VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez

Angélique Torque (DCXIV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Angélique Torque (DCXIV) Mar 30 Oct 2018 - 15:15



Angélique Torque


I'm untouchable darkness, a dirty black river to get you through this. In the mouth of madness, down in the darkness


Nom : Torque
Prénom : Angélique
Âge : 19 ans
Date de naissance : 6 Avril 2009
Situation familiale : Orpheline, seule au monde.
Orientation sexuelle : Aucune idée.
Particularités : Ne connait rien à l'amour.
Type de maître recherché : J'ai déjà trouvé.
Qualités : Forte ○ Indépendante ○ Perfectionniste.
Défauts : Forte tête ○ Difficile ○ Orgueilleuse.
Groupe : Esclave
Puissance choisie : ○ Royaume
Avatar : Kate Beckinsale

Anecdotes
DCXIV Torque, autrement dit “614”, cela désigne l'âge qu'avait son maître au moment de sa naissance. Armand, ne voulant pas s'ennuyer avec des prénoms décida tout simplement de leur donner comme prénom, l'âge qu'il avait au moment de leur naissance. Angélique est le prénom qu'elle reçut plus tard, beaucoup plus tard.

Torque est le nom qu'Armand avait donné à une famille bien particulière, celui-ci signifiant tout simplement "Chaîne" signe de plus de leur servitude éternelle.

La lignée des Torque telle qu'elle était une fois la perfection atteinte :

La famille Torque est composée de deux branches, l'une servant à obtenir des hommes parfaits et l'autre des femmes parfaites. Chaque nouveau né était ausculté, examiné sous tous les angles afin de déterminer si oui ou non il était apte à vivre et si ce n'était pas le cas il était mis à mort. A partir de là, le vampire faisait attention à ce que chaque branche ne dépasse pas un certain nombre d'enfants. Ensuite, tout le long de leur croissance ils étaient formés et élevés pour être de parfaits petits soldats, servantes, etc. A terme, lorsque les enfants atteignaient l'âge adulte il n'en restait pas beaucoup, en général uniquement deux dans chaque branche. Dès ce moment-là, deux couples étaient formés. Ce procédé faisait que les branches se mélangeaient, c'était obligatoire étant donné que chacune d'elle n'était composée que d'un seul sexe. Ainsi il évitait la consanguinité, au moins un minimum, il ne pouvait pas prendre le risque de laisser entrer un nouveau gêne.

Caractère


S'il existait encore des psychiatres à cette époque de terreur, ils décideraient certainement de coller une affiche “bande de cinglés” sur le front de tout le monde avant de tourner les talons. Résultat, il faut le faire soi-même, comme beaucoup de choses, heureusement, DV avait l'habitude de faire les choses en solitaire et se débrouiller.

Que dire sur elle, au-delà de son côté mouton noir, elle est une véritable emmerdeuse de première et se régale en sachant qu'elle a réussi à pourrir la journée à quelqu'un. C'est en tout cas comme ça qu'elle voit les choses. Cependant, derrière son attitude rebelle et je déteste le monde, se cache une jeune femme simplement en manque d'amour et de tendresse. Elle n'a jamais connu cela, même sa beauté est pour elle une malédiction, celle-ci attire le regard et fait qu'on lui veut du mal. Pour elle, l'amour n'existe pas au-delà de l'amour familial, le reste ce n'est que du désir et la volonté de posséder.

Elle n'est pas du tout matérialiste, elle aime son arsenal, mais n'en mourra pas si elle devait le perdre ou ce le faire voler. Toute sa vie se résumait à la servitude d'un vampire avant sa fuite et maintenant qu'elle était libre, posséder quelque chose ne l'intéressait simplement pas.

En lisant cela, on peut être amené à se demander si elle apprécie au moins quelque chose dans ce monde, c'est justement là que les choses se compliquent. Si d'un côté elle affirme détester plein de choses, la réalité est tout simplement qu'elle ignore tant sur la vie. Le plaisir, être heureuse, elle commence à peine à entrevoir ce que cela pourrait être et dans le fond ignore ce qui la fait réellement vibrer.

Finalement, elle est une combattante, une tueuse, une protectrice, une traqueuse, tant de choses qui font que son coeur est resté glacé. Au fond, elle ne demande qu'à être réchauffée, qu'on lui montre le plaisir, trouver un chez soi, un vrai, pas un endroit où la peur règne en chaque instant. Le règne des vampires est à présent en place et malgré cela, ce rêve lui semble à portée de main. Après tout, voilà six mois que le monde s'est ouvert à elle et qu'elle est enfin en position de l'explorer. DV fera taire son coeur lorsqu'il s'agit de sa famille, elle souhaite laisser cette part de son histoire dans le passé et ne plus le faire remonter à la surface. Mais la vraie raison à cela n'a rien à voir avec sa famille, se plonger dans le passé la force à se rappeler. À se rappeler qu'il y a là-bas un vampire qui ne l'oubliera jamais et qui la pourchassera par-delà les continents pour la faire payer. Mais ce n'est pas tout, dans le passé se trouve un second vampire, celui que sa famille a tué pour la libérer et celui-ci hantera ses rêves pour les changer en cauchemars. Il n'est donc pas rare qu'elle se réveille en boule, recroqueviller sur elle-même en tremblant. Se rappelant la sensation de ses mains passant sur son corps écartelé.

Oui, DV est une femme qui en a trop vu et d'un autre côté, pas assez. Sa vision encore étroite du monde la rend fragile et elle en est consciente. Malgré cela, elle demeure une Torque, une femme dont la lignée s'est évertuée à élever le meurtre au rang d'un art.


