VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez

Une opportunité, une nouvelle chance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 21 Oct 2018 - 0:05
Je ne sais pas si je saurais m'y retrouver dans votre sanctuaire, bon sang, comme c'est immense. Je n'ai jamais vu si grand et ce n'est qu'une infime partie de votre demeure je suppose.

Je lui souris amusée.

La terrasse est magnifique, le lieu idyllique, féérique, même. Ces animaux si proches étaient pour moi une vision fantastique. Comment ne pas aimer ce cadre ? Il se détache de moi et va s'asseoir moi je reste un moment sur place à regarder la beauté du site. Mais je viens très vite à frissonner.

Je crois que vous avez oublié un détail. Vous ne ressentez pas le froid moi si. Permettez que demande au Majordome de m'envoyer un manteau.


Je pense qu'il accédera à ma demande et je me fais donc amener un long manteau dans lequel je m'engouffre.

Ahhh c'est bien mieux.


Je souris et je prends place auprès de Mikhaïl. Tout en regardant les magnifiques léopards je l'écoute m'en parler.

Oui je comprends bien votre dilemne il est vrai que nous humains on est plus doué pour la destruction que pour la survie des espèces. Quelle tristesse !

Je comprends sa détresse et sa peur de votre disparaître ces animaux fantastiques, tant de beauté, de grâce, de majesté, c'est vraiment un crève coeur d'imaginer les voir définitivement rayés de la planète.


On en a déjà détruit tellement...

L'attitude du vampire change brutalement me laissant désarmée. Je ne le quitte pas des yeux et je sens bien qu'il veut me parler mais hésite pour finalement se lancer.

Mon avis ? Bien sûr

Je suis intriguée et je le laisse m'exposer le sujet qui lui pose questionnement.

Ca demande réflexion évidemment mais franchement je vous dirais ceci. Ne le faites jamais.

Je le fixe terriblement sérieuse.

Si vos prédécesseurs ne l'ont jamais fait c'est qu'il y a une bonne raison. Je m'explique...

Je rajuste mon manteau contre moi et je m'installe confortablement au fond de la chaise.

...L'infant est un humain que vous allez transformer pour devenir vampire. Il aura votre pouvoir, le même que le vôtre. Certes son pouvoir ne sera jamais aussi puissant que le vôtre mais il pourrait faire d'énormes dégâts. Vous n'êtes pas sans savoir qu'un néonate est terriblement dangereux, qu'il faut le contrôler en permanence à ses débuts. C'est un risque phénoménal. Il n'est pas rare qu'un néonate tue son Sire si c'est le cas il deviendrait Maître de votre domaine et qui sait ce qu'il pourrait en faire. Admettons que vous arriviez à le contrôler, qu'il vous serve comme vous le désirez, qui vous dit qu'un jour il ne va pas vous trahir pour une raison ou pour une autre ? L'avantage d'un dévot c'est qu'on est tributaire du vampire que l'on sert. On a besoin du sang de notre Sire et il a besoin du notre. C'est un lien bien plus sûr. Le pire qui puisse m'arriver c'est devenir vampire. Je ne souhaiterais pour rien au monde. Je ne veux pas devenir un être de la nuit. Je préfère avoir une partie humaine. C'est important à mes yeux. Dans la position de dévote je sais qui je suis et ce que je veux. En vampire je ne serais plus jamais "moi".

Je fais une pause et je continue.

Vous êtes libre de faire ce que vous voulez, mais vous prendriez un risque terrible. Pour répondre à votre question, pour moi la transformation en vampire n'est pas une renaissance, pour moi c'est l'extinction de la race humaine.


Je regarde les deux léopards et je le regarde à nouveau.

A moi de vous poser une question. Si vous pouvez agir sur les animaux de votre domaine pourquoi ne pas les inciter à procréer. Vous auriez des petits.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 22 Oct 2018 - 2:10
Elle le regardait et lui la regardait en retour, il en était presque résigné à dire " nous " mais il n'y parvenait pas encore. Cela n'avait rien à voir avec la confiance, il ne partageait simplement aucun lien pour l'instant, il pouvait dire nous en parlant du domaine, il pouvait le sentir, il avait réellement la sensation que les deux ne faisaient qu'un, hors ce n'était pas leur cas, pas encore. Elle demande un manteau et bien entendu il la laissait faire bien volontiers. Au plus elle prenait de l'initiative, au plus il était tenté d'imaginer sa place dans tout cela, qu'elle serait son rôle, mais il était certain qu'elle était bien plus certaine que lui quant à son rôle à jouer et il était presque sûr qu'elle ne parlerait pas de jouer, prenant son rôle et sa condition de dévote bien trop au sérieux pour cela.

Elle insinuait aussi que le manoir devait être bien plus grand encore que ce qu'elle imaginait et elle n'avait pas du tout tort, il y avait sous le manoir d'immense galerie. Le seul moyen d'y parvenir était via la porte ancienne et renforcée dans le manoir, celle qui menait à ses quartiers à lui. Il y avait encore d'autres accès dans le domaine, mais ceci était scellé de l'intérieur et même ainsi demanderait des moyens trop bruyants pour y pénétrer sans se faire remarquer. Les galeries sous le manoir et dans la montagne étaient vastes et anciennes. Il y gardait les objets de sa collection les plus précieuses de tous, des œuvres uniques qui n'avaient pas de prix, pas d'égale et c'était aussi là-bas que se trouvait son cercueil. Il y avait aussi un vaste mausolée ou se trouvait les cercueils de ses ancêtres avec ce qui restait de leur cendre à l'intérieur, cela faisait partie des objets qui n'avaient pas de prix.

Il l'observait comme d'habitude, avec insistance et sérieux. Quel était son avis sur le sujet, un sujet délicat et elle en avait compris le sens. Cependant, il n'était pas certain qu'elle eût deviné où il voulait en venir, mais sa réponse était suffisamment claire pour qu'il puisse deviner ce qu'elle aurait répondu. Donc elle pensait que la naissance de vampire n'était qu'extinction et non naissance. Il ne pouvait pas rester sur un tel avis, il ne voulait pas accepter cela et c'était bien normal, il devrait alors accepter l'idée qu'il n'avait aucune place dans ce monde en réalité, le vampire ne serait alors pas une espèce, mais simplement une maladie voilà tout. Pourtant, elle était d'accord avec lui, l'humain était un cancer bien plus mauvais pour le monde, alors pourquoi le vampire n'en ferait pas partie si une race comme l'espèce humaine y avait le droit. En tout cas, il était d'accord avec elle, que cela reviendrait à prendre d'énormes risques, risque qu'il ne souhaitait pas prendre, mais il avait autre chose en tête et il lui poserait la question clairement et lui donnerait même son point de vue.

Pourtant, avant cela il écoutait sa question à elle, pourquoi les forçaient-ils pas à procréer, la raison était toute simple. Il ne le pouvait pas, pas vraiment, ou ne voulait pas, il regardait les deux léopards et prenait la parole tout en les observant :

- Le mâle est né ici, j'ai fait transporter sa mère enceinte et elle lui a donné naissance sur mes terres, je lui ai sauvé la vie, mais sa mère n'était pas sous ma volonté et je n'ai pas réussi à la garder en vie. Elle était blessée, des humains lui avaient tiré dessus avant que je n'ai le temps de l'atteindre et elle succomba. La femelle ici n'est pas d'ici, je pourrais certes pousser le mâle à la prendre de force, mais je préfère leur laisser le temps et je ne veux pas non plus inséminer la femelle artificiellement, je veux que le petit soit un père. Tu vas peut-être trouver cela bizarre, mais je n'utilise pas mon pouvoir pour prendre, c'est la même chose avec mes sujets humains, je ne les force à rien concernant leurs épouses par exemple, je ne fais que leur donner des partenaires et je fais en sorte qu'ils soient faits l'un pour l'autre. Je ne les change pas pour cela, ils étaient ainsi et j'ai simplement fait en sorte qu'ils se trouvent, le reste c'est à eux de voir. Je suis Dieu ici, mais je ne suis pas le diable, je ne force personne.

Il revient à Niki avec un léger sourire et retourne à sa question d'avant en précisant le fond de sa pensée. Il était content d'avoir eu l'occasion de lui montrer qu'il ne faisait pas passer sa propre curiosité avant la sienne :

- J'en reviens au vampire, je pense que tu n'as pas entièrement saisi ce que je voulais et je souhaite vraiment avoir ton avis sur le fond. Certes, avoir pour moi un infant est dangereux, mais comme pour ce léopard, je pourrais faire venir un vampire et le faire mordre quelqu'un ici. Lorsque le vampire naîtra, il sera né dans mon domaine et donc sous mon contrôle. En tout cas en théorie, le problème vient de savoir si le vampire naît ou si le vampire n'est qu'un humain différent et donc cela reviendrait à dire que nous sommes qu'une maladie. Je n'aime pas cette idée, être simplement une maladie voudrait dire que nous sommes humains et que donc nous tuons et nous nourrissons des nôtres, les lois des vampires seraient alors inutiles et stupides. On interdit le cannibalisme, mais se nourrir d'humain en serait alors si nous ne sommes pas une véritable race à part entières et pour l'être il faut que nous naissions.

Il la regardait et commençait à sourire, il se rendait compte qu'il s'enflammait à cette idée, il était vrai qu'il ne pouvait accepter d'être une simple aberration, mais dans le pire des cas, il reprendrait les mots que penserait Nikita, que Dieu aille se faire foutre. Il en souriait davantage et tendit sa main vers elle en signe qu'il passait la main. À son tour de donner son avis maintenant qu'il avait expliqué où il voulait en venir réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 22 Oct 2018 - 23:21
Emmitouflée dans le manteau d'hiver bien calée dans la chaise je n'ai d'yeux que pour lui et pour les animaux qui évoluent autour de nous. J'aime ce cadre idyllique. Je m'y sens merveilleusement bien. Je suis apaisée, sereine, ressourcée même je dirais. C'est un paradis sur terre. Tout est beau, non, grandiose.

J'apprécie qu'il réponde de suite à ma question et je lui souris pour l'en remercier. Sa réponse me remplie de joie. J'aime quand il me dit qu'il n'est pas le diable et qui ne force personne. Je ne suis pas surprise mais je vois avec plaisir que tous les vampires ne sont pas mauvais en soit. Qu'il y en a des bons comme chez les humains. Finalement est-on si différent ? A part leur pouvoir vampirique, bien sûr. Pas si sur. En tout cas il me plait de plus en plus. Plus de discute avec lui et plus je sais que c'est lui qu'il me faut et aucun autre. On a tant de point commun. Une alliance entre nous deux ne peut qu'être bénéfique à son domaine, de ça j'en suis certaine.

Il approfondit sa pensée car effectivement je n'ai pas saisi du tout où il voulait en venir. Je l'écoute avec intérêt je sens bien cette fois qu'il veut mon avis sur le vampire, son état de vampire. Je réfléchis un moment avant de me lancer.

Je n'ai pas la science infuse mais de ce que je sais des vampires, faire venir un vampire ici et le faire mordre ici lieu, le néonate aura déjà le pouvoir de son créateur et il sera de toute façon lié à lui. Je ne suis pas certaine que vous auriez le pouvoir d'en faire ce que vous voulez. Le néonate est dangereux à sa naissance, vous le savez. Il doit être contrôlé. Pour moi il ne peut l'être qu'avec son créateur. Il sera donc dangereux d'avoir deux vampires en votre domaine sans savoir si vous pourriez les contrôler.

Je fais une courte pause.

En ce qui concerne le vampirisme je pense qu'au départ il devait y avoir des originels sinon comment pourriez-vous exister ? Ensuite il y a eu une évolution et les vampires ont commencé à mordre les humains pour se nourrir déjà et puis pour augmenter leurs effectifs en faisant d'eux des vampires. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une maladie mais au contraire d'une race à part. On se ressemble parce qu'on a été humain avant. Moi j'ai choisi de servir le vampire mais vous, avez-vous choisi d'être vampire ? Pas sûr, comme la plupart des humains d'ailleurs. Certains ont bien vécu le changement et d'autres non. Certains ont augmenté leur bon côté et d'autres leur mauvais côté. Les dévots c'est pareil, chacun ressent différemment la dévotion. Ce n'est pas toujours simple. La modification qu'elle soit issue de la dévotion ou du vampirisme pur c'est une épreuve, quoi qu'on en dise.

Je m'arrête à nouveau.


Une renaissance, oui, si on veut. Le passage d'état humain à vampire doit être épouvantable. Je n'ose même pas imaginer la douleur ressentie. Pour parvenir à l'éternité, il faut mourir. C'est un peu contradictoire et pourtant c'est le cas. Il ne faut pas se poser trop de question mais vivre au mieux ce que nous sommes et qui nous sommes. Faire de nos vies quelque chose de bien et de fort autant que possible. Pour moi, ça serait de ramener la paix chez les vampires. Qu'ils soient de l'Empire, du Royaume de Maximien ou du Protectorat. Faire qu'un respect entre humains et vampires se fassent car sans humain, vous êtes voués à l'extinction. Mais ça reste un rêve, parmi vous comme parmi les humains, les belliqueux préfèrent la guerre à la discussion.


Je ne sais pas si j'ai répondu comme il faut mais j'ai parlé avec mon coeur comme à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 24 Oct 2018 - 2:27
Mikhaïl restait là à l'écouter sans prononcer le moindre mot, sans bouger le moindre cil, n'ayant pas besoin de respirer il n'avait donc aucun mouvement automatique. Il était simplement figé et la regardait avec intérêt. Il se rappelait leur première rencontre, ses premières minutes avec elle et en revenait pas de l'erreur qu'il avait faite et qui pourtant lui avait apporté bien des choses. Si on lui avait dit qu'il voudrait ensuite faire d'elle sa dévote, il ne l'aurait pas cru, aucune chance et pourquoi donc l'aurait-il voulu. À présent les choses étaient différentes, en réalité, elles étaient totalement l'inverse à présent. Effectivement, avant, il n'y songeait même pas, maintenant il ne voulait pas envisager de ne pas la choisir pour son ultime saut dans le vide. Ultime ? Non, ce n'était là que le début, le premier d'une longue série s'il se décidait à prendre les devants de la scène, à sa façon bien entendu, ou mieux dit, à la façon des Dragovir.

Son regard intense avec comme seul éclat le reflet de l'âme de la dévote dans ses yeux ne voulaient plus la quitter, du début à la fin de ses explications il ne s'était autorisé aucun mouvement, aucune faille. Finalement, lorsqu'elle touchait à la fin il commençait alors à sourire, l'avait-il désiré ? Bonne question, il ne savait même pas dans quoi il allait mettre les pieds, mais en fin de compte, lorsqu'on lui a révélé le pourquoi du comment il apprenait tout cela, il n'avait pas eu peur, il était honoré. Il n'avait entendu aucun manquement dans les battements du cœur de Niki, elle était la plus honnête possible avec lui, une franchise du cœur comme il aimait le dire. Alors qu'il voulait prendre la parole il se raidit soudainement et commence alors à sourire d'un air amusé en regardant les deux tigres. Puis il revient à Nikita, il se redresserait de sa chaise en même temps et fera le tour pour rejoindre la jeune femme et lui proposer à nouveau son coude :

- Je pense que nous allons rentrer, le mal vient de me signaler ouverture chez sa compagne et voudrait tenter sa chance. Nous n'allons pas gêner la survie de leur espèce.

Disait-il en allongeant son sourire encore davantage. Il ne doutait pas qu'elle suive en s'amusant de son commentaire et il ne pouvait que la comprendre. Il ne s'y était pas attendu, il n'avait pas l'habitude d'une telle situation, recevoir quelqu'un ici qui savait pour son pouvoir n'était pas fréquent, lui-même nageait donc en eaux troubles. Tout en rentrant dans le manoir bien chauffé, il s'autorisa à se décrocher d'elle pour lui retirer son manteau avec une certaine délicatesse et donner le manteau à Vadim qui attendait toujours encore à l'entrée. Il réceptionna le manteau et reprit ses distances avec le duo. Mikhaïl reprenait ensuite sa place et progressait dans les couloirs, se dirigeant lentement vers l'aile centrale du manoir :

- J'ai choisi d'être un vampire, j'ai intégré le groupe d'enfants qui était formé pour devenir un Dragovir et lorsque la première moitié avait été éliminée de la course on m'a révélé ce que voulait dire gagner. Devenir un vampire, devenir un Dragovir, devenir plus que ce que j'étais et avoir la responsabilité d'une lignée aussi vieille que le monde. Oui, je savais, je le voulais et je ne regrette rien. Pour en revenir à notre dilemme, je pense comme vous que le vampire est une race à part entière. Je pense que lorsque l'on devient un vampire, il y a une renaissance, donc en théorie mon pouvoir devrait fonctionner sur un vampire fraîchement transformé si cela est fait sur mes terres. Cependant, ce qui me pousse le plus à le croire est justement le fait que personne, aucun Dragovir n'est tenté de le faire, en soit c'est la preuve qu'un jour quelqu'un l'a fait et que ça ne c'était pas bien terminé.

Il s'arrêtait un instant d'avancer, ainsi que de parler, il regarda un tableau montrant un bûcher enflammé :

- Je pense que mon pouvoir n'est pas fait pour diriger les vampires, je ne suis pas le souverain des immortels, je pense que mon pouvoir est un blasphème. Il est le pouvoir qui sert à faire un doigt d'honneur à Dieu, mon pouvoir est fait pour contrôler la création de votre père à vous l'humanité, enfin ce que tu étais. C'est pourquoi je me l'interdirais d'essayer, voilà le seul essaie que je ne ferais pas, le vampire c'est le vampire, il est une race à part, car pour moi, si les vampires ne peuvent pas se passer de l'homme pour survivre, il en va de même du contraire.

Il souriait à nouveau tout en recommençant à marcher, il savait que ce qu'il venait de dire laisserait peut-être Nikita sans voix, que voulait-il dire après tout par là . En chemin il se décida à ouvrir une porte toute simple, celle-ci donnait sur une pièce ou se trouvait de nombreuses peintures et il y en avait même un inachevé. Cependant, il y avait trop peu pour déceler de quoi il allait en retourner, par contre ceux qui étaient terminés étaient accrochés aux murs de la pièce qui sans cela était assez simple :

- C'est moi qui ai fait tout cela, quelques fois cela me prend et je dessine entre autres choses. Regardez celui-là, il montre l'un des exemples qui avancent mon avis.

Il dirigeait leur pas devant le tableau en question et restait ainsi à l'observer. C'était une belle peinture, il avait un certain talent, sans être non plus d'une renommée millénaire, celle-ci montrait une explosion gigantesque, un véritable champignon géant, mais il y avait de nombreux détail, très bien imaginé et l'explosion était vu de loin depuis une montagne. Il reprit alors la parole :

- Les humains utilisent des armes pour détruire leurs adversaires, mais pas des armes comme nous autres vampires, ils utilisent des armes à destruction massives. Je pense que les vampires sont nécessaires, car elles sont des prédateurs à l'homme, l'humain a besoin d'un ennemi qui le freine dans sa course à la destruction. Cette peinture est un parfait exemple, mais je n'insinue pas que nous sommes fondamentalement meilleurs que les humains, ce n'est pas le cas, nous fonctionnons juste autrement. Mais peut-être que nous finirions par faire pareil, je ne sais pas, je me dis que notre avantage est que nous nous souvenions du passé, nous ne faisons pas que le lire dans un livre, cela nous donne probablement plus de retenue. De plus, les vampires sont vieux jeu, j'aime à croire que ce soit une bonne chose du moment qu'elle ne freine pas les progrès utiles. Vous en pensez quoi ?

Il la regardait dans cette pièce si simple et si particulière à la fois. Haute, très haute, une dizaine de mètres facilement les séparaient du plafond et jusqu'en haut des tableaux fait par Mik y était exposée. De nombreux ustensiles pour la peinture étaient rangées sur le côté derrière le duo.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 27 Oct 2018 - 5:41
Un lien se noue entre nous, il est palpable dans nos regards, nos gestes. Je n'appréhende pas l'avenir qui m'apparaît serein. Je suis bien ici et je me sens entourée de beauté, de luxe et de plénitude. Je n'ai jamais été aussi détendue de toute ma vie de dévote.

Je le vois tressaillir d'un coup et regarder les deux fauves. Je reste attentive et prête à me sauver au besoin, mais il ne sera pas utile que je m'affole il me donne toute de suite la raison de notre départ précipité. Ca m'impressionne.


C'est étonnant cette faculté de communiquer je trouve ça troublant et magnifique.

Je suis en extase devant ce vampire qui ne ressemble à aucun autre. Je me sens privilégiée.

Vous avez raison laissons-les en paix.


J'apprécie la chaleur de la demeure et je me laisse enlever le manteau. Je lui souris

Merci beaucoup.

Je le suis toujours à pas mesuré, j'adore cette visite et cette discussion franche et sans cachotterie. C'est tellement important avant de passer à la dévotion. Mais en ce qui me concerne je suis déjà à lui.

Je l'écoute me raconter son choix d'être un vampire et sa fierté d'être un Dragovir. Je lui souris et je ne le coupe pas dans son récit. Dès qu'il s'arrête de parler je hoche la tête.


Je le pense aussi que ça a dû être fait. Soyez prudent introduire un danger potentiel ici c'est une probable destruction totale de votre empire. Je ne le permettrais jamais. Je donnerais ma vie pour sauvegarder votre domaine. Il est magnifique et renferme tant de trésors. Je ne permettrais à personne d'y venir porter le moindre désordre, je tuerais au besoin.

Ce n'est pas des paroles en l'air je pose chacun de mes mