trouver des informations intéressantes ou du moins prometteuses. Un nom revenait. Je n'avais jamais entendu parler de lui, mais c'était assez normal. Vampire du Protectorat.

J'avais envie de tenter ma chance. Après tout, j'étais sensé ne courir aucun risque. Je prévins Jake que je m'absentais, sans doute pas plus que trois ou quatre jours et que je l'appellerais si je rentrais plus tard et décidais de me mettre en route. Je préférais rencontrer l'individu en personne et en parler avec lui plutôt qu'avoir recours à des intermédiaires. De toute façon, j'avais ma carte du bureau du Protecteur. A priori, tout devait donc bien se passer et si je jugeais la situation trop dangereuse, je me replierais et appellerais des renforts. Je me mis donc en route pour arriver à l'adresse que j'avais à la nuit tombée.

C'était de la pure politesse. Je n'étais ni un voleur ni un intrus. Donc, j'avais bien l'intention de me présenter, le plus simplement du monde. Je ne me voyais pas employer la ruse ou tenter de mentir. Il n'y avait aucune raison de le faire et si jamais je me trompais, il serait toujours temps de changer de tactique. Le domaine que je commençais à traverser au crépuscule avait l'air assez paisible et guère touché par la guerre qui avait eu lieu peu de temps auparavant. J'arrivais au château à la nuit et frappais à la porte. Puis, je demandais à rencontrer le vampire qui gérait le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
Mikhaïl Dragovir
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 77
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Jeu 6 Déc 2018 - 13:08
Cela devait-être une nuit comme une autre, tout partait dans ce sens, mais non, encore sous l'effet de la torpeur il voyait cet humain pénétrer son domaine et rapidement son sang commençait à réagir. Il ignorait qui il était, mais rapidement son regard se portait sur le GPS et pouvait voir que son Manoir était la destination finale. D'ordinaire il était prévenu lors des visites officielles, celle-ci n'avait donc rien d'officiel, peut-être travaillait-il pour le Protectorat, mais rien de moins sûr, il pouvait même être un chasseur. Cependant, ceci n'empêchait pas qu'il puisse travailler pour le Protecteur, il ne pouvait guère apprendre bien plus à son sujet ainsi et se contentait donc de faire prévenir Vadim de l'arrivée d'un visiteur. Les procédés pour y parvenir étaient multiples, mais afin d'être certain qu'il comprenne il agissait souvent de la même façon. Un oiseau commença à chanter une mélodie particulière, bien précise et Vadim en l'entendant avait de suite fait passer le mot. Un humain arrivait et avait pour destination le manoir. Par principe, il avait aussi fait prévenir Nikita de ce qui se passait et en avait fait de même avec Thalya qui ne devait certainement pas comprendre toute cette agitation. Aucune des deux n'avait pour ordre de rester dans leur chambre, elles étaient donc libres d'apparaître ou non. Cependant, tout humain qui se dirigeait vers le manoir le faisait toujours pour une chose bien précise, voir le maître. De plus, l'heure d'arrivée était trop parfaite, il allait arriver à peine Mikhaïl réveillé de sa torpeur, les événements s'emboîtaient trop aisément.

L'étranger franchissait le grand portail qui menait au manoir, celui-ci était déjà ouvert afin de l'accueillir et il pouvait apprécier la beauté de cet endroit. Le manoir immense des Dragovir était en permanence en travaux, en ce moment c'était l'aile de droite qui était en train d'être agrandi. Une flore digne d'un monde fantastique et curieusement, pas un bruit. La nuit était silencieuse, paisible, peut-être un peu trop, mais c'était ainsi, Mikhaïl n'était pas d'humeur à entendre chanter, il n'aimait pas être pris au dépourvu, même s'il n'en montrerait certainement rien. Alors que Vadim lui ouvrait la porte et s'inclinait comme il était coutume dans ce lieu, Mya quant à elle avait fait le tour et arrivait dans le dos de Lorenzo. Sans vraiment se faire remarquer elle s'arrêtait à quelques mètres derrière lui, l'idée était de voir s'il l'entendrait approcher et se faire une idée de ses capacités. Elle prendrait ensuite la parole d'un ton clair et des plus amicales :

- Bonsoir Monsieur, puis-je avoir les clés de votre véhicule, je vais aller la garer à l'abri, il va bientôt neiger.

S'il acceptait, elle prendrait les clefs et agirait comme elle lui avait dit, elle ne fouillerait pas la voiture étant presque certaine qu'il le remarquerait. Elle préféra jouer la carte de la franchise, il n'y avait pas de raison de voir en l'inconnu un ennemi, c'était là les mots de Vadim qui d'une main tendue vers l'intérieur l'invitait à entrer. Le majordome ne proposa pas de prendre le manteau du chasseur et montra le chemin pour rejoindre son maître. Ensemble ils se dirigèrent vers le grand salon, mais le traversèrent pour rejoindre la porte du fond qui donnait sur la cour intérieure et ses beautés. Là-bas, assis sur une chaise autour d'une petite, Mikhaïl attendait en observant son jardin et les quelques animaux qui ne fuyaient pas en voyant arriver Lorenzo. La plupart d'entre eux partirent en voyant l'humain, les autres, généralement les oiseaux, demeurèrent imperméables à son arrivée. Certes, c'était Mikhaïl qui les poussait à fuir, le but étant de donner le change, mais il ne voulait pas atténuer la beauté de son chez lui, alors les biches et autres animaux restèrent à portée de vue. Mikhaïl se leva en les entendant approcher, tranquillement et se dirigeait vers les humains un léger sourire aux lèvres. Un coup de menton subtil vers le bas et Vadim s'éclipsa sans un mot. Le vampire, qui ne cachait absolument pas qu'il en était un, tendait la main vers l'invité et se présentait :

- Enchanté, Mikhaïl Dragovir, je crois savoir que vous vouliez me voir, installez-vous, Vadim ne tardera pas à revenir.

Mikhaïl serra la main s'il acceptait, sinon il se contentera d'un nouveau sourire, mais il doutait que l'humain agisse ainsi. Cela reviendrait à se montrer provoquant, hors, il n'y avait pas de raison et il ne sentait pas en lui de l'agressivité à son égard. Tout en se redirigeant vers sa chaise il indiquerait celle en face à son invité surprise, puis s'installa tranquillement. Le timbre de sa voix était d'un neutre presque troublant, mais ce n'était pas la seule chose troublante en ce lieu, le chasseur n'aura certainement pas pu enlever cette impression d'être observé depuis son arrivée dans le domaine du vampire. Bien entendu, ce n'était là pas qu'une impression, c'était bel et bien le cas. Mikhaïl se demandait quel genre d'humain était en face de lui, il avait l'air plutôt athlétique, confiant, chose qui était étonnante. L'humain avait-il apprécié les beautés de son domaine, de son Manoir ? Enfin, du peu qu'il avait vu, le style du grand salon, immense à l'allure ancienne . Peut-être était-ce le style typiquement du Moyen-Âge, le confort, l'immense cheminée qui s'y trouvait, les tableaux et autres œuvres d'art qui s'y trouvaient ou qui étaient accrochés sur les murs le long des couloirs. Effectivement, la richesse transpirait de partout au point qu'elle pouvait être dérangeante, comment il était possible d'avoir une telle richesse dans un pays sortant d'une guerre. Au-delà de ce qui était visible, c'était l'invisible qui pouvait le troubler, plus particulièrement Mikhaïl. Le chasseur ayant l'habitude des vampires pourra le remarquer, il était tout-puissant. Si loin de lui il était possible de ne rien remarquer, aussi proche c'était impossible, ce n'était pas une aura, c'était simplement murmure qui passait dans l'esprit de chacun. Le vampire observait l'humain et finit par regarder à nouveau son jardin. L'instant d'après, Vadim rouvrait la porte avec un plateau en main, dessus se trouvait thé, café, quelques morceaux de chocolat et des biscuits encore chauds pour accompagner. Cela donnait presque l'impression qu'il avait tout préparé de sorte de pouvoir accueillir le chasseur, chose qui était en réalité le cas. Il ne demanda pas ce qu'il voulait garder, il déposa le tout sur la table du côté de Lorenzo et s'éclipsait à nouveau.

Ce n'était qu'ensuite que le silence fut brisé par Mikhaïl qui le regardait à nouveau dès le moment où celui-ci c'était tourné vers Vadim. Il prenait la parole avec cette même neutralité troublante, pourtant il souriait légèrement :

- Prenez ce que vous voulez, c'est pour vous, moi je n'en veux pas, ce que je veux par contre, c'est savoir pourquoi vous êtes ici chez moi sans vous être annoncé. D'ordinaire je ne reçois pas les personnes qui viennent à l'improviste, humain ou vampire cela va de soi.

Si ses paroles pouvaient sembler menaçantes, son visage n'en montrait rien, mais il n'avait pas tort, le gentleman qu'il était n'appréciait pas être prit au dépourvu. Même si ce n'était jamais le cas, il considérait que remarquer une présence via les yeux de son domaine revenaient au même que de frapper à sa porte sans être attendu. Mikhaïl restera ainsi assis à le regarder, vêtu de son costume complètement noir.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 8 Déc 2018 - 21:04
Je ne sais pas quand j'ai commencé à me sentir comme observé. C'était difficile à dire, mais en arrivant au château, c'était assez présent, même si mes sens ne valaient pas ceux d'un vampire. Peut être le pouvoir du maître des lieux. Ca tombait bien, j'étais venu pour me renseigner sur les capacités des immortels, si ce dernier me laissait consulter les écrits qu'il possédait. Et je doutais quand dans ce dernier cas, il ait réellement envie de me parler de ses dons propres. Enfin, je verrais bien. Il suffirait de demander si je sentais qu'il y avait une opportunité, sinon, je le laisserais me révéler ce qu'il voulait bien.

Je frappais donc à la porte et une sorte de majordome vint m'ouvrir. Une autre personne se glissait dans mon dos mais j'avais plus de self contrôle que ça. Je ne bronchais pas en me répétant en boucle dans ma tête que je n'étais pas en mission et que tout allait bien se passer. Je finis par sursauter quand la jeune femme, car s'en était une, m'adressa la parole pour me demander les clefs afin de ranger la voiture. Ainsi, me privait on de mon moyen de transport jusqu'à temps qu'on me juge inoffensif? Peut être. Après tout, on est jamais trop prudent, du moment que j'étais suffisamment libre d'aller et venir je n'allais pas protester contre cette précaution somme toute élémentaire.

Je souris à la jeune femme d'un air un peu coupable et lui confiais la clef tout en suivant l'homme à l'intérieur. C'était une belle bâtisse luxueusement aménagée. Très… vampirique, à vrai dire. Je fus conduis directement dans les jardins et je reconnu dans la personne présente une créature de la nuit. L'accueil était tout à fait correct et je n'avais rien à dire à ce propos. Il se présenta et la moindre des politesses était de faire de même. Je lui serrais la main sans arrière pensée et j'acceptais de prendre un siège et m’apprêtais donc à attendre le retour de son serviteur en sa compagnie.

«Lorenzo Di Alba. Merci de me recevoir à l'improviste. Je sais que j'aurais sans doute dû essayer de vous téléphoner, mais je ne savais pas trop si vous aviez un numéro et puis, je préfère discuter directement avec vous. C'est beaucoup mieux qu'un intermédiaire.»

Le service était impeccable. J'observais un peu mieux l'homme qui apportait cette collation pour tâcher de déceler la moindre tension, le moindre déplaisir, je n'eus rien du tout. A part cette désagréable impression d'être observé et autre chose. Je ne savais pas trop et je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Un peu comme un mot que l'on a sur le bout de la langue et qui ne veut pas venir. Il faut dire que mon esprit était protégé contre les suggestions mentales. Pas totalement, mais suffisamment pour que je garde une partie de libre arbitre ou que je puisse cacher une information si des investigations se faisaient de façon intrusive dans mon cerveau.

«Dans ce cas, j'apprécie d'autant plus que vous acceptiez de me parler. Mais je ne voudrais pas abuser de votre temps. Je peux repasser à un autre moment qui vous arrangerais plus. Je haussais les épaules. Je suppose que cela semble bizarre, mais je préfère fonctionner comme cela.»
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
Mikhaïl Dragovir
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 77
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Lun 10 Déc 2018 - 10:40
Mikhaïl écoutait l'humain, son visage d'un neutre presque troublant malgré un sourire peint sur celui-ci, léger, certes, mais bel et bien là. Il semblait avoir apprécié la vu du manoir, même s'il en avait vu qu'une infime partie, celui-ci s'étendait de chaque côté de l'espace vert en son centre et toute la surface plate de la montagne était utilisée par le manoir ou ses jardins. Le luxe était pour ainsi dire omniprésent, la famille Dragovir disposait d'une richesse quasiment millénaire, cette richesse se voyait partout, jusque dans le plateau que le majordome utilisait et même les tasses.

Le majordome était de marbre, rien ne se lisait sur son visage ou son comportement, il était simplement concentré sur son travail et voilà tout. Mais on ne lisait pas pour autant une quelconque servilité, lorsqu'il avait terminé de tout disposer, il s'inclinait envers son maître de façon respectueuse et se retirait. Le vampire quant à lui était resté immobile du début à la fin, il n'avait pas manqué l'observation du visiteur, mais jusque-là il voyait en lui davantage un homme plutôt aimable et qui avait certainement besoin de lui. Ce n'était pas rare que des personnes viennent le voir pour un service, pour un problème, pour des informations, la famille Dragovir possédant ressource et relation à travers le monde, il était capable de bien des prouesses sans avoir à lever le petit doigt. Ses relations s'étendant au-delà des frontières vampiriques, cependant, de cela il se gardait bien de le révéler à tout va. Finalement, l'humain revenait à son hôte et répondit aux questions de Mikhaïl avec ce même ton aimable et cela convenait parfaitement au vampire. Il tenait au respect, il avait en horreur qu'on lui manquait de respect, c'était pour ainsi dire pour cela qu'il était lui-même respectueux envers son invité. De plus, suivant les anciennes traditions, dès le moment ou l'humain foula le sol de sa demeure il devint un invité, à ce titre il assurerait sa sécurité qu'importe le prix à payer, c'était ainsi, il ne devait apporter la mort à une personne à qui il a ouvert sa porte. Certes, il faisait des exceptions, mais en général dans ce cas il prévenait l'invité du risque qu'il encourait à pénétrer son domaine. Il levait alors la main en direction de Lorenzo en signe d'apaisement avant de prendre la parole :

- J'apprécie votre franchise et votre amabilité, n'en fait rien, il est vrai qu'il est toujours préférable de discuter en face à face, surtout concernant certains sujets délicats. En parlant du sujet de votre visite, qu'en est-il ?

Il posait la question tout à fait naturellement, comme habitué à avoir des visiteurs qui viennent lui demander des choses diverses et variées. Il était vrai que d'une certaine façon, Mikhaïl semblait avec un côté diabolique, surtout lorsqu'il commençait à rendre des services, il passait souvent des sortes de contrats avec les humains ou les vampires et au final il était bien souvent le gagnant dans l'histoire. Mya arrivait quelques instants après, elle avait un verre à la main et semblait très légèrement pâle. Il était plutôt évident que le sang venait d'elle, le verre plutôt grand en était rempli. Elle le lui donnait entre les doigts, Mik s'en saisit et ensuite regardait sa domestique avec un léger sourire :

- Tiens, c'est rare qu'il vienne de toi, tu es bien pâle, va te reposer, mais avant va voir ce que fait Thalya s'il te plaît et merci ma douce.

Il portait le verre à ses lèvres, en buvait une gorgée avant de revenir à son invité, il était curieux de voir si celui-ci était dérangé par ce qu'il venait de voir ou non et si cela devait être le cas il déposerait le verre en dehors de sa vue, mais ne le jetterait pas pour autant. S'il ne voyait rien, il laisserait le verre sur la table plutôt que le sol dans le cas contraire, mais il lui semblait normal de donner une explication à ce qui venait de se produire. Après tout, un vampire n'avait pas besoin de se nourrir tous les jours, alors pourquoi ne pas attendre qu'il soit seul pour lui donner du sang, en soi cela pouvait ressembler à un manque de respect et il n'aimerait pas cela :

- Je m'excuse pour cette petite interruption, mais malgré mon âge j'ai un immense besoin de sang et sans cela je n'aurais probablement pas tenu une heure de plus. Comme vous devez le savoir chaque vampire est différent, un peu comme les humains qui sont loin d'être identique, certain on une grande faim, d'autres non, moi disons que je brûle beaucoup d'énergie et donc en voici le prix à payer. Enfin bref, sachez que vous êtes mon invité pour la durée que vous désirez, une chambre est d'ores et déjà à votre disposition Lorenzo Di Alba.

Il disait tout cela avec un naturel presque enchanteur, il transpirait l'assurance totale, une force passive se dégageait de lui. C'était peut-être ce que les gens appelaient aura, mais chez Mik c'était une tout autre chose, elle était agréable, probablement car aucune animosité se dégageait de lui. Il joignait les mains devant lui et regardait l'humain avec neutralité, mais une pointe d'intérêt dans les yeux. Il voulait savoir pourquoi il était là et ce qu'il attendait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
Thalya Cruz
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 37
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Lun 10 Déc 2018 - 15:08
Une semaine. Une semaine que ma vie a changer. Une semaine que je suis là. Une semaine que je suis devenue sienne. Petit a petit je me fait à la vie au manoire. PEtit à petit je me fais à tout cela. Le soleil va se coucher d’ici un moment et je suis dans ma chambre, occupé à ressasser la rencontre que j’ai fait. Nikita… Je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment à part la colère avec la façon dont ca c'est terminé, alors je met tout cela bien vite de côté. Je décide de prendre une douche à nouveau pour me changer les idée… Non, mieux :  un bain. J’ai un peu de temps devant moi avant de rejoindre le Maître et j’ai besoin de prendre un peu de temps. Je reste un moment dans l’eau chaude et cela me fait un bien fou. Puis je me douche et je sort, enrouler dans une serviette. Je prend le temps de me sécher les cheveux et cette fois, je les boucle très légèrement. Je me maquille tout aussi légèrement, me contentant d’un peu de khôl noir et de mascara puis je vais m’habiller.

Je farfouille dans mon dressing un bon moment. Et je fini par opter pour une robe violine, un peu sombre. À manche longue, un décolleté très sage, elle m’arrive au niveau du genoux. Je met une paire de collant opaque chaud. Alors que je cherche des chaussures, on frappe à ma porte. Après avoir lâcher un “oui?” je voie Mya entrer. Je lui sourit, me demandant pourquoi elle est là. Bien que je ne fuit pas sa compagnie, ces derniers jours j’ai passer plus de temps avec Lune. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis plus réceptive avec elle pour apprendre les notions de Russe qu’il me manque…

Je l’écoute alors qu’elle me transmet un message du Maître et je hoche la tête doucement. Je suis invité à le rejoindre… Elle repart et je choisi une paire de botte. À talon, forcement. Je prend aussi un manteau long et chaud et une écharpe tout aussi chaude. Le manteau et assez long pour cacher ma robe lorsque je le ferme et ca me fait sourire. Je fait deux tour d'écharpe puis je sors de ma chambre. Je descend au rez de chaussée. Je n’ai pas mémoriser tous les couloirs et toutes les pièces encore alors je demande à la première personne croiser, avec un sourire.

Je pousse la porte et me retrouve dehors. Aussitôt je sent le froid venir me piquer les joues. Cela ne me derange pas. Même si je ne suis pas vraiment habituer au climat local encore, j'apprécie assez le temps qui, bien que frai, reste sec. Enfin c’est mon point de vu. Le bruit de mes talons est étouffé par la neige mais pas vraiment le bruit de mes pas. Et même sans ca, je sais que le Maître m’a remarquer. Il sait toujours tout sur tout. Je les observe. Ainsi le Maître à un invité. Je n’ai cependant pas perdue mon sourire. Je m’incline légèrement face à eux.

Bonsoir Maître, Bonsoir Monsieur

Je continue de sourire, sereine. Le Maître me le rend et incline la tête pour me saluer avant de me faire signe de m’installer à côté de lui. Je prend donc place sur la chaise à ses côtés, en face de son invité. Je lise légèrement mon manteau et ma robe sur mes genoux avant de poser mes mains dessus. Je reste silencieuse et attentive, prête a réagir en cas de besoin, quelqu’il soit.


Dernière édition par Thalya Cruz le Lun 7 Jan 2019 - 8:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Mar 18 Déc 2018 - 9:27
Finalement, le but de ma visite vint rapidement dans la conversation. Le vampire ne voulait apparemment pas perdre de temps, mais au moins il ne me chassait pas, ce qui était une bonne chose. J'aurai été tout de même fort dépité si j'avais dû rebrousser chemin après avoir reçu un refus. Cependant, alors que je m’apprêtais à répondre, une jeune femme arriva avec un verre. C'était la même que tout à l'heure et j'hésitais à lui poser la question pour la clef de la voiture. Mais comme effectivement elle avait l'air pâle et que le maître des lieux l'envoyait se reposer, je préférais attendre un moment plus propice pour cela.

Je compris rapidement de quoi il en retournait. C'était le ''dîner de l'immortel. J'étais un peu embarrassé, mais sans plus. Ce n'était pas comme si c'était la première fois que j'étais en compagnie d'une créature de la nuit suffisamment respectueuse pour ne pas tenter de m'attaquer, par exemple. Un peu gêné tout de même de partager ce moment avec un inconnu, je n'en détournais pourtant pas réellement le regard, j'en avais vu d'autre. J'évitais simplement de trop regarder dans cette direction, comme on ne scrute pas avec insistance dans l'assiette de quelqu'un d'autre.

«Ne vous excusez pas. Vous êtes ici chez vous et en tant qu'invité, je ne vois mal vous faire des reproches sur votre façon de faire. Et concernant la chambre, cela dépendra durant combien de temps vous tolérerez ma présence. Mais je vous remercie de l'intention.»

A ce moment là, j'allais vraiment attaqué la raison de ma venue quand une autre jeune femme fit son entrée dans le jardin. Je me levais, simple politesse. Je ne l'avais pas encore rencontré et j'avais tout de même du sang italien. Et puis, j'avais été élevé de cette façon là et j'espérais que le vampire ne s'offusque pas de mes manières. Surtout que la demoiselle en question avait appeler l'immortel maître. Je tiquais un peu sur l'expression. Cela faisait un peu trop penser à l'Empire ou au Royaume. Cependant, cela pouvait être aussi juste une marque de respect et je ne voulais pas m'avancer de trop, surtout que j'avais bien été reçu. Mais je devais rester prudent. Pourtant, il était temps que je déclare le motif de ma visite comme il m'avait invité à le faire avant cette interruption.

«Lorenzo Di Alba, mademoiselle. Ravi de vous rencontrer.
Je me rassis enfin et reportais mon regard sur mon hôte.
La raison de ma visite est toute simple. Je me suis laissé dire que vous possédiez de nombreux ouvrages concernant les pouvoirs des vampires. J'aimerais les consulter, avec votre permission.»

Là, je savais que je ne disais pas que cela. Je lui apprenais aussi que j'avais des contacts au Protectorat qui le connaissait ou du moins, ce qu'il était susceptible d'acheter ou de posséder. Donc, que je connaissais plus ou moins bien le domaine de la nuit. Je me demandais alors jusqu'où iraient ses déductions. Mais je pouvais toujours lui montrer la carte qui prouvait que je bossais pour le Protecteur, si vraiment il était curieux de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
Mikhaïl Dragovir
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 77
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Mer 19 Déc 2018 - 11:02
L'humain ne semblait pas forcément des plus à l'aise avec le verre de sang, mais n'était pas pour autant dérangé ou énervé par le geste. Sa réponse le rassurait ensuite, il avait devant lui une personne plutôt agréable, respectueuse en plus et Mikhaïl appréciait grandement ce genre de personne. Dans le fond, qu'elle soit humaine ou vampire, le respect avait une place très importante dans la lignée des Dragovir, c'était bien pour cela que lui-même demeurait très respectueux. Il avait alors incliné légèrement la tête en signe qu'il avait entendu et écouté sa réponse concernant le logement ainsi que le reste. Mikhaïl venait de décider qu'il resterait le temps qu'il lui plairait et cela qu'importent les raisons de sa venue. C'était ainsi, il était fait de ce bois-là et ne changerait pas. Il se demandait comment allait réagir Thalya, serait-elle jalouse qu'une autre personne éveil son intérêt du moment ? Non il en doutait, par contre rien de moins certain pour Nikita et même au-delà de la jalousie, il y avait son rôle de dévote. Il n'était pas encore habitué à l'idée qu'une personne veille ainsi sur sa protection et sur son domaine, quelqu'un d'autre que lui-même. Sa curiosité n'allait donc qu'en grandissant, mais il demeurait totalement hermétique sur le sujet, comme d'habitude son visage gardait une neutralité presque dérangeante.

Finalement, Mikhaïl bue quelques gorgées silencieusement avant de reposer le verre, il observait l'humain sagement et voyait qu'il se décidait à lui répondre concernant sa question sur sa venue ici. Cependant, il semblait avoir été interrompu dans sa lancée, l'arrivée de Thalya semblait l'avoir subjugué et le voir se lever pour la saluer en retour était encore une fois un signe qu'il appréciait énormément. D'un geste de la main il invitait Thalya à prendre place à ses côtés, il appréciait toujours sa présence et s'ils avaient été seuls il aurait certainement fait monter sur ses genoux pour la garder contre lui sagement. L'humain reprenait place avec s'être présenté brièvement à la dame, il semblait avoir tiqué légèrement au mot ''maître'' cela n'avait rien de spécial, mais depuis que les vampires sont officiellement connus et que la loi du Protectorat s'impose, il était devenu mal vu. Pourtant, ce mot était utilisé depuis des temps immémoriaux dans un sens bien plus valorisant, il était un grand signe de respect, mais surtout le maître signifiait aussi qu'il était celui à qui ce lieu appartenait. Il pourrait effectivement exiger qu'ont l'appelle monsieur, mais il trouvait ce mot bien trop solennel et peu attrayant.

Finalement, l'invité se décidait à répondre, surtout que plus personne ne venait l'interrompre et ce qu'il avait à lui dire en disait effectivement beaucoup sur lui. Il n'y avait pas des milliers de raisons qui pouvaient pousser un humain à demander de telles informations. Les vampires pouvaient en avoir l'utilité, mais il doutait que le Protectorat veuille se montrer redevable envers un Dragovir en lui demandant un tel service. Il en concluait donc que le service était pour lui, mais il avait obtenu cette information et semblait en savoir beaucoup sur le monde de la nuit. Il pouvait en conclure bien des choses, mais ne pouvait affirmer aucun d'entre eux, il pouvait être un chasseur ou non et dans un cas comme de l'autre cela ne lui ferait ni chaud ni froid. Ce qui intéressait d'avantage Mikhaïl était sa demande qui sortait un peu de l'ordinaire, peu de gens savaient ce qu'il avait exactement en stock, mais qu'il possédait ses ouvrages pouvaient aussi être une simple déduction avisée. Le vampire croisait les jambes et penchait légèrement la tête en détournant son regard de Lorenzo pour venir sur son joyau et lui sourit tout en prenant la parole :

- Tu es radieuse aujourd'hui, je voudrais que tu te montres disponible envers notre invité si jamais il aurait des questions durant son séjour parmi nous, cela ne te dérange pas ?

Bien entendu, il ne lui demandait pas d'être à ses côtés nuit et jour, non cela concernait davantage le jour et de plus il n'attendait pas d'elle qu'elle soit à ses pieds, mais simplement prête à lui venir en aide au besoin. La question semblait naturelle, de plus il posait la question, il aurait pu donner un ordre, mais ne voulait pas indisposer Lorenzo en donnant l'impression que Thalya soit là contre son gré et qu'à cause de cela il restait dans l'incertitude à cause d'un quelconque refus de s'imposer à elle. Il connaissait les humains et savait que les personnes avec un savoir-vivre comme semblait l'avoir l'Italien pouvaient être de ce bois-là. Le vampire revenait ensuite à son invité, il buvait une nouvelle gorgée du verre, le vidant au passage et joignait à nouveau les mains devant lui :

- Je possède effectivement de nombreux ouvrages, une partie concerne les vampires et en effet je dispose d'ouvrage sur les pouvoirs vampiriques ainsi que leur lignée. Je suis disposée à vous laisser les consulter, mais aucun d'eux ne devra quitter la pièce qui leur est dédiée. Si vous respectez cette simple règle, alors je ne vois aucune raison de m'y opposer. Cependant, je dois vous mettre en garde, ils sont rédigés en plusieurs langues, certains sont très vieux et pourraient mettre à mal vos compétences linguistiques.

Il le regardait, curieux de connaître sa réaction, bien qu'il ne doutât pas qu'il accepte et même qu'il devait se douter de l'ancienneté de certains de ses livres. Certes, Mikhaïl connaissait chacune de ses langues, il connaissait même en détail chacun de ses livres, pas un seul pouvoir qui y était présenté lui était inconnu. Pourtant, aucun ne parlait du pouvoir de Mikhaïl, mais sa lignée était belle et bien présente à l'intérieur, seulement l'évolution particulière qu'avaient eue les Dragovir devait demeurer inconnu. Finalement, il appréciait l'humain, à aucun moment il avait résisté, refusé de se plier à sa volonté, il ne possédait même plus les clefs de son véhicule et pourtant il n'avait pas une seule fois rechignée. Du moment qu'il n'avait pas de raison de s'offusquer, il demeurait courtois, il aimait cette qualité et pour cela il commençait à sourire légèrement :

- Bon... Si vous le souhaitez je suis disposé à vous prêter main-forte en cas de besoin, je connais chacun de ses ouvrages et si vous cherchez une chose en particulier je pourrais vous indiquer la voie. Si vous êtes curieux, je pourrais aussi vous montrer un autre ouvrage très particulier, je connais des milliers de vampires qui tueraient pour l'avoir, il concerne les chasseurs. Celui-ci relate leur lignée, il remonte très loin, j'ignore si cela pourrait vous intéresser, mais quelque chose me dit que ce n'est pas vous qui risquez de mal vous en servir, je me trompe ?

La question était purement optionnelle, il ne doutait pas de la réponse et savait que parler de chasseur pouvait l'aider à conclure ses déductions le concernant. Après tout, qui d'autre pouvait être intéressé par les pouvoirs vampiriques et un vampire n'aurait pas demandé une telle chose à un humain, alors soit il était une sorte d'enquêteur, soit il était chasseur, voir les deux. Il pouvait aussi être une sorte d'historien bizarre, mais il n'avait pas le style de l'emploi, physiquement trop solide et son caractère était trop assuré pour être un bureaucrate. De plus, Mik était presque certain que la petite Thalya pourrait être curieuse d'en apprendre davantage sur les vampires, elle souhaitait tellement se rendre utile envers lui, connaître un peu mieux son espèce était une bonne idée. Certes, Mik était plutôt singulier pour un vampire, même d'après Nikita il était plutôt unique en son genre et ce n'était pas pour déplaire au vampire qu'il était. L'idée d'être un vampire quelconque ne lui plaisait pas, surtout à lui qui visait une perfection impossible à atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
Thalya Cruz
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 37
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Dim 23 Déc 2018 - 10:41
Je me rapproche et les saluts poliment en souriant. Mon attention toute tournée vers le Maître, je reste quand même attentive un minimum à l’inconnu en face de lui. Il c’est lever en me voyant et se présente. Lorenzo Di Alba. Je lui sourit à nouveau et incline légèrement la tête vers lui. Puis sur l’invitation du MAître, je vient me poser à ses côté, m’asseyant puis lissant mon manteau et ma robe en dessous, sur mes genoux. Je repose mes mains sur les genoux et les écoutes en silence. Enfin, surtout l’homme, qui semble être venu ici pour demander quelque chose. Des ouvrages sur les vampires. Je doit avouer qu’à se moment là, je n’écoute que d’une oreille, occuper à plonger ma main dans la poche de mon manteau pour en sortir une paire de gants. Noir, assez fin et très doux. Mais qui tienne bien chaud. Calement je les enfile et les ajustes sur mes poignets car ils sont assez haut, remontant jusqu’à moitié de mon avant bras à peu prêt.

Alors que je suis occupé à ajuster le second, sur ma main gauche, le Maître s’adresse à moi. Je relève aussitôt la tête, portant toute mon attention sur lui en souriant de plus belle. J’incline la tête doucement face à sa demande et offre un sourire sincère à l’homme en face de moi avant de répondre doucement

Merci Maître… Et non, cela ne me dérange absolument pas. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, Monsieur Di Alba, n’hésitez pas, je tacherai de vous aidez au mieux, cela me fera plaisir.

Je lui sourit de plus belle. Un vrai sourire sincère à nouveau et puisque je n’ai pas besoin d’en ajouter beaucoup plus et qu’on ne me demande rien d’autre, je reporte ensuite mon attention sur mon second gant que je termine d’ajuster avant de redescendre la manche de mon manteau. Heureusement, je n’ai presque plus aucune marque de ma dernière rencontre avec les hommes de Donavan, lorsque l’un d’entre eux ma serrer le poignet gauche au point de me faire un hématome assez conséquent. À l’heure actuel, c’est à peine plus qu’une tache jaunâtre, presque effacer. Il ne me fait plus mal, et j’avoue ne même plus le voir. J’ai décidée d'arrêter de regarder derrière moi. Le passé est le passé. Je n’ai plus envie de vivre dedans.

Mon attention revient toute entière au vampire. J’ai vaguement suivis la conversation jusque là, qui a porté sur des livres traitant des vampires. Mais mon attention se fait bien plus curieuse lorsqu’il parle de “chasseurs” me demandant ce que c’est. Enfin, je connais le principe. Ce sont des hommes qui chassent les animaux. MAis là, ca serait des hommes qui chassent les vampires? Cela me fait legerement frisonner. Je ne pensais pas que ca exister. En même temps, je ne suis pas là depuis très longtemps. Il y a surement énormément de chose que j’ignore et dont je ne suis pas au courant. Plongé dans mes pensées, un nouveau sourire effleure mes lèvres alors que je me dis que j’ai là l’occasion d’en apprendre plus et de pouvoir poser des questions si l’envie m’en prend. Si l’homme en face de moi accepte que je l’aide dans ses recherche ou de répondre à mes questions. J’en ai déjà quelques unes, mais je préfère les garder pour moi. Je les poserais plus tard. En espérant avoir des réponses. Ca ce n’est pas dit. Mais bon, on verra bien, nous n’y somme pas encore. Mais dans tous les cas, pour le moment, je ne dit rien, restant juste là, apportant ma présence en silence. Cela ne me dérange pas de toute façon, tant que c’est pour le Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 29 Déc 2018 - 20:40
Bien. Finalement, sa démarche semblait prendre bonne tournure. Le petit détail concernant les livres qui ne devaient pas quitter la pièce où ils étaient ne me dérangeait pas plus que ça. Je prendrais des notes, éventuellement même des photos. J'avais tout ce qu'il fallait et j'avais une assez bonne mémoire visuelle, même si elle n'était pas aussi excellente que ce que j'aurais souhaité. On ne pouvait pas tout avoir, mais je n'étais pas tête en l'air, ce qui était déjà ça. Je considérais ma mémoire comme moyenne. En même temps, j'avais d'autres dons mais pas vraiment l'intention de m'en servir, sauf en cas d'urgence. Mais le vampire semblait tout à fait civil.

Par contre, tout en l'écoutant parler, je regardais la jeune femme à ses cotés et son petit manège avec ses gants. Quelque chose me chagrina. La marque sur ses poignets. Allié au fait qu'elle l'appelait maître, c'était quelque chose que je voulais essayer de creuser. Si possible en dehors de la présence du vampire et de tout domestique qui pouvaient écouter aux portes. Même si elle n'était pas obligée de me faire confiance si je lui proposais de l'aide. Je n'en savais rien. Peut être me dénoncerait elle et dans ce cas, je serais sans doute obligé de fuir. Enfin, au pire. Je ne voulais pas assombrir cette visite par des suppositions. Surtout que les preuves étaient minces, mais néanmoins réelles. J'inclinais poliment la tête en direction de la jeune femme à sa déclaration.

«Vous m'en voyez ravi, mademoiselle. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas du genre à abuser de l'hospitalité qui m'est offerte.
Je reportais mon attention sur mon hôte et précisais.
Je parles quelques langues et je me débrouille pas si mal avec le latin. Mais possible que j'ai besoin de vous si vraiment j'ai des difficultés à comprendre certains passages qui me sembleraient intéressants.»

En tout cas, je semblais plaire au vampire et il me semblait que celui ci se détendait légèrement. Avant qu'il n'aborde un point qui me fit d'abord sourire puis franchement rire. Demandait il ça au hasard ou bien attendait il une réponse précise de ma part? Je ne savais pas trop. Je pouvais très bien botter en touche ou bien déclarer ma vraie nature. Pour l'instant, l'immortel semblait jouer franc jeu avec moi et je ne trouvais pas vraiment nécessaire de lui mentir. Après, j'aurais très bien pu cacher l'information. Mais finalement, je décidais que non. J'étais curieux de savoir si cela allait changer quelque chose dans son accueil, s'il allait me mettre à la porte après ça ou me boucler dans la chambre promise.

«Voilà une bien élégante façon de me demander si je suis un chasseur. A vrai dire, j'en suis un et j'ai fait justement quelques recherches généalogiques sur ma famille il n'y a pas si longtemps. Je serais effectivement curieux de recouper ses informations avec celles que vous possédez, même si je ne suis pas venu pour cela.
Je cherches plutôt les lignées de pouvoir vampirique, la transmission des dons, ce genre de choses.
»
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
Mikhaïl Dragovir
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 77
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Lun 31 Déc 2018 - 10:30
Le vampire était conscient que sa question n'était pas aussi subtile qu'il aurait voulue, mais elle avait le mérite de permettre à son invité de l'esquiver en finesse et faire comme si de rien n'était. Mikhaïl ne s'en serait pas offusqué pour autant, il était le premier à cacher sa vraie nature, il serait donc mal placé pour juger. Cependant, ce qui l'intéressait là de suite était sa réaction envers Thalya, cette courtoisie envers ce qui était à lui, même s'il appréciait sa politesse, il se demandait s'il n'y avait pas autre chose, peut-être n'avait-il pas du tout apprécié l'appellation qu'elle lui avait donnée. Finalement, il se contentait de se dire que si jamais doute il y avait, Thalya serait là pour les dissiper, il n'en doutait pas.

Mikhaïl était content d'apprendre que la barrière des langues ne serait pas un souci, même si le fait qu'il mettait en avant le latin parmi les vieilles langues le faisait sourire d'un air amusé. Mikhaïl ne parlait pas vraiment du latin parmi les langues les plus anciennes, en fait, certains livres en n'étaient pas vraiment et ressemblaient davantage à des parchemins antiques remontant au premier Pharaon. Pourtant, le vampire décidait de ne pas mettre à mal son assurance dès le départ, il se gardait donc de lui faire le commentaire, le latin étant de loin pas une langue qu'il considérait d'ancien et en se disant cela il réalisait que la compréhension du temps différait beaucoup entre un vampire et un humain. Il avait déjà plusieurs fois eu l'occasion de le remarquer en parlant avec d'autres collectionneurs ou simplement des acheteurs et vendeurs potentiels.

Certes il avait été surpris de voir leur différence, mais il avait été davantage étonné par la franchise de l'humain, d'ordinaire les chasseurs ne se dévoilaient pas si aisément et demeurait dans l'ombre pour leur propre survie. Lorenzo ne semblait pas décidé à jouer les fourbes, ce n'était pas Mikhaïl qui allait se plaindre à dire vrai, bien au contraire, il se contentait d'un petit hochement de tête en signe qu'il avait entendu et ne fut donc pas étonné non plus d'entendre qu'il avait vu juste. Le livre concernant les lignées pouvaient l'intéresser, son attention avait cependant été attirée par la réaction de Thalya, elle ne semblait pas au courant de l'existence de tel être capable de prendre en chasse des vampires. Cela l'amusait et il voulut alors faciliter la tâche à la petite timide qui était assise à côté de lui :

- Je vous remercie pour votre franchise, sachez que cela ne change absolument rien pour moi, c'est même tout le contraire, actuellement j'apprécie ce que vous faites, défendre cette nation de liberté pour tout à chacun est une noble cause. Cependant, si cela ne vous dérange pas trop, je pense que Thalya serait très heureuse que vous répondiez à quelques-unes de ses interrogations lorsque vous serez entre vous. Je la soupçonne d'ignorer bien plus de choses sur le monde vampirique qu'elle ne veut bien l'admettre.

Mikhaïl vérifiait que sa coupe était vide, si ce n'était pas le cas il la viderait et se lèverait ensuite. Sa main viendra se poser contre la joue de la jeune humaine pour la garder assise et il déposerait un simple baisé dans ses cheveux avant de la laisser agir. Son regard se porterait ensuite sur le chasseur, s'il n'avait pas terminé de boire il ne dirait rien, pourtant Vadim ouvrira la porte les séparant de la chaleur et proposera à Lorenzo de porter la tasse jusqu'à la bibliothèque pour lui. C'était après tout son travail et Mikhaïl se contentait de son sourire habituel. Il semblait tout contrôler ici et Vadim était devenu un maître pour percevoir tous les signes de son maître quoiqu'il ne soit pas sous son contrôle comme presque tout ici. Tout en s'inclinant légèrement, Mikhaïl demandait chaleureusement à son invité :

- Si vous voulez bien me suivre, je ne voudrais pas que vous attrapiez froid et je pense que vous souhaitez pouvoir vous atteler à la tâche dès que possible. Nous avons un peu de route jusqu'à la bibliothèque.

Les mains jointes dans le dos il patientait le temps dont l'humain avait besoin, il ne regardait pas Thalya, elle savait ce qu'elle avait à faire et ne doutait pas qu'elle les suive sagement. Traversant à nouveau le grand salon tamisé dans une ambiance sombre mais pourtant magnifique. Le style ancien était assez présent ici et dans les couloirs qui succédèrent. Cependant, les couloirs remplis de vieux tableaux, de statues en pierre laissèrent place à des ouvrages plus simples et chaleureux. Le bois commençait à prendre plus de place alors que jusque-là la pierre semblait être mise en avant. Le manoir était littéralement immense et la façade que le chasseur avait vue en arrivant n'était rien en comparaison de ce qu'il était réellement. Un coup d'oeil par une fenêtre et il pouvait voir la cour intérieure dans sont ensemble. Ils descendirent de quelques étages et se retrouvèrent devant la pièce où devait se trouver la bibliothèque. Le vampire les avait fait descendre de plusieurs étages, mais en sous-sol il était difficile de savoir exactement combien, il préférait le rassurer, histoire de se montrer courtois :

- Rassurez-vous, nous sommes en sous-sols car les ouvrages en question sont plutôt convoités et agacent certains vampires qui préféreraient voir leur lignée demeurer dans le secret. Il y a quelques années je me suis vu obligé d'exécuter un vampire idiot qui s'était laissé tenter par un vampire plus ancien, il avait tenté de me voler, depuis j'ai fait déplacer ses ouvrages dans une seconde bibliothèque plus sécurisée.

Sur ses mots il plaçait sa main contre le mur, un emplacement à première vue vide, pourtant quelques laides s'allumèrent et un mécanisme à l'intérieur de la porte la fit s'ouvrir. La porte en elle-même faisait au moins trente centimètres d'épaisseur sans parler du métal utilisé pour la faire. Au fur et à mesure qu'ils étaient descendus le bois avait été remplacé par la pierre des fondations du manoir bien qu'elle était tapissée. Cependant, cette porte semblait être du bois tout à fait normal vu de l'extérieur et vue la discrétion du mécanisme d'ouverture il était évident que de nombreuses choses demeuraient cachées. Mikhaïl pénétrait en premier dans la pièce qui était littéralement immense, sachant que le travail en sous-sol pouvait être difficile et stressant, il avait semblerait-il tout prévu pour faciliter le travail. D'espèce de grands écrans se trouvaient sur les murs en très haute définition, elle montrait le paysage souhaité et avec cela des haut-parleurs renvoyait un son correspondant à ce qui se trouvait sur les écrans. Il était plus ou moins possible d'avoir de tout, sur le mur à côté de la porte se trouvait un petit écran tactile qui permettait de tout contrôler, pour l'instant Mikhaïl mettait une plaine verte ou le sont des oiseaux se faisait entendre. La pièce en soi était ronde et montait bien haut, difficile d'imaginer qu'ils se trouvaient en sous-sols vu la hauteur de cette salle. Elle avait facilement une dizaine de mètres de haut et plusieurs étages avaient été construite le long des murs bibliothèques pour pouvoir accéder à tout ce qui était désiré. Le vampire se saisit d'une tablette qu'il déposait dans les mains du chasseur avant de reprendre la parole :

- Vous pouvez contrôler ce qui se trouve sur les écrans depuis la tablette du mur, ainsi que l'ambiance, les lumières aussi si vous le désirez. Sinon vous pouvez écrire des mots-clefs sur cette tablette que je viens de vous donner et elle vous indiquera l'emplacement des ouvrages y correspondant. N'hésitez surtout pas à me faire appel en cas de besoin et sinon Thalya est là pour répondre à vos moindres demandes. Vous êtes libre d'aller et venir dans cette pièce, la porte restera ouverte le temps que vous serez mon invité. Ah et... Il y a la possibilité d'utiliser la tablette pour certaines traductions, mais votre téléphone est brouillé dans cette pièce comme tous les autres appareils électroniques bien entendu. Bien... Puis-je encore faire quelque chose pour vous ?

Il attendait plus ou moins au centre de la pièce ronde, plusieurs tables se trouvaient dans la pièce et même des canapés ou des fauteuils permettant d'être encore plus à l'aise. Le sol étant entièrement prévu au confort des lecteurs, les murs étaient des bibliothèques sur plusieurs étages et si le chasseur n'avait plus besoin de lui alors Mikhaïl s'éclipserait. Cependant, il reviendrait d'ici une petite heure pour prendre des nouvelles et voir comment se passaient ses recherches. Même si en réalité il s'était retiré pour permettre au chasseur tout comme à Thalya de se poser des questions mutuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
Thalya Cruz
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 37
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Mar 8 Jan 2019 - 11:12
Concentré sur mon gant, j’écoute d’une oreille distraite la conversation qui se déroule a mes côtés. Je suis intriguée par cette histoire de chasseur. Forcement. Mais je ne pose pas de question. Ca ne me regarde pas. Du moins pour le moment. Je l’entend m’autoriser à poser des questions à son invité lorsque nous serons seul. Je rougit légèrement mais esquisse un sourire. Le Maître me connait bien. Il sait que je suis curieuse et il se doute que je n’y connait rien. Alors qu’il se lève et que je m'apprête à le suivre, sa main se pose sur ma joue, me stoppant dans mon geste. Un nouveau sourire m’échappe alors que ses lèvres se posent dans mes cheveux, puis, lorsqu’il m’en laisse le loisir, je me relève, prête à le suivre.

Ils avancent vers la maison et je les suit à quelque pas derrière eux. Je ne connais pas encore tout le manoire. Il est bien trop imposant pour que, en une semaine, j’ai retenue l’emplacement de toutes les pièces. Et quand je vois sa taille, parfois je me dit que de toute façon, je n’y arriverait jamais. Perdue dans mes pensées, je n’ai finalement pas retenue moitié du chemin parcouru. Je ne reviens au présent que lorsque le bruit de la lourde porte s’ouvre après que le Maître ai posé sa main sur le mur. J’observe ce qui se passe, intriguée et aussi émerveiller. Je ne pensais pas que de tel système de sécurité pouvait exister.

Dans la pièce, j’y pénètre après les deux hommes. Je tourne légèrement sur moi même, observant les murs, le sol, le plafond, les écrans. Je reste silencieuse. Je m’éloigne un peu pour mieux voir l’ensemble, mais je reste attentive à ce que le Maître peut dire. Je les laisse discuter autant de temps qu’ils ont besoin et puis, finalement, je me retrouve seule avec l’invité du Maître. Je me tourne vers lui et lui sourit, penchant légèrement la tête sur le côté. Je prend la parole, après avoir hésité entre l’Anglais et le Russe, mais finissant par choisir la langue local sans savoir si il comprend l’Anglais

Monsieur DI Alba? Puis je prendre votre… manteau?

J’esquice un sourire gener. J’ai légèrement buter sur le mot “manteau” qui ne fait pas partis de ceux que j’utilise le plus souvent. J'espère donc que je ne me suis pas trompé, même si je ne pense pas. On ne sait jamais cela dit. Lorsque, et si il me le donne, je vais l’accrocher au porte manteau non loin de la porte. Puis, que j’ai eu le sien ou non en main, je retire le mien, s'accrochant à son tour avant de retirer mes gants et de les plier soigneusement puis de les ranger dans les poches du manteau. Je prend soin d’ajuster correctement les manche longue de ma robe violine. Manche qui retombe très légèrement sur ma main. Mais cela ne me derange pas. Ca a le mérite de me tenir chaud et c’est quelque chose que j’apprécie dans ce pays.

Je me tourne à nouveau vers lui et lui sourit de plus belle. Il doit avoir des question, je n’en doute pas. Le Maître a surement du se dire la même chose d’ailleur. Je ne vois pas pourquoi je serais là autrement. Alors je réitère ce que j’ai pu dire déjà.

Si vous avez le moindre besoin ou la moindre question, surtout, n’hésitez pas, je suis là pour ca et ca ne me dérange pas du tout… ho… et… S’il vous plaît, appelez moi Thalya, tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Mer 9 Jan 2019 - 13:04
Il semblait que mon honnêteté soit appréciée. En tout cas, cette conversation là prit fin et le vampire me dirigea vers le château. Je n'étais pas fâché de rentrer enfin à l'intérieur. Même si je m'étais couvert en conséquence, je commençais tout de même à avoir froid à l'extérieur. Je suivis donc le maître des lieux à travers différents couloirs et pièces pour aboutir dans un endroit dissimulé à la vue. Je commençais à comprendre ce genre de mesures de sécurité quand l'immortel lui parla de la tentative de vol. Bien que je ne fus pas cette sorte de personne je comprenais parfaitement qu'il n'ait pas envie de voir ses documents s'envoler.

«Non, je vous remercie de votre aide. Je suis sûr que vous êtes très occupé et je ne voudrais pas prendre de votre temps plus que nécessaire.
Je vais me débrouiller et si j'ai des difficultés, je verrais ça plus tard.
»

J'avais écouté toute les explications et laissait Mikhaïl vaquer à ses occupations tandis que je parcourais les rayons pour me donner une idée du classement effectué ici. Cela ne me dérangeait pas du tout de chercher et même d'ouvrir des ouvrages qui, à priori, ne concernaient pas ma recherche. Pas que j'allais fouiner non plus, mais parfois, jeter un œil. Il y avait tellement de livres. C'était difficile de savoir par quel bout commencer. Je décidais d'utiliser les outils mis à ma dispositions et tapais le mot pouvoir. Il fallait bien entamer les recherches quelques part. Je verrais en fonction des résultats pour affiner ma recherche par la suite.

«Merci, c'est gentil à vous. Je commence tout juste à me réchauffer.»

Tiré de ma recherche par les mots de la jeune femme, je lui jetais un coup d’œil avant d'ôter et de plier le vêtement cité sur une chaise. Je la regardais et elle semblait mal à l'aise. A cause du départ du vampire ou de la langue? J'avais bien noté l'hésitation et je me demandais si elle était réellement russe. Je souris à la remarque suivante. Je n'allais pas me montrer trop curieux. Je ne savais pas où était parti le vampire et pour avoir une conversation plus que sérieuse avec cette jolie femme, j'attendrais le jour. Et un coin tranquille, peut être ici même. Il ne semblait n'y avoir personne d'autre que nous et en tout cas, la sensation qui m'avait assaillie quand j'étais entré dans le domaine était plus faible ici, voir quasi inexistante.

«J'accepte de vous appelez Thalya si vous me dites Lorenzo.
Je suppose que vous ne connaissiez pas ce lieu, donc je vais tâcher de me débrouiller. Et si j'ai bien compris notre hôte, ce serait plutôt vous qui auriez des questions.

Ha, et au fait, si vous préférez, je parle couramment plusieurs langues, anglais, français, italien …, russe évidemment. Un peu allemand, aussi.
»
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
Thalya Cruz
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 37
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 19 Jan 2019 - 12:00
Je lui sourit et je lui propose de prendre son manteau. Déjà plongé dans l’index de la tablette, il relève la tête pour me répondre et retirer son manteau qu’il pose sur une chaise. En souriant, je me rapproche et récupère son manteau que je vais accrocher a côté de la porte. Je retire ensuite le mien, que j’accroche a côté puis je retire mes gants que je range soigneusement dans les poches de mon manteau. Je reviens ensuite vers lui, lui demandant au passage de m’appeler Thalya. J'acquiesce sans discuter lorsqu’il me demande de lui rendre la pareil et de l’appeler Lorenzo.

Je lui propose aussi mon aide. Mais il touche juste en disant que je ne connais pas vraiment l’endroit. Il a même complètement raison. Je me contente de me rapprocher de lui et je m’assoit non loin de lui. En face de lui en fait. Je penche la tête sur le côté et je le regarde, avouant sans vraiment de gène, tout en passant à l’anglais pour lui parler

L’anglais me convient parfaitement. C’est la langue que je maîtrise le mieux. Je dois bien avouer que je suis encore en train d’apprendre le Russe. Même si j’ai pour moitié sang russe dans les veine, je n’ai jamais eu l’occasion d’apprendre la langue avant mon arrivée dans le pays il y a plusieurs semaines.

Je me cale au fond de ma chaise et réfléchis un moment. Je le laisse travailler en silence. J’ai beaucoup de question et je ne sais pas trop par ou commencer. Et puis il a surement besoin de travailler. Alors je le laisse tranquille… Enfin… un petit moment seulement. Je dois bien avouée que je ne tient pas plus d’une dizaine de minute. Et je fini par me redresser. Je pose mes coudes sur la table et croise les doigts pour y poser mon menton. Je me mordille les lèvres avant de finalement reprendre la parole

Je doit avouer que j’ai des questions… Mais je ne sais pas trop par où commencer. De plus… Ne vous sentez pas obligé de répondre si je m’aventure sur un terrain trop personnel à votre goût, je comprendrais.

Je reste silencieuse une minute avant de reprendre avec un sourire

Vous avez dit, plus tôt, être chasseur de vampire.Mais… Que faites vous exactement? Et pourquoi vous intéressez vous à leur pouvoirs? Ils sont si particulier que ca? C’est si important?

Je le regarde, intriguée et curieuse. Je ne comprend pas ce qu’il fait là. Et je dois bien avouée que le fait qu’il soit un chasseur, cela m’inquiète un peu. Et si il cherche à faire du mal au Maître? Cependant… Je ne m’aventure pas à y penser plus avant. Ca, se sont les affaires du Maître. Et ca, je sais que je ne dois pas m’en occuper, au risque d’en être punis.

J’ai cependant du mal à imaginer que l’on veuille faire du mal au Maître. Après tous, c’est un gentil non? Il n'a pas fait de moi son esclave, mais plutôt une dame de compagnie. Ce n’est pas la même chose. En tout cas, ce n’est pas la même chose à mes yeux.

Finalement, je laisse parler une fois encore ma curiosité. Avec un sourire timide, je le regarde et j’enchaine sur une question plus personnel, j’en ai bien conscience, mais qui me titille quand même

Je suis curieuse… Avez vous choisi d’être chasseur? Où c’est de famille peut être? Il y en a beaucoup, des hommes comme vous? Des femmes aussi peut être?

Je le regarde, les yeux brillant de curiosité alors que je me tiens là, face à lui. JE ne lui laisse cependant pas le temps de me répondre alors qu’une autre question me vient subitement à l’esprit. Je perd mon sourire et mon regard se fait bien plus sérieux alors que je me redresse et pose mes main à plat sur la table, murmurant

Dites moi… Vous n’êtes pas de la région… Que dit-on sur le Maître par chez vous, en dehors de ses terres?

Cela me rend curieuse, car avant qu’il ne me sauve la semaine passé, je n'avais jamais entendu parler de lui… Ou même de vampire en générale depuis deux mois que je suis dans le pays… Même si je savais qu’ils n’étaient forcément loin…


Je le regarde en silence. J’attend clairement une réponse à cette question. Je veux savoir. Et sans même m’en rendre compte, je lui ai avouer que le Maître m’a sauver, ce qui est tout à fait vrai pour moi, de mon point de vue. Sans lui, je serait surement en prison avec Donavan, et rien que l’idée me remplit d’horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 19 Jan 2019 - 20:30
Ainsi, la jeune femme n'était en Russie que depuis peu de temps. Elle apprenait encore le russe. Je ne savais pas si elle s'en tirait bien ou pas, vu que je ne connaissais pas son parcours. Evidemment, j'avais des facilités avec le métiers que j'avais choisi. L'anglais ne me posait pas de problème, et puis, je lui avais proposé. Je passais juste mentalement dans cette langue, la laissant parler, l'écoutant d'une oreille tout en continuant mes recherches dans la tablette et les ouvrages du vampire. Je voyais bien qu'elle cherchait ses mots et qu'elle ne savait pas trop par où commencer. J'attendis donc la première question pour relever la tête, la regardant avec un petit sourire.

«Il n'y a pas de mal, mademoiselle.... Thalia. Peu d'humains connaissent l’existence des chasseurs. Ils ont appris la réalité de celle des vampires, mais notre petite société est restée dans l'ombre, ce qui n'est pas plus mal, vu que nous sommes peu nombreux.
C'est génétique, en fait. Par le sang en quelque sorte, tout comme les immortels. Sauf que ça se transmet d'un parent vers son enfant. Alors homme ou femme, indifféremment.
»

J'avais répondu à cette question là en premier. C'était le plus facile, le plus évident. Je ne lui en voulais pas de me donner ses interrogations dans le sens où cela lui venait. Je réfléchissais à comment répondre à sa question sur les pouvoirs tout en feuilletant un ouvrage qui me paraissait prometteur mais qui s’avérerait décevant au final. Je ne savais pas si les vampires faisaient une sorte de généalogie, comme nous les humains. Mais je pouvais toujours tenter le coup. Après tout, c'était aussi une sorte de filiation. Je cherchais ça comme mot clef tout en poursuivant la discussion.

«Voyez vous, c'est une question de descendance. Un peu comme pour les humains. Un vampire transmet ses pouvoirs à son infant, c'est comme ça qu'on les appelle. La hiérarchie est assez stricte, chez les immortels et ils gagnent en autorité au fur et à mesure qu'ils avancent en âge, un plus jeune respectera, à priori, toujours un plus vieux que lui.
Si l'un d'entre eux fait des bêtises, il serait intéressant de voir si l'on ne peut pas raisonner celui qui lui a transmis… le don.


C'était en partie vraie. Il y avait aussi que plus j'en saurais sur les capacités possibles vampiriques, plus je pourrais éventuellement me préparer et me préserver et ainsi, être plus efficace si je devais me mettre en traque. Ce qu'elle me disait me troublait. De un, qu'elle s'inquiète de ce qu'on pouvait dire de mon hôte et de deux, qu'il l'avait sauvé. Sauvée, mais de quoi? C'était curieux, ça et le respect et l'obéissance qu'elle lui portait, même si les créatures de la nuit avec un charisme naturel qui tendait à rendre les humains dociles. Je savait par ailleurs que je n'avais pas répondu à toutes ses questions, comme ce que je faisais, par exemple, mais la chose était si vaste que cela aurait pu prendre la soirée à le détailler et un résumé pouvait lui donner une mauvaise image de moi en particulier, même si mes semblables étaient plus proche de cette mauvaise image, en réalité.

«Je crois qu'on ne dit pas grand chose. Je n'ai guère entendu de rumeurs sur lui. Je ne connaissais qu'à peine son existence avant qu'un proche du Protecteur me mette sur sa piste à cause des ouvrages.»

Je n'avais guère envie de m'avancer plus avant pour ce soir. Mikhaïl pouvait revenir d'un instant à l'autre et je ne voulais pas qu'il entende toute la conversation que j'avais envie d'avoir avec sa protégée.
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
Thalya Cruz
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 37
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 2 Fév 2019 - 15:53
Je l’écoute me répondre au fur et à mesure qu’il le fait. ET je pose des question à la suite. Lorsqu’on est arrivé à la fin de ce qui est surement la première série de questions réponses, je réfléchis un peu. Finalement la seule chose qui retient vraiment mon attention première c’est le fait que le Maître n’est visiblement pas si connu que cela. Je me laisse aller au fond de ma chaise et le regarde faire ses recherches. Il n’a d’ailleur pas arrêter de chercher même en parlant avec moi. Cela me fait légèrement sourire.

Je me relève et je vais observer les différents rayonnages. Avant de revenir vers lui. Je réfléchis et je tente de comprendre et surtout enregistrer tout ce qu’il a pu me dire. Mais en même temps je ne peux pas m'empêcher de me demander ou est le Maître. Il ne doit pas être dans le coin. Avec Nikita peut être? Un soupire m’échappe alors que je pense a elle. Je n’ai pas aimé sa façon de faire avec moi. Mais je ne comprend pas non plus pourquoi elle a agis comme cela… Bha… Après tout ce ne sont pas vraiment mes problèmes… Tant qu’elle arrête de me considérer comme quelqu’un qui n’est que de passage… C’est en tout cas l’impression que j’ai eu…

Distraitement je prend un livre. Un peu au hasard, je l’ouvre et commence à le feuilleter. Mais je n’ai pas commencé à lire la première page que quelque chose me fait relever la tête. Je le referme brutalement sans m’en rendre compte. Jé le repose à sa place et rapidement je rejoins la porte que j’ouvre. Je tombe sur Vadim. Je ne m’y attend pas et cela me coupe dans mon élan. Cet élan qui m'a poussé à vouloir sortir sans vraiment comprendre pourquoi sur le coup. Il me regarde et me demande si ca va. Je le regarde une seconde et je lui offre un sourire presque timide

Je… Pardon… J'étais dans mes pensées… Oui… Il serait possible d’avoir une théière pleine et une tasse pour moi s’il vous plaît?

Il acquiesce et je le remercie avec un nouveau sourire alors que je revient dans la bibliothèque. Ca me perturbe. Je ne comprend pas d'où est venu ce besoin subit pour moi de sortir… Je retourne m’assoir sur une chaise et croise les bras en réfléchissant et en observant le plafond de la bibliothèque, persuader qu’il se passe quelque chose d’important à l'extérieur. Pourtant, je ne sais pas mettre de mot dessus. Avec un soupire je reporte mon attention sur Lorenzo et lui offre un sourire sincère

J’ai demandé pour qu’on ai du thé à nouveau… J’ai du mal encore à passer la nuit sans cela
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
Lorenzo Di Alba
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 320
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Dim 3 Fév 2019 - 18:54
Je poursuivais mes recherches dans la bibliothèque tout en jetant des coups d’œil à la jeune fille, de temps en temps. Je ne voulais pas avoir l'air de l'abandonner ou quoi que ce soit. Mais elle ne semblait plus avoir envie de me poser des questions, ce qui m'arrangeait beaucoup car je préférais ne pas m'ouvrir d'avantage alors que le vampire pouvait toujours être dans le coin. Nous aurions une conversation plus sérieuse, mais de jour. Peut être bien dans cette pièce qui semblait assez isolée et me protégerait de toute tentative d'espionnage. Mon raisonnement était bon, la seule chose que j'ignorais, bien évidement, c'est que la demoiselle s'espionnait toute seule.

Je me replonge dans les livres quand j'en entends un qui se referme brutalement. Je lève le nez sur Thalya et regarde son comportement étrange. Qu'est ce qu'elle peut bien faire? Elle demande un thé à l'homme, sans doute une sorte de majordome, m'avouant qu'elle a du mal à tenir toute la nuit sans ça. Ha oui, elle se fait punir si elle va se coucher avec le lever du jour? De nouveau, j'ai l'impression qu'elle n'est pas libre de faire ce qu'elle désire. C'est là que je remarque qu'il est déjà tard et que je suis un peu fatigué. Il est peut être temps d'aller me coucher. Notre hôte n'est pas réapparu et je n'ai pas vraiment l'intention de l'attendre toute la nuit. Je ne pense pas qu'il s'offense si je file au lit, surtout que je veux être en forme pour demain.

«Je crois que je vais aller me coucher si vous savez où est la chambre qui m'a été réservé. J'ai besoin de quelques heures de sommeil. J'ai fait une longue route et il est tard dans la nuit.
J'espère vous voir demain, si tel est aussi votre désir.
»

Allait elle me dire que c'était une mauvaise idée? Que j'aurais du attendre le retour du vampire pour gagner un lit et dormir? Je ne servais aucun vampire. Enfin si, Darius, le nouveau protecteur. Mais ce n'était pas dans le sens où je lui offrais mon sang contre sa protection ou de l'argent, comme c'était de coutume que cela fonctionne ici. Je travaillais pour lui, je surveillais l'intérieur de son royaume et peut être bien les frontières aussi si j'avais vent de quelque chose. Bref! Je chassais ses pensées de mon esprit. J'espérais vraiment me tromper sur le compte de ce Dragovir et ne pas avoir à me mettre en chasse réellement.

«Ho, si vous voulez, je peux demander au brave homme qui va apporter le thé de me montrer cette fameuse chambre. Vous n'êtes pas obligé de vous déranger.»

Que ce soit elle ou l'autre homme qui m'accompagne m'importait peu pour ce soir. Je me couchais et dormais d'une traite jusqu'au petit matin. Le soleil me devança, mais je fus sur ''le pied de guerre'' dès mon réveil. Il faut dire que j'avais pas spécialement bien dormi, l'oreille aux aguets pour savoir si quelqu'un essayait de rentrer dans la chambre. J'avais mis une chaise contre la porte pour être réveillé si l'on tentait de s'introduire, mais savait on jamais... Je ne connaissais pas les pouvoirs de l'immortel qui me recevait. Je me mis en quête d'une salle d'eau pour faire un brin de toilette, puis de la cuisine pour manger un morceau. Ensuite, je retrouvais facilement la bibliothèque pour y poursuivre mes recherches. J'attendais avec impatience la jeune femme. J'étais presque sûr qu'elle m'y rejoindrait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl]
Revenir en haut Aller en bas

Collection privée [Mikhaïl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'ai une grande collection de coquillages que je disperse sur les plages. L'avez-vous vue? [PV Idrid]
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
» Une partie de ma collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Domaine Dragovir-