Physique


Difficile de ne pas la remarquer, elle s’habille peut-être de noir, généralement du cuir moulant, mais cela ne change rien, on ne la rate pas lorsqu’elle arrive en ville. Une petite beauté, même si petite n’est pas vraiment vraie, elle fait dans les un mètre soixante quinze, en soi ni grande, ni petite et athlétique. En tout cas cela tranchait avec ses cheveux d’un noir pouvant rendre jaloux le plus sombre corbeau d’Irlande. Des yeux couleur noisette, de belles lèvres, ni trop pulpeuses, ni trop fines. Le tout encadré par ses cheveux d’ébène retombant devant ses épaules, ainsi que dans son dos et s’arrêtant au milieu du dos.

Il est bien rare qu’elle retire son attirail de cuir noir, mais si elle le fait il devient alors possible de voir ses muscles abdominaux, bien formés, sans être non plus exagérés. Une belle silhouette, une peau plutôt pâle pour une humaine, mais cela commence à changer depuis qu’elle peut à nouveau sortir à la lumière du jour. Elle n’aime pas se dévoiler, rien à voir avec de la honte, mais en règle générale les choses se passent mal pour elle lorsque cela arrive et son réflexe sera donc bien souvent de repousser ou à défaut de se cacher. Ses mains iront se placer naturellement sur sa poitrine plutôt modeste. Si quelqu’un devait les décrire, il dirait certainement qu’elle se trouve un poil sous la moyenne et il ajouterait qu’elle est sensible. DV aura de toute façon tendance à se dire sensible dès le moment où cela touche ses parties privées.

Sa seconde main se placera sur son intimité, ne pouvant cacher ses fesses rondes et fermes. Elle se contentera de se mettre face à vous, elle ne se pliera pas, bien qu’elle soit d’une grande souplesse. Elle demeurera droite, la plus fière possible sur ses longues jambes fermes et galbées.

Mais ne rêve pas, si jamais quelqu’un la voyait ainsi dévêtue cela serait certainement la dernière chose qu’il verrait, au moins il mourrait le sourire aux lèvres.

crackle bones




Derrière l'écran
Pseudo : Pommedapic
Âge : 26 ans
Mots de passe du règlement :
Fréquence de connexion : Très fréquent
Inventé ou scénario : Inventé
Commentaires : DC de Mikhaïl et Heinart.
Voulez-vous être parrainé ? : Une fois suffit.
crackle bones


Dernière édition par Angelique Torque le Jeu 1 Nov 2018 - 7:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Mar 30 Oct 2018 - 15:15



Histoire




Armand Ortega leur avait souvent raconté l'origine de leur lignée. Ce n'était pas une histoire particulièrement valorisante, surtout pas le genre d'histoire qu'on raconte à une enfant, pourtant cela ne l'avait jamais empêché de le faire et de s'en amuser. Des rumeurs circulaient sur un seigneur en Irlande, les autorités envoyèrent alors un couple reconnu à l'époque pour leur talent d'enquêteur. C'était des envoyés de la couronne qui devaient s'assurer que ce Seigneur ne faisait rien de préjudiciable. À cette époque déjà, l'Irlande était sous la domination Anglaise, bien que beaucoup luttaient contre cette oppression, ce qui n'était pas le cas de ce seigneur. Il demeurait neutre dans le conflit, s'occupant de ses terres et sachant toujours trop bien qui rejoindre en cas de conflits pour éviter la chute de son domaine. Un stratège à ce qui se disait à l'époque. Le couple n'avait aucune idée dans quoi ils allaient se lancer. Rapidement repéré par le seigneur, il ne s'embêta pas à les corrompre pour cacher sa nature, il avait une tout autre idée derrière la tête.

Ils avaient voulu pénétrer de nuit dans le château et c'est là qu'ils rencontrèrent le seigneur de ces terres. Malgré leur talent, ils n'avaient pas la moindre chance contre lui. Au départ ils ne voulaient même pas se battre, mais lorsqu'ils comprirent et voulurent se défendre, il était déjà trop tard pour eux. Le couple avait terminé dans les geôles du château, enchaîné. Il leur apprit l'obéissance et bien d'autres choses encore. Après avoir été dressés comme il le fallait, le couple retourna voir la couronne et révéla qu'il était un seigneur tout à fait ordinaire. Puis il disparut et retourna auprès de son maître à jamais. C'était ainsi que les guerriers du Roi devenaient les siens. Ainsi, depuis cette fameuse nuit où ses ancêtres avaient tenté de tuer le vampire, de tuer Armand Ortega, sa lignée s'était retrouvée enchaînée à lui. Cela était même devenu leur nom.

DCXIV était très jeune lorsqu'elle entendait cette histoire pour la première fois, de nombreuses fois ensuite elle l'avait entendue, quelquefois avec des détails croustillants comme le disait Armand. Comment il avait violé son ancêtre, comment il avait dressé, brisé, torturé et humilié chacun d'entre eux. Il n'y allait pas de mainmorte, les membres de sa lignée n'avaient ensuite été formés qu'à une seule et unique chose, détruire tout opposant à leur maître et ils étaient doués pour cela. Si la première génération ne subit que la torture et la peur, la seconde avait hérité des talents de leur parent et cela représentait dans le fond, plus une malédiction qu'autre chose.

De nombreuses fois à travers les âges sa famille avait été mise au défi, poussée à l'erreur, encore et encore, pourtant ils survécurent. Armand était fier d'eux, il les adorait ses petits humains si fidèles. À travers les âges, il était arrivé que l'un d'entre eux devienne Dévot, particulièrement redoutable et servant à transmettre son talent à la prochaine génération. Jamais l'un d'eux ne devint Dévot sans avoir enfanté. Au bout d'un certain temps, la lignée se coupa en deux branches, l'une n'élevant que des femmes et l'autre que des hommes. Chacune élevait l'excellence et lorsque les enfants atteignaient dix-huit ans il n'en restait que deux par branche. Puis les quatre enfants formaient deux couples, un par branche, tous les autres enfants étaient morts lors des sélections. Armand procédait ainsi pour maintenir un niveau de perfection génétique le plus haut possible. Chacune des branches formait leur enfant d'une façon bien distincte et perfectionnait au fil des générations leur savoir en se servant du nouveau venu de leur branche jumelle. Ainsi il empêchait que la famille ne devienne trop nombreuse, il ne voulait pas voir de tâche génétique dans cette lignée. Pourquoi ? Simplement parce que l'entraînement était différent, un mâle était entraîné à une chose et la femme à d'autre, la séparation des deux sexes en deux branches rendaient cela plus facile à gérer. Ce qui se produisait lorsqu'un enfant mâle naissait dans la mauvaise famille, c'était une évidence, celui-ci était dans la majorité des cas mis à mort et oublié.

Bien que les membres de la lignée reçurent l'immense privilège de vivre au côté de leur maître pendant des siècles, très peu d'entre eux avaient obtenu le statut de dévot. Parmi ceux qui avaient été transformés, l'un d'eux brilla bien plus que les autres. Un jour, il y a de cela plusieurs siècles, enfin c'était ce qui était raconté aux enfants, les maîtres furent attaqués et alors que l'infant du maître, qu'il considérant comme son propre fils, était en danger suite à la défaite de plusieurs d'entre eux. Le dévot apparut pour vaincre tous les chasseurs et ce jour là Armand, leur bon maître, découvrit un détail génétique chez lui, qui allait tout changer pour les Torque. Jamais leur famille n'avait connu le nom de celui qui avait obtenu cette particularité, ils avaient tous les yeux verts, hors celui-ci avaient les yeux couleur noisette. Armand n'avait aucun moyen de savoir comment cela était arrivé, mais c'était devenu une légende racontée de génération en génération.

Lorsque ceci avait été révélé à DV, elle comprit pourquoi, contrairement aux autres membres de sa famille, elle ne passait pas les mêmes tests. A partir de ce jour, rien n'était plus comme avant. La jeune fille , âgée d'à peine huit ans, pensait comprendre dès lors le regard inquiet de sa mère lorsqu'elles n'étaient que toutes les deux. Sa mère savait qu'elle était destinée à devenir une dévote et ceci, bien que cela demeurât secret, n'était pas du tout un honneur pour eux. Depuis quelque temps les choses étaient devenues différentes. Un masque planait sur le visage des adultes lorsque la nuit tombait et disparaissait lorsque le jour revenait. DV se sentait seule, pourtant elle avait des soeurs, mais quelque chose manquait, elle ne se sentait pas entière, elle cherchait quelqu'un sans savoir pourquoi. Puis lors d'une nuit d'hiver elle entendit une conversation entre ses parents et leur maître. La petite aimait se faufiler dans les recoins sombres du manoir et avait trouvé ainsi nombres de passages secrets. Bien sûr tous étaient à la connaissance de sa famille et du maître. Cependant, pour elle, c'était incroyable et elle faisait comme si personne n'était au courant de leur présence. Cette nuit, sa mère pleurait avec son père au pied de leur maître, il faisait leur rapport de la journée et lorsqu'ils commencèrent à parler d'elle, la révélation tomba.

“Elle a de nouveau passé son temps libre à chercher son frère jumeau, pourtant je vous jure que nous ne lui avons rien dit maître. Elle ignore qu’en tant que mâle né dans la mauvaise branche il a été mis à mort et enterré sans tombe.”

Elle n'avait pas écouté la suite et avait directement déguerpi de là. Elle avait donc eu un frère jumeau et d'après ses parents c'était lui qu'elle cherchait sans arrêt. Ceci la bouleversait énormément, elle devinait sans mal pourquoi c'était son frère qui était mort et non elle. Né dans la mauvaise branche, quelle blague ! Le maître préférait les femmes en sale pervers qu'il était. De plus, les jumeaux n'étaient pas autorisés dans leur lignée à cause de la fusion qui pouvait exister entre eux, s'occuper d'eux demandait plus de temps et ils auraient été obligés de délaisser le maître. Ce qui était inadmissible pour le vampire. DV ne le cherchait plus après cela et elle changea énormément. Rien ne s'était passé normalement à sa naissance et son frère était mort parce que son maître était un salopard. Cette idée, cette pensée, elle l'enterra au plus profond de son coeur et commencèrent alors ses fugues. Lorsqu'elle ne s'entraînait pas elle fuyait le domaine du maître pour rejoindre celui du fils, le vampire plus gentil d'après les autres. Elle ne supportait pas de voir le maître la regarder, venir auprès d'elle pour lui demander comment elle allait, elle avait envie de lui mordre le visage lorsqu'il se penchait sur elle. Dans le froid, dans la chaleur, dans l'obscurité, qu'importe, si cela lui évitait le regard de ce monstre, elle partait et se cachait sur les terres de Conrad.

Ce n’était pourtant pas l’unique raison, elle s’y cachait pour fuir son maître, mais aussi pour retrouver l’un des fils de la branche homme de sa lignée. Ce n’était certes pas son frère, mais il était de son sang et c’était un garçon, cela lui suffisait. Elle ne voulait rien de lui en particulier, rien qui sorte de l’ordinaire pour une enfant de son âge, elle voulait simplement dormir contre lui. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais rapidement son absence signifiait des cauchemars terribles qui la réveillaient en hurlant. Elle avait besoin de lui, ce n’était pas réciproque, mais jamais il ne lui refusait ses bras pour dormir. Un jour ils se firent prendre par Conrad, le fils du maître qui les réveilla et leur ordonna de rentrer chez eux sur-le-champ. Cependant, ce qui avait marqué le plus DV c’était que leur maître n’apprit jamais cette histoire. Elle en conclut que ce qui se racontait était vrai, il était le gentil vampire et leur maître le méchant. C’était résumé simplement, mais elle n’était qu’une enfant, une enfant qui pensait tout savoir, mais qui ne savait rien. Tout ce qu'elle voyait, c'était l’absence de punition pour ses petites escapades et la découverte de sa proximité avec DI. Suite à cela, elle ne le voyait plus en douce sur les terres du gentil vampire.

Puis elle grandit et un désir de devenir plus forte grandissait avec elle. La grande question que ses parents lui posaient tout le temps était pourquoi, pourquoi voulait-elle devenir forte ? Et DV n'avait aucune réponse à donner, ce n'était pas pour protéger le maître, ça non, elle donnait le change devant lui, ne se cachait plus systématiquement, mais elle était différente des autres et cela la poussait à se protéger elle-même. Lentement, elle se détournait de ses parents, ceux-ci pensaient certes comme elle concernant leur maître, que celui-ci était un monstre, mais ils ne révélèrent jamais la vérité sur son frère. Cette absence de franchise était suffisante pour qu'elle les ignore de plus en plus, sauf lorsqu'il était question d'entraînement.

Elle a quinze ans à présent et les choses sont loin d'aller en s'améliorant. Elle n'était plus une enfant depuis un moment, en tout cas aux yeux de sa lignée et surtout de son maître. Bien qu'il ne cherchât pas encore à exercer son droit de cuissage, elle ne préférait pas le tenter même si de temps en temps elle sentait son regard sur elle. La jeune fille soupçonnait ses parents de tout faire pour calmer les désirs du maître la concernant, elle avait plusieurs fois vu sa mère aller à sa rencontre, se montrer provocante, excitante pour détourner les pulsions du maître. Au fond de son coeur, elle la remerciait pour cela, mais d'un autre elle maudissait la lâcheté de sa lignée à lui tenir tête. Cependant, elle n'était pas idiote, elle savait qu'il était trop fort pour eux, certes ils pouvaient l'attaquer durant le jour, mais quelque chose les bloquait, ils étaient habitués à cette servitude, contrairement à elle. Lorsque sa mère ne parvenait plus à le faire détourner les yeux c'était ses soeurs qui lui tournaient autour. Elles étaient pour la plupart un peu plus âgées qu'elle, DV avait deux grandes soeurs et une petite. Chacune à par la petite se donnait sans la moindre hésitation au maître. Cela était au-dessus des forces de DV qui voulait son indépendance. Cette idée était pourtant mise à mal, après tout, elle était préservée de son maître grâce au sacrifice de ses soeurs dans sa couche. Elle était loin de survivre seule, en fait, elle réalisait à cette époque à quel point elle était protégée en tout temps par sa famille. Pourquoi elle ? Pourquoi faites-vous tout cela ? Surtout que les choses allaient encore en s'empirant. Le maître frappait sa soeur aînée quand elle se montrait trop insistante pour le détourner de la jeune femme. Cela devenait trop dur d'entendre les râles de sa soeur sous les coups. Elle ne pouvait plus laisser faire ça pour elle. Pourquoi sa famille devrait souffrir pour elle ? Elle se disait que si elle n'était plus là, alors sa famille arrêterait peut-être de souffrir. Alors elle décida de fuir le domaine. Pas seulement en sortir comme lorsqu'elle n'était qu'une petite fille, mais le fuir réellement.

Ce fut cette même nuit qu'elle rencontrait l'un des villageois sur le territoire du gentil vampire, à l'odeur un peu alcoolisée et visiblement en proie à la solitude. Il s'était jeté sur elle sans retenue, elle ne comprenait pas pourquoi il l'attaquait, enfin, au début, après tout il ignorait tout et ce n'était que lorsqu'il déchira ses vêtements qu'elle comprit. Il n'était pas si différent de son maître, mais lui au moins, c'était la solitude qui le poussait à cela, tout était de la faute de Armand ! Ce qui n'empêchait pas DV de lui refuser ce pour quoi sa famille se sacrifiait chaque nuit. Elle tentait d'abord de lui expliquer, mais il la frappait, il ne voulait rien savoir, rien entendre, il voulait simplement abuser d'elle, lui aussi. Elle n'était pas un objet, elle ne lui appartenait pas, elle appartenait à personne ! Elle avait hurlé cela, de toutes ses forces, de toutes ses tripes et dans un mouvement de fureur elle arrachait la gorge de l'humain avec ses dents. Elle l'avait mordu avec fureur à la gorge, il lui tenait les bras après tout, il cherchait à la déshabiller, à la violer, elle n'avait d'autre choix, ce n'était pas sa faute. Le sang chaud coulait sur elle, sur son corps, s'insinuait dans ses vêtements et réchauffait sa peau glacée par l'humidité. Le goût de la chaire, du sang dans sa bouche, elle avait beau cracher le sang, le goût restait. Allongé à côté d'elle, le violeur était mort rapidement. Elle lui avait arraché la carotide, il n'avait eu aucune chance dès le départ. Pourquoi avait-il fait cela ? L'alcool ou cette extrême solitude imposée par le vampire par la séparation des hommes et des femmes de chaque lignée ? Elle ne voulait pas accepter l'idée que la solitude puisse pousser un homme à faire cela au sien. Elle savait bien que le fouet pouvait pousser une lignée tout entière à chasser sa propre race, alors dans l'histoire, elle était la plus diabolique des deux. Elle aurait pu s'offrir pour soulager sa peine et pourtant, elle l'avait tué, tout simplement.

La jeune DV était restés là, allongée, recouverte de sang, elle n'avait pas envie de bouger, elle était encore sous le choc de ce qui venait de se passer. Elle avait jusqu'ici déjà tué, mais uniquement sous l'ordre de son maître, cette vérité la dégoûtait, elle n'était pas si différente finalement. Elle aussi faisait ce qu'il disait, trouvait la force de tuer les siens s'il en donnait l'ordre et la voilà choquée car elle l'avait fait de son propre chef. Misérable. Et cette sensation empira lorsque le bon vampire arrivait devant elle. Il repoussait le corps de l'homme. Il n'était pas content, logique, mais pourtant ne la frappait pas. D'ailleurs, il ne l'avait jamais frappée. Il était le gentil vampire. Soudain, il lui tendit la main pour la relever et son coeur manqua un battement lorsqu'il l'enlaçait pour la faire monter devant lui sur son cheval. Sans comprendre, elle s'était laissée faire, elle avait même reposé sa tête contre son torse. Il était le gentil vampire et prenait soin d'elle. Même lorsqu'il la soulevait pour la ramener dans sa demeure, ses doigts allèrent naturellement s'accrocher à sa chemise, elle était bien là, elle détestait les vampires, les humains ce n'étaient pas franchement mieux, on lui avait appris à les tuer après tout, mais lui c'était différent. Il la reposait un peu lourdement sur le sol de la salle de bain, mais comparée à ce que son maître aurait fait, elle ne réalisait même pas que c'était brusque.

Puis il entreprit de la déshabiller et malheureusement, elle avait eu le mauvais réflexe. Ce n'était pas méchant, en temps normal elle se serait certainement laissée faire vu que c'était le gentil vampire, mais là, elle venait de sentir les mains d'un homme sur son corps. Il avait voulu la posséder, la dominer, abuser d'elle pour son propre plaisir en oubliant la souffrance qu'il donnait. Ce qui venait de se produire avait laissé la jeune DV sur la défensive et elle n'avait pas du tout eu le temps de s'excuser qu'il montrât déjà les dents. Elle se figeait nette, ses dents étaient le signe de la colère ou de l'envie et dans ce cas précis elle n'était pas certaine qu'il continuerait d'être le gentil. Pourtant, il s'arrêtait de lui-même alors qu'elle était en boule à espérer qu'il ne fasse rien et il se retirait aussi simplement. Elle n'en croyait pas ses yeux, il était si différent de son maître, si seulement c'était lui qu'elle avait dû servir, elle aurait pu supporter la servitude, enfin c'était ce qu'elle croyait, pour l'instant tout du moins. Elle était encore nue à peine sortie de la baignoire lorsqu'il rouvrait la porte, par réflexe elle cachait ses atouts et baissait les yeux. Elle ne voulait pas le provoquer, elle ne baissait d'ordinaire que très rarement les yeux et là elle voulait lui montrer qu'elle était désolée, mais rien, il était en colère et se contentait de jeter ses nouveaux vêtements. Elle comprenait sa réaction, elle ne lui en portait pas rigueur, elle avait mal agi. Elle se dépêcha alors de sécher ses cheveux. Une fois secs, elle s'habillait et rejoignait le maître des lieux. Visiblement, elle était un peu en retard, elle avait de longs cheveux noirs comme la nuit, cela prenait du temps à sécher.

Elle osait alors prendre la parole, le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour elle, si le pardon ne fonctionnait pas, les remerciements marcheraient peut-être mieux. Cependant, quelque chose lui glaçait le sang, son maître, s’il apprenait qu’elle avait presque été violée, il oublierait ses soeurs et déciderait de passer à l’action pour s’assurer que personne ne lui vole son soi-disant droit. Cette idée lui faisait peur, terriblement peur, surtout après ce qui venait de se passer. Dans sa tête elle ruminait cette peur "Pas maintenant, non, pas maintenant, jamais, jamais les mains de ce monstre sur mon corps !". Conrad avait clairement remarqué cette angoisse mais elle a une avait fait une énorme bêtise. Seulement, il était gentil, peut-être qu’il comprendrait et la protégerait. Elle fit une autre tentative en lui demandant de ne rien dire à son maître et là, tout changea. Une fureur telle dont elle ne l’aurait jamais cru capable. Qu’il refuserait oui, qu’il la gronderait, pourquoi pas, mais jamais qu’il la prendrait à la gorge comme il venait de le faire. La menace révélée à son oreille la faisait trembler comme une feuille, non, pourquoi le gentil vampire réagissait-il comme ça ?

Le rêve brisé, les choses ne furent plus jamais pareils, il l’avait trimbalée sans ménagement jusqu'à la demeure d'Armand. Elle était restée silencieuse, les larmes coulaient sur ses joues dans un silence de mort, la jeune DV avait le coeur brisé. Finalement, le gentil vampire était un vampire comme un autre, il ne gardait rien pour lui, absolument rien, il avait tout révélé et le maître était fou de rage. Cette nuit-là, elle avait souffert. Ni sa mère, ni ses soeurs n’étaient parvenues à retenir leur maître. il avait battu la petite sous les yeux de tout le monde, elle avait fini dans un état lamentable, étendue sur le sol, son corps bougeait au rythme des soubresauts infligés par la douleur qui la traversait. Il ne l’avait pas épargnée, elle avait été frappée, fouettée, jamais elle n’avait subi pareille correction de toute sa vie et il avait clôturé le tout en lui retirant son seul plaisir. Dorénavant et jusqu’à nouvel ordre, elle n’aurait plus le droit de mettre le nez dehors, de jour comme de nuit, elle devrait à présent travailler et le servir. C’était les deux seules choses qu’elle pourrait faire, la nuit elle devait être là à son réveil et à son couché. Le jour elle apprendrait comme d’habitude, mais n’aurait pas le droit de quitter le manoir, même avec ses parents.

Rapidement, ce qu’elle pensait être l’enfer prit une toute nouvelle définition, sa mère était parvenu à argumenter avec le maître, lui demandant l’indulgence pour ce qui était du droit de cuissage. Elle venait après tout de subir quelque chose de choquant. Elle avait réussi à lui faire entendre raison alors que DV était attachée nue sur son lit et à sa merci. Elle remerciait sa mère comme jamais après cela, mais ce qu’elle devait endurer chaque jour rendait l’ambiance du manoir de plus en plus amère. Le maître commençait à se demander si la particularité génétique de DV était si importante que cela, après tout, il n’était même pas certain que cela joue un rôle dans le choix du pouvoir. Il n'en savait absolument rien, il commençait à douter de son jugement. Devant ce qu'elle subissait chaque jour, ses soeurs commençaient à vouloir la défendre et avec bien plus que des déhanchés devant les yeux du maître. Elle voyait ses parents piquer des colères le jour, frapper contre les portes de rage pour contenir leur fureur avant le réveil du maître. Mais la soumission était dans leur gène, c’était là depuis trop longtemps, depuis toujours, vivre sans le servir était totalement inimaginable pour eux. Même ses propres frères, les garçons de la deuxième branche rejoignaient l’avis de celle des femmes. La situation n’était plus supportable, pourtant ils n’en voulaient pas à DV, en fait, c’était l’inverse, elle leur rappelait à quel point ils étaient réduits à l’état de chien. Elle leur rappelait qu’ils étaient humains avant tout. Tout était là pour une grande révolte. Mais la guerre lancée par le Roi Maximien de Bretagne éclata. Et les choses devinrent plus calmes au sein du manoir, même si, sous jacent, un profond désaccord était né.

Les humains combattent les vampires, les vampires se combattent entre eux et le fils de leur maître est parti avec son dévot pour la guerre. Quant à DV, elle était devenue une femme, une vraie femme, il ne restait que sa pureté encore intacte, mais elle n’était plus la jeune fille souriante qui fuguait. Vêtue entièrement de noir, elle bouillonnait, elle était une boule d’amertume, elle se sentait sur le point d’exploser, cette situation était devenue intolérable et les regards d’Armand sur elle lui glaçaient le sang. Il n’allait plus lui accorder de passe droit, elle allait y avoir droit, elle le savait, elle le sentait et avait raison. Armand était las de cette ambiance, il n’était pas idiot, il le sentait comme n’importe qui de sensé, la famille Torque était au bout du rouleau et elle en était là en grande partie la cause. Il ne se rendait pas compte que c’était entièrement l’inverse, ce n’était pas elle le problème, c’était lui, la lignée des Torque n'en pouvait plus du traitement qu’il lui infligeait. DV, n’était que la victime qui mit en lumière ce qu’ils refusaient de voir et cette nuit, Armand avait pris une décision qui brisa le coeur de la famille. Aucun Torque ne pouvait se soustraire à un ordre donné par le maître, c’était ainsi, il ordonnait et leur corps agissait presque par automatisme. Il voulait le montrer à DV, il voulait lui faire comprendre qu’elle était seule si elle continuait de lui résister et de pourrir l’ambiance.

Armand ordonna au parent de DV à la traîner de force sur son lit entièrement nue et de la tenir les bras écartés. Chaque ordre est absolu, alors ils s’étaient mis immédiatement à la tâche, la jeune femme avait beau hurler, lutter, résister, cela n’y changeait rien. De plus, comment résister lorsque ses propres parents maintenaient ses bras écartés sur le lit. Armand arriva, le maître était là et cette nuit, il lui prenait tout ce qu’il lui restait. Ses parents fixaient leur fille en larmes, ravagée par la violence de son maître, la frustration gardée en lui depuis si longtemps ne manqua pas de la laisser à l’état de catin. Le jour venu, DV ne pouvait même pas se lever, de toute façon cela lui avait été interdit, il avait ordonné qu’elle reste là et il repasserait la voir la nuit suivante. Sa mère était là, à côté de son lit, elle était à genoux en larmes et récitait des excuses à la chaîne. Son père, lui, était parti, elle ignorait ce qu’il faisait, mais il devait être en train de libérer sa rage quelque part. Ses soeurs passèrent la voir une par une, restant simplement avec elle un moment dans le lit, se fichant bien du sang qui s’y trouvait ou des autres fluides. La belle jeune femme ne voyait pas le bout du chemin, la fenêtre de sa chambre lui semblait d’un coup des plus attirante, elle était la porte vers la liberté, mais pas celle qu’elle aurait voulue. Cependant, c’était la seule qui lui serait peut-être permise et cette option devenait de plus en plus intéressante à mesure que le soleil déclinait.

C’était une petite heure avant le coucher du soleil qu’elle rouvrait pour la première fois la bouche, mais ses mots n’avaient rien d’encourageant et montraient l'abîme dans laquelle elle se trouvait:

“Il a pris ma vie, il a pris mes rêves, il a pris mon frère, il a pris plusieurs de mes soeurs, il a pris mes parents, il a pris notre lignée et lui… Il ne nous donne rien, même pas le droit de mourir quand on le veut.”

Elle savait que sa mère l’empêcherait de sauter, c’était un ordre après tout, mais ses mots, elle révéla qu’elle savait pour son frère, qu’elle savait tout. Elle avait enchaîné, disant qu’elle savait que sa mère s’offrait à lui au début, puis que ses soeurs l’avaient fait, mais malgré tout ce qu’elles lui donnaient de bon coeur pour elle, il refusait de lui laisser cette unique chose. Elle regardait sa mère, elle regardait son père qui venait d’entrer avec le reste de la famille:

“Il me viole papa, maman et il continuera. Il le fera avec mes enfants aussi, vos petits-enfants et maintenant c’est le destin du reste de l’humanité si on ne fait rien. Tuez moi je vous en prie… Je veux pas revivre ça… Pas lui… Pas celui qui nous a volé la vie.”

Elle craquait, elle était un esprit libre, elle avait besoin de voler, hors il lui avait retiré ce droit, elle ne pouvait même plus courir à l’extérieur des murs de ce manoir. Maintenant, elle ne pouvait même plus quitter ce lit, elle ne pouvait vivre dans une cage, ni même y survivre, la mort avait un goût divin à ses yeux actuellement. Mais son père fondit sur elle et la serrait dans ses bras de toutes ses forces:

“Nous ne sommes pas là pour t’attacher ou obéir à ce monstre, nous sommes là pour te sauver. Courre, pour nous c’est trop tard, nous ne saurions vivre sans lui, mais toi tu n’es pas comme nous, nous l’avons toujours su. Pars et laisses le nous, il va payer pour ce qu’il a fait à nos enfants !”

À ses mots il se redressait, il ordonna à sa femme de préparer des affaires pour DV et qu’il allait se préparer avec les autres pour accueillir le maître. Le trahir n’était pas possible, mais trahir sa fille était hors de sa portée, jusqu’à maintenant, les enfants qui mouraient sous ses yeux, c'étaient leur faiblesse qui en était la cause. Hors là cela n’avait rien à voir, elle était différente et était la seule à pouvoir vivre sans lui. Ils ne pourront lever la main sur le maître, mais s’il les trahissait, alors ils le pourront, du moins c’était ce qu’ils espéraient tous. DV ne voulait pas laisser sa famille derrière elle, mais chacun à leur tour la poussait à fuir, vivre pour eux, c’était son rôle à présent, ils étaient des guerriers, tuer un inconnu dans son sommeil oui, mais pas leur maître depuis des générations. Leur ancêtre allait peut-être les maudirent à jamais, mais au moins leurs consciences étaient limpides. Elle n’aurait pas dû voir, pourtant elle avait regardé, de loin elle voyait ce qu'il se passait, cachée dans l’un des passages secrets du manoir.

Le maître se réveillait et quittait sa tombe dans les sous-sols. Il avait de suite remarqué le rassemblement dans le grand salon et s’y était de suite dirigé pour découvrir ce qui se passait. Il découvrit l’ensemble de la famille Torque sur le pied de guerre, armé, préparé, mais pourtant à genoux devant lui. Le père de DV prenait la parole le premier, coupant le maître alors qu’il se préparait à en faire de même. Il lui annonçait alors qu’ils avaient aidé DV à fuir et qu’il lui demandait de la laisser tranquille. Il s’embêtait même à expliquer, disant qu’elle n’était pas faite pour servir comme eux tous, qu’elle n’aimait pas sa vie ici, contrairement à eux avant que tout ne devienne chaos. Mais Armand ne voulait rien savoir et refusait de la laisser fuir . Mais ils se foutaient tous de lui, c’était ce qu’elle pouvait lire sur leur visage depuis le trou dans le mur. Sans une once de pitié, d’hésitation, il condamnait DV à mort et ordonna que toute la branche femme soit massacrée à part une seule. Ainsi il pourrait recommencer sur de bonnes bases, la branche des hommes s’étant montrée jusque-là bien plus docile, en tout cas à ses yeux. Mais personne ne bougeait alors qu’il annonçait la sanction et il ne fallait pas longtemps à Armand pour comprendre qu’ils s’étaient tous détournés de lui.

Une lutte à mort avait alors débuté, Armand désarmé, mais vieux de plus de cinq siècles, il n’était pas à prendre à la légère et pouvait arracher la vie d’une poignée d’humain rien qu’en tendant la main vers eux. Quelques secondes plus tard ils étaient mort, mais les Torque étaient une lignée redoutable, Armand s’en était assuré. Cependant, il n’avait pas envisagé qu’il pourrait perdre contre eux s’ils se retournaient contre lui. Beaucoup sont morts cette durant l’affrontement, son père était dans le lot, mais elle n’avait pas eu le temps de se réjouir de la mort d’Armand. Elle l’avait senti, elle ignorait quoi sur le moment, mais son instinct lui avait hurlé de fuir à toutes jambes et c’est ce qu’elle avait fait. Dans le passage secret, elle trouva ce qu'il lui fallait pour sa fuite ainsi que des clefs de voiture et un plan du chemin le plus rapide pour quitter le domaine. Alors qu’elle conduisait, elle l’avait vu au loin, le vampire qu’elle avait admiré il y a longtemps, mais qui l’avait aussi poussé dans le gouffre sans hésitation. Conrad était rentré, il tombait mal et elle savait que jamais il n’arrêterait de la pourchasser. Elle ferma son coeur, celui-ci saignant en imaginant la colère de Conrad s’abattre sur sa mère et ses soeurs. Il les tuerait tous sans hésiter et lancerait ses chiens à ses trousses.

Six mois s’étaient écoulés depuis, elle n’était plus qu’une Torque livrée à elle-même, vivant au jour le jour, mais elle vivait. Survivre serait certainement un mot plus précis, mais pour elle cela revenait au même. Elle priait pour sa famille, espérant qu’ils étaient en paix à présent, que plus jamais quelqu’un ne les pousserait à agir contre leur volonté. Elle entendait beaucoup de rumeurs sur Conrad, soi-disant il n'était pas le pire des vampires, que chez lui on pouvait survivre sans être réduit au plus bas de l’humanité. Mais elle savait que tout cela était faux, il était doué pour se faire passer pour un bon vampire, mais ce n’était qu’un masque, il était aussi affreux que les autres et rien ne la ferait changer d’avis. Ce monde voulait peut-être l’enchaîner, mais elle n’était pas prête de se faire avoir et faisait tout son possible pour survivre. DV ne s’approchait de personne, demeurait cachée en permanence et ne faisait confiance ni aux humains, ni aux vampires. Elle savait que Conrad avait le bras long et elle avait déjà repéré plusieurs personnes à qui il avait montré son portrait. Il la faisait chercher et elle n’osait pas imaginer ce qu’il lui ferait s’il la retrouvait.

crackle bones


Dernière édition par Angelique Torque le Jeu 1 Nov 2018 - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 4:29

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 4:34
Bonjour

Je viens de terminer de lire la première partie de ta fiche. Voici les petites choses qu'il faudrait revoir :

Déjà, pour le prénom, tout en haut, mettre Angelique et préciser, plus bas, que DCXIV est son surnom.

Ensuite ici :

"Elle n'est pas du tout matérialiste, elle aime arsenal, mais ne mourra pas en le perdant ou en ce le faisant voler."

Je ne comprends pas "Elle aime arsenal"... est-ce qu'il ne manque pas un mot ou deux ?



Edit : J'ai mu la suite, mais je trouve que l'explication des branches et selections et tout, n'est pas très claire. Peux tu voir pour expliquer cela différemment stp ?

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 5:27
Voilà, j'ai fait quelque modification là ou tu me l'as demandé, normalement j'ai rien oublié. Pour ce qui est des branches j'ai simplement rajouté une ligne pour que cela soit plus clair. A savoir que les branches étaient séparé car les femmes n'étaient pas traité de la même façon qu'un homme. Même les atout physique, Armand pouvait préférer les femmes au cheveux noirs et les hommes blond, tout était calculé pour que chaque branche répond à certaine demande. Les deux réunis étaient sa vision de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 6:11
Merci bien. Je relis tout ça. Par contre, dans les anecdotes, il faudrait écrire, DCXIV était le surnom d'Angélique. Cela signifiait....


Edit : Il y a cette petite phrase là :

"Ainsi, depuis cette fameuse nuit où ses ancêtres avaient tenté de tuer le vampire, de tuer Armand Ortega, sa lignée s'était retrouvée enchaînée à lui. Cela était même devenu leur nom. "

Je croyais que la famille s'appelait Torque ?

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 6:29
Oui la famille s'appelle Torque, hors Torque signifie chaîne.

Pour ce qui est ensuite de son nom, je rappel que son vrai nom c'est DCXIV, donc ça m'embête un peu de le préciser partout alors que c'est normalement pas vraiment le cas. Angélique est le nom que lui donnera Conrad son nouveau maître, déjà que je le change sur le compte et sur sa fiche. J'aimerai tout de même garder cette base, sinon faut que je change toute mon histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 6:31
D'accord, je n'avais pas compris. Alors, la famille ne s'est plus appelée Torque après mais Ortéga ?

(je suis sur la CB pour faciliter notre discussion)

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 13:30
Me revoilà. L'anecdote est bien claire à présent. Merci.

J'ai lu la suite. Voici ce que j'ai vu :

"Chacune des branches formait leur enfant d'une façon bien distincte et perfectionnait au fil des générations leur savoir en se servant du nouveau venu de leur branche jumelle. Ainsi il empêchait que la famille ne devienne trop nombreuse, il ne voulait pas voir de tâche génétique dans cette lignée. Pourquoi ? Simplement parce que l'entraînement était différent, un mâle était entraîné à une chose et la femme à d'autre, la séparation des deux sexes en deux branches rendaient cela plus facile à gérer. Ce qui se produisait lorsqu'un enfant mâle naissait dans la mauvaise famille, c'était une évidence, celui-ci était dans la majorité des cas mis à mort et oublié.
"

Cette partie n'est pas bien claire.

Plus bas, tu parles du fils du maître. Mais les vampires ne peuvent pas avoir d'enfant. A moins que ce dernier ne soit lui-même vampire. Si c'est le cas, il faudrait le préciser.

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Jeu 1 Nov 2018 - 13:33
Alors quand je parle du fils du maître, je parle de Conrad qui est considéré comme son fils. Mais en réalité c'est simplement lui qui l'a transformé.

Sinon pour le passage sur les branches, ça veut juste dire que chaque branche avait une fonction bien précise, les femmes n'étaient pas formé de la même façon que les hommes et que pour former les couples ils faisaient un croisement entre les deux branches.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Ven 2 Nov 2018 - 3:28
Parfait, je reprends ma lecture.

_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons
Revenir en haut Aller en bas
Admin
L'Ange Noir
avatar
Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 4017
Célébrité : Aucune

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Ven 2 Nov 2018 - 6:05



Tu es validée !

Bienvenue parmi nous !


Ta fiche de personnage se trouve désormais dans la section des validés ICI. Tu pourras poster ta fiche de liens et de suivis à la suite. Si tu n'as pas d'idées sur comment faire une fiche de liens ou/et de RPs, tu trouveras des modèles ICI et . En cas de soucis avec le codage, n'hésites pas à contacter un membre du staff qui t'aidera Smile

Tu peux faire une demande de RP dans ce coin.

Le forum c'est du RP mais aussi de la détente, la zone de flood est pour ça. N'hésites pas à venir faire des jeux et flooder de tout et de rien avec les autres VKiens. La CB est aussi là pour se détendre, n'hésites pas aller te connecter à l'occasion.

En cas de soucis, n'hésites pas à contacter le staff ou à poser tes questions dans la FAQ.


Dans tous les cas, amuse-toi bien parmi nous Smile

code (c) crackle bones


_________________

Votons   votons   Votons   votons   Votons


Dernière édition par L'Ange Noir le Ven 16 Nov 2018 - 6:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niles Kensington
avatar
Date d'inscription : 06/03/2018
Messages : 346
Célébrité : John Corbett Jr

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Ven 2 Nov 2018 - 10:27
Hellcome petite humaine... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Angelique Torque
avatar
Date d'inscription : 30/10/2018
Messages : 11
Célébrité : Kate Beckinsale

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV) Ven 2 Nov 2018 - 10:38
Salut le vieux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Angélique Torque (DCXIV)
Revenir en haut Aller en bas

Angélique Torque (DCXIV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le petit monde d'Angélique
» Angélique de Coulange
» Baptêmes de Framboise, Angélique, Ailé, Minuit, Sensuelle et Granit /!\
» Présentation de Angélique Boissy [Validée]
» Athénaïs de Montespan - Une angélique diablesse [Terminée]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Les Portes de la Nuit :: Le Sanctuaire des Héros :: Présentation-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet