VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez

Collection privée [Mikhaïl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lorenzo Di Alba
avatar
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 316
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Collection privée [Mikhaïl] Lun 3 Déc 2018 - 0:48
J'aime bien vivre dans ce pays. Cela ferait presque oublier que tant le reste du monde, un tas de gens sont prisonniers ou réduits à l'esclavage et souffrent. Je ne dirais pas que c'est le paradis. Le monde est quasiment comme avant, ici. Sauf que de nouveaux commerces ont ouvert, ceux destinés aux vampires, maintenant que tout le monde sait qu'ils existent. De nouveaux marchés parallèles ont aussi vu le jour et sans doute la police est elle débordée. Je ne l'envie pas mais ce n'est pas vraiment mon boulot, même si j'ai déjà aidé à en démanteler un bout d'un, un peu aidé par une vampire à vrai dire.

Et puis, j'avais un nouveau boulot à plein temps. Je contrôlais que les vampires suivent bien les règles du territoire qui les accueillait. Pas d'esclaves pour ces derniers même si parfois je me doutais que la limite était parfois ténue. Je n'étais pas spécialement un pervers mais je savais qu'il arrivait que les humains préfèrent obéir, il trouvait ça plus simple. Je n'avais pas connu de cas chez les vampires, par exemple. Peut être leur coté prédateur qui leur interdisait ce genre de … 'faiblesses''.

En tout état de cause, j'allais pas mal fréquenter les vampires et même si je savais déjà pas mal de choses sur eux, tout cela restait parcellaire et très incomplet. En savoir plus sur leurs pouvoirs pourrait m'être très utile, par exemple. Seulement, il m'aurait fallu des ouvrages sérieux et référencés qui en parlent et ce genre de bouquins ne se trouvaient pas vraiment à la librairie ou la bibliothèque du coin. Mais chercher, c'était un peu mon truc et je finis par trouver des informations intéressantes ou du moins prometteuses. Un nom revenait. Je n'avais jamais entendu parler de lui, mais c'était assez normal. Vampire du Protectorat.

J'avais envie de tenter ma chance. Après tout, j'étais sensé ne courir aucun risque. Je prévins Jake que je m'absentais, sans doute pas plus que trois ou quatre jours et que je l'appellerais si je rentrais plus tard et décidais de me mettre en route. Je préférais rencontrer l'individu en personne et en parler avec lui plutôt qu'avoir recours à des intermédiaires. De toute façon, j'avais ma carte du bureau du Protecteur. A priori, tout devait donc bien se passer et si je jugeais la situation trop dangereuse, je me replierais et appellerais des renforts. Je me mis donc en route pour arriver à l'adresse que j'avais à la nuit tombée.

C'était de la pure politesse. Je n'étais ni un voleur ni un intrus. Donc, j'avais bien l'intention de me présenter, le plus simplement du monde. Je ne me voyais pas employer la ruse ou tenter de mentir. Il n'y avait aucune raison de le faire et si jamais je me trompais, il serait toujours temps de changer de tactique. Le domaine que je commençais à traverser au crépuscule avait l'air assez paisible et guère touché par la guerre qui avait eu lieu peu de temps auparavant. J'arrivais au château à la nuit et frappais à la porte. Puis, je demandais à rencontrer le vampire qui gérait le coin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 60
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Jeu 6 Déc 2018 - 5:08
Cela devait-être une nuit comme une autre, tout partait dans ce sens, mais non, encore sous l'effet de la torpeur il voyait cet humain pénétrer son domaine et rapidement son sang commençait à réagir. Il ignorait qui il était, mais rapidement son regard se portait sur le GPS et pouvait voir que son Manoir était la destination finale. D'ordinaire il était prévenu lors des visites officielles, celle-ci n'avait donc rien d'officiel, peut-être travaillait-il pour le Protectorat, mais rien de moins sûr, il pouvait même être un chasseur. Cependant, ceci n'empêchait pas qu'il puisse travailler pour le Protecteur, il ne pouvait guère apprendre bien plus à son sujet ainsi et se contentait donc de faire prévenir Vadim de l'arrivée d'un visiteur. Les procédés pour y parvenir étaient multiples, mais afin d'être certain qu'il comprenne il agissait souvent de la même façon. Un oiseau commença à chanter une mélodie particulière, bien précise et Vadim en l'entendant avait de suite fait passer le mot. Un humain arrivait et avait pour destination le manoir. Par principe, il avait aussi fait prévenir Nikita de ce qui se passait et en avait fait de même avec Thalya qui ne devait certainement pas comprendre toute cette agitation. Aucune des deux n'avait pour ordre de rester dans leur chambre, elles étaient donc libres d'apparaître ou non. Cependant, tout humain qui se dirigeait vers le manoir le faisait toujours pour une chose bien précise, voir le maître. De plus, l'heure d'arrivée était trop parfaite, il allait arriver à peine Mikhaïl réveillé de sa torpeur, les événements s'emboîtaient trop aisément.

L'étranger franchissait le grand portail qui menait au manoir, celui-ci était déjà ouvert afin de l'accueillir et il pouvait apprécier la beauté de cet endroit. Le manoir immense des Dragovir était en permanence en travaux, en ce moment c'était l'aile de droite qui était en train d'être agrandi. Une flore digne d'un monde fantastique et curieusement, pas un bruit. La nuit était silencieuse, paisible, peut-être un peu trop, mais c'était ainsi, Mikhaïl n'était pas d'humeur à entendre chanter, il n'aimait pas être pris au dépourvu, même s'il n'en montrerait certainement rien. Alors que Vadim lui ouvrait la porte et s'inclinait comme il était coutume dans ce lieu, Mya quant à elle avait fait le tour et arrivait dans le dos de Lorenzo. Sans vraiment se faire remarquer elle s'arrêtait à quelques mètres derrière lui, l'idée était de voir s'il l'entendrait approcher et se faire une idée de ses capacités. Elle prendrait ensuite la parole d'un ton clair et des plus amicales :

- Bonsoir Monsieur, puis-je avoir les clés de votre véhicule, je vais aller la garer à l'abri, il va bientôt neiger.

S'il acceptait, elle prendrait les clefs et agirait comme elle lui avait dit, elle ne fouillerait pas la voiture étant presque certaine qu'il le remarquerait. Elle préféra jouer la carte de la franchise, il n'y avait pas de raison de voir en l'inconnu un ennemi, c'était là les mots de Vadim qui d'une main tendue vers l'intérieur l'invitait à entrer. Le majordome ne proposa pas de prendre le manteau du chasseur et montra le chemin pour rejoindre son maître. Ensemble ils se dirigèrent vers le grand salon, mais le traversèrent pour rejoindre la porte du fond qui donnait sur la cour intérieure et ses beautés. Là-bas, assis sur une chaise autour d'une petite, Mikhaïl attendait en observant son jardin et les quelques animaux qui ne fuyaient pas en voyant arriver Lorenzo. La plupart d'entre eux partirent en voyant l'humain, les autres, généralement les oiseaux, demeurèrent imperméables à son arrivée. Certes, c'était Mikhaïl qui les poussait à fuir, le but étant de donner le change, mais il ne voulait pas atténuer la beauté de son chez lui, alors les biches et autres animaux restèrent à portée de vue. Mikhaïl se leva en les entendant approcher, tranquillement et se dirigeait vers les humains un léger sourire aux lèvres. Un coup de menton subtil vers le bas et Vadim s'éclipsa sans un mot. Le vampire, qui ne cachait absolument pas qu'il en était un, tendait la main vers l'invité et se présentait :

- Enchanté, Mikhaïl Dragovir, je crois savoir que vous vouliez me voir, installez-vous, Vadim ne tardera pas à revenir.

Mikhaïl serra la main s'il acceptait, sinon il se contentera d'un nouveau sourire, mais il doutait que l'humain agisse ainsi. Cela reviendrait à se montrer provoquant, hors, il n'y avait pas de raison et il ne sentait pas en lui de l'agressivité à son égard. Tout en se redirigeant vers sa chaise il indiquerait celle en face à son invité surprise, puis s'installa tranquillement. Le timbre de sa voix était d'un neutre presque troublant, mais ce n'était pas la seule chose troublante en ce lieu, le chasseur n'aura certainement pas pu enlever cette impression d'être observé depuis son arrivée dans le domaine du vampire. Bien entendu, ce n'était là pas qu'une impression, c'était bel et bien le cas. Mikhaïl se demandait quel genre d'humain était en face de lui, il avait l'air plutôt athlétique, confiant, chose qui était étonnante. L'humain avait-il apprécié les beautés de son domaine, de son Manoir ? Enfin, du peu qu'il avait vu, le style du grand salon, immense à l'allure ancienne . Peut-être était-ce le style typiquement du Moyen-Âge, le confort, l'immense cheminée qui s'y trouvait, les tableaux et autres œuvres d'art qui s'y trouvaient ou qui étaient accrochés sur les murs le long des couloirs. Effectivement, la richesse transpirait de partout au point qu'elle pouvait être dérangeante, comment il était possible d'avoir une telle richesse dans un pays sortant d'une guerre. Au-delà de ce qui était visible, c'était l'invisible qui pouvait le troubler, plus particulièrement Mikhaïl. Le chasseur ayant l'habitude des vampires pourra le remarquer, il était tout-puissant. Si loin de lui il était possible de ne rien remarquer, aussi proche c'était impossible, ce n'était pas une aura, c'était simplement murmure qui passait dans l'esprit de chacun. Le vampire observait l'humain et finit par regarder à nouveau son jardin. L'instant d'après, Vadim rouvrait la porte avec un plateau en main, dessus se trouvait thé, café, quelques morceaux de chocolat et des biscuits encore chauds pour accompagner. Cela donnait presque l'impression qu'il avait tout préparé de sorte de pouvoir accueillir le chasseur, chose qui était en réalité le cas. Il ne demanda pas ce qu'il voulait garder, il déposa le tout sur la table du côté de Lorenzo et s'éclipsait à nouveau.

Ce n'était qu'ensuite que le silence fut brisé par Mikhaïl qui le regardait à nouveau dès le moment où celui-ci c'était tourné vers Vadim. Il prenait la parole avec cette même neutralité troublante, pourtant il souriait légèrement :

- Prenez ce que vous voulez, c'est pour vous, moi je n'en veux pas, ce que je veux par contre, c'est savoir pourquoi vous êtes ici chez moi sans vous être annoncé. D'ordinaire je ne reçois pas les personnes qui viennent à l'improviste, humain ou vampire cela va de soi.

Si ses paroles pouvaient sembler menaçantes, son visage n'en montrait rien, mais il n'avait pas tort, le gentleman qu'il était n'appréciait pas être prit au dépourvu. Même si ce n'était jamais le cas, il considérait que remarquer une présence via les yeux de son domaine revenaient au même que de frapper à sa porte sans être attendu. Mikhaïl restera ainsi assis à le regarder, vêtu de son costume complètement noir.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
avatar
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 316
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Sam 8 Déc 2018 - 13:04
Je ne sais pas quand j'ai commencé à me sentir comme observé. C'était difficile à dire, mais en arrivant au château, c'était assez présent, même si mes sens ne valaient pas ceux d'un vampire. Peut être le pouvoir du maître des lieux. Ca tombait bien, j'étais venu pour me renseigner sur les capacités des immortels, si ce dernier me laissait consulter les écrits qu'il possédait. Et je doutais quand dans ce dernier cas, il ait réellement envie de me parler de ses dons propres. Enfin, je verrais bien. Il suffirait de demander si je sentais qu'il y avait une opportunité, sinon, je le laisserais me révéler ce qu'il voulait bien.

Je frappais donc à la porte et une sorte de majordome vint m'ouvrir. Une autre personne se glissait dans mon dos mais j'avais plus de self contrôle que ça. Je ne bronchais pas en me répétant en boucle dans ma tête que je n'étais pas en mission et que tout allait bien se passer. Je finis par sursauter quand la jeune femme, car s'en était une, m'adressa la parole pour me demander les clefs afin de ranger la voiture. Ainsi, me privait on de mon moyen de transport jusqu'à temps qu'on me juge inoffensif? Peut être. Après tout, on est jamais trop prudent, du moment que j'étais suffisamment libre d'aller et venir je n'allais pas protester contre cette précaution somme toute élémentaire.

Je souris à la jeune femme d'un air un peu coupable et lui confiais la clef tout en suivant l'homme à l'intérieur. C'était une belle bâtisse luxueusement aménagée. Très… vampirique, à vrai dire. Je fus conduis directement dans les jardins et je reconnu dans la personne présente une créature de la nuit. L'accueil était tout à fait correct et je n'avais rien à dire à ce propos. Il se présenta et la moindre des politesses était de faire de même. Je lui serrais la main sans arrière pensée et j'acceptais de prendre un siège et m’apprêtais donc à attendre le retour de son serviteur en sa compagnie.

«Lorenzo Di Alba. Merci de me recevoir à l'improviste. Je sais que j'aurais sans doute dû essayer de vous téléphoner, mais je ne savais pas trop si vous aviez un numéro et puis, je préfère discuter directement avec vous. C'est beaucoup mieux qu'un intermédiaire.»

Le service était impeccable. J'observais un peu mieux l'homme qui apportait cette collation pour tâcher de déceler la moindre tension, le moindre déplaisir, je n'eus rien du tout. A part cette désagréable impression d'être observé et autre chose. Je ne savais pas trop et je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Un peu comme un mot que l'on a sur le bout de la langue et qui ne veut pas venir. Il faut dire que mon esprit était protégé contre les suggestions mentales. Pas totalement, mais suffisamment pour que je garde une partie de libre arbitre ou que je puisse cacher une information si des investigations se faisaient de façon intrusive dans mon cerveau.

«Dans ce cas, j'apprécie d'autant plus que vous acceptiez de me parler. Mais je ne voudrais pas abuser de votre temps. Je peux repasser à un autre moment qui vous arrangerais plus. Je haussais les épaules. Je suppose que cela semble bizarre, mais je préfère fonctionner comme cela.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 60
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Lun 10 Déc 2018 - 2:40
Mikhaïl écoutait l'humain, son visage d'un neutre presque troublant malgré un sourire peint sur celui-ci, léger, certes, mais bel et bien là. Il semblait avoir apprécié la vu du manoir, même s'il en avait vu qu'une infime partie, celui-ci s'étendait de chaque côté de l'espace vert en son centre et toute la surface plate de la montagne était utilisée par le manoir ou ses jardins. Le luxe était pour ainsi dire omniprésent, la famille Dragovir disposait d'une richesse quasiment millénaire, cette richesse se voyait partout, jusque dans le plateau que le majordome utilisait et même les tasses.

Le majordome était de marbre, rien ne se lisait sur son visage ou son comportement, il était simplement concentré sur son travail et voilà tout. Mais on ne lisait pas pour autant une quelconque servilité, lorsqu'il avait terminé de tout disposer, il s'inclinait envers son maître de façon respectueuse et se retirait. Le vampire quant à lui était resté immobile du début à la fin, il n'avait pas manqué l'observation du visiteur, mais jusque-là il voyait en lui davantage un homme plutôt aimable et qui avait certainement besoin de lui. Ce n'était pas rare que des personnes viennent le voir pour un service, pour un problème, pour des informations, la famille Dragovir possédant ressource et relation à travers le monde, il était capable de bien des prouesses sans avoir à lever le petit doigt. Ses relations s'étendant au-delà des frontières vampiriques, cependant, de cela il se gardait bien de le révéler à tout va. Finalement, l'humain revenait à son hôte et répondit aux questions de Mikhaïl avec ce même ton aimable et cela convenait parfaitement au vampire. Il tenait au respect, il avait en horreur qu'on lui manquait de respect, c'était pour ainsi dire pour cela qu'il était lui-même respectueux envers son invité. De plus, suivant les anciennes traditions, dès le moment ou l'humain foula le sol de sa demeure il devint un invité, à ce titre il assurerait sa sécurité qu'importe le prix à payer, c'était ainsi, il ne devait apporter la mort à une personne à qui il a ouvert sa porte. Certes, il faisait des exceptions, mais en général dans ce cas il prévenait l'invité du risque qu'il encourait à pénétrer son domaine. Il levait alors la main en direction de Lorenzo en signe d'apaisement avant de prendre la parole :

- J'apprécie votre franchise et votre amabilité, n'en fait rien, il est vrai qu'il est toujours préférable de discuter en face à face, surtout concernant certains sujets délicats. En parlant du sujet de votre visite, qu'en est-il ?

Il posait la question tout à fait naturellement, comme habitué à avoir des visiteurs qui viennent lui demander des choses diverses et variées. Il était vrai que d'une certaine façon, Mikhaïl semblait avec un côté diabolique, surtout lorsqu'il commençait à rendre des services, il passait souvent des sortes de contrats avec les humains ou les vampires et au final il était bien souvent le gagnant dans l'histoire. Mya arrivait quelques instants après, elle avait un verre à la main et semblait très légèrement pâle. Il était plutôt évident que le sang venait d'elle, le verre plutôt grand en était rempli. Elle le lui donnait entre les doigts, Mik s'en saisit et ensuite regardait sa domestique avec un léger sourire :

- Tiens, c'est rare qu'il vienne de toi, tu es bien pâle, va te reposer, mais avant va voir ce que fait Thalya s'il te plaît et merci ma douce.

Il portait le verre à ses lèvres, en buvait une gorgée avant de revenir à son invité, il était curieux de voir si celui-ci était dérangé par ce qu'il venait de voir ou non et si cela devait être le cas il déposerait le verre en dehors de sa vue, mais ne le jetterait pas pour autant. S'il ne voyait rien, il laisserait le verre sur la table plutôt que le sol dans le cas contraire, mais il lui semblait normal de donner une explication à ce qui venait de se produire. Après tout, un vampire n'avait pas besoin de se nourrir tous les jours, alors pourquoi ne pas attendre qu'il soit seul pour lui donner du sang, en soi cela pouvait ressembler à un manque de respect et il n'aimerait pas cela :

- Je m'excuse pour cette petite interruption, mais malgré mon âge j'ai un immense besoin de sang et sans cela je n'aurais probablement pas tenu une heure de plus. Comme vous devez le savoir chaque vampire est différent, un peu comme les humains qui sont loin d'être identique, certain on une grande faim, d'autres non, moi disons que je brûle beaucoup d'énergie et donc en voici le prix à payer. Enfin bref, sachez que vous êtes mon invité pour la durée que vous désirez, une chambre est d'ores et déjà à votre disposition Lorenzo Di Alba.

Il disait tout cela avec un naturel presque enchanteur, il transpirait l'assurance totale, une force passive se dégageait de lui. C'était peut-être ce que les gens appelaient aura, mais chez Mik c'était une tout autre chose, elle était agréable, probablement car aucune animosité se dégageait de lui. Il joignait les mains devant lui et regardait l'humain avec neutralité, mais une pointe d'intérêt dans les yeux. Il voulait savoir pourquoi il était là et ce qu'il attendait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Thalya Cruz
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 32
Célébrité : Gabriela Rabelo
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Lun 10 Déc 2018 - 7:08
Une semaine. Une semaine que ma vie a changer. Une semaine que je suis là. Une semaine que je suis devenue sienne. Petit a petit je me fait à la vie au manoire. PEtit à petit je me fais à tout cela. Le soleil va se coucher d’ici un moment et je suis dans ma chambre, occupé à ressasser la rencontre que j’ai fait. Nikita… Je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment alors je met tout cela bien vite de côté. Je décide de prendre une douche à nouveau pour me changer les idée… Non, mieux : un bain. J’ai un peu de temps devant moi avant de rejoindre le Maître et j’ai besoin de prendre un peu de temps. Je reste un moment dans l’eau chaude et cela me fait un bien fou. Puis je me douche et je sort, enrouler dans une serviette. Je prend le temps de me sécher les cheveux et cette fois, je les boucle très légèrement. Je me maquille tout aussi légèrement, me contentant d’un peu de khôl noir et de mascara puis je vais m’habiller.

Je farfouille dans mon dressing un bon moment. Et je fini par opter pour une robe violine, un peu sombre. À manche longue, un décolleté très sage, elle m’arrive au niveau du genoux. Je met une paire de collant opaque chaud. Alors que je cherche des chaussures, on frappe à ma porte. Après avoir lâcher un “oui?” je voie Mya entrer. Je lui sourit, me demandant pourquoi elle est là. Bien que je ne fuit pas sa compagnie, ces derniers jours j’ai passer plus de temps avec Lune. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis plus réceptive avec elle pour apprendre les notions de Russe qu’il me manque…

Je l’écoute alors qu’elle me transmet un message du Maître et je hoche la tête doucement. Je suis invité à le rejoindre… Elle repart et je choisi une paire de botte. À talon, forcement. Je prend aussi un manteau long et chaud et une écharpe tout aussi chaude. Le manteau et assez long pour cacher ma robe lorsque je le ferme et ca me fait sourire. Je fait deux tour d'écharpe puis je sors de ma chambre. Je descend au rez de chaussée. Je n’ai pas mémoriser tous les couloirs et toutes les pièces encore alors je demande à la première personne croiser, avec un sourire.

Je pousse la porte et me retrouve dehors. Aussitôt je sent le froid venir me piquer les joues. Cela ne me derange pas. Même si je ne suis pas vraiment habituer au climat local encore, j'apprécie assez le temps qui, bien que frai, reste sec. Enfin c’est mon point de vu. Le bruit de mes talons est étouffé par la neige mais pas vraiment le bruit de mes pas. Et même sans ca, je sais que le Maître m’a remarquer. Il sait toujours tout sur tout. Je les observe. Ainsi le Maître à un invité. Je n’ai cependant pas perdue mon sourire. Je m’incline légèrement face à eux.

Bonsoir Maître, Bonsoir Monsieur

Je continue de sourire, sereine. Le Maître me le rend et incline la tête pour me saluer avant de me faire signe de m’installer à côté de lui. Je prend donc place sur la chaise à ses côtés, en face de son invité. Je lise légèrement mon manteau et ma robe sur mes genoux avant de poser mes mains dessus. Je reste silencieuse et attentive, prête a réagir en cas de besoin, quelqu’il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Di Alba
avatar
Date d'inscription : 17/11/2015
Messages : 316
Célébrité : Julian McMahon

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl] Aujourd'hui à 1:27
Finalement, le but de ma visite vint rapidement dans la conversation. Le vampire ne voulait apparemment pas perdre de temps, mais au moins il ne me chassait pas, ce qui était une bonne chose. J'aurai été tout de même fort dépité si j'avais dû rebrousser chemin après avoir reçu un refus. Cependant, alors que je m’apprêtais à répondre, une jeune femme arriva avec un verre. C'était la même que tout à l'heure et j'hésitais à lui poser la question pour la clef de la voiture. Mais comme effectivement elle avait l'air pâle et que le maître des lieux l'envoyait se reposer, je préférais attendre un moment plus propice pour cela.

Je compris rapidement de quoi il en retournait. C'était le ''dîner de l'immortel. J'étais un peu embarrassé, mais sans plus. Ce n'était pas comme si c'était la première fois que j'étais en compagnie d'une créature de la nuit suffisamment respectueuse pour ne pas tenter de m'attaquer, par exemple. Un peu gêné tout de même de partager ce moment avec un inconnu, je n'en détournais pourtant pas réellement le regard, j'en avais vu d'autre. J'évitais simplement de trop regarder dans cette direction, comme on ne scrute pas avec insistance dans l'assiette de quelqu'un d'autre.

«Ne vous excusez pas. Vous êtes ici chez vous et en tant qu'invité, je ne vois mal vous faire des reproches sur votre façon de faire. Et concernant la chambre, cela dépendra durant combien de temps vous tolérerez ma présence. Mais je vous remercie de l'intention.»

A ce moment là, j'allais vraiment attaqué la raison de ma venue quand une autre jeune femme fit son entrée dans le jardin. Je me levais, simple politesse. Je ne l'avais pas encore rencontré et j'avais tout de même du sang italien. Et puis, j'avais été élevé de cette façon là et j'espérais que le vampire ne s'offusque pas de mes manières. Surtout que la demoiselle en question avait appeler l'immortel maître. Je tiquais un peu sur l'expression. Cela faisait un peu trop penser à l'Empire ou au Royaume. Cependant, cela pouvait être aussi juste une marque de respect et je ne voulais pas m'avancer de trop, surtout que j'avais bien été reçu. Mais je devais rester prudent. Pourtant, il était temps que je déclare le motif de ma visite comme il m'avait invité à le faire avant cette interruption.

«Lorenzo Di Alba, mademoiselle. Ravi de vous rencontrer.
Je me rassis enfin et reportais mon regard sur mon hôte.
La raison de ma visite est toute simple. Je me suis laissé dire que vous possédiez de nombreux ouvrages concernant les pouvoirs des vampires. J'aimerais les consulter, avec votre permission.»

Là, je savais que je ne disais pas que cela. Je lui apprenais aussi que j'avais des contacts au Protectorat qui le connaissait ou du moins, ce qu'il était susceptible d'acheter ou de posséder. Donc, que je connaissais plus ou moins bien le domaine de la nuit. Je me demandais alors jusqu'où iraient ses déductions. Mais je pouvais toujours lui montrer la carte qui prouvait que je bossais pour le Protecteur, si vraiment il était curieux de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Collection privée [Mikhaïl]
Revenir en haut Aller en bas

Collection privée [Mikhaïl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'ai une grande collection de coquillages que je disperse sur les plages. L'avez-vous vue? [PV Idrid]
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Domaine Dragovir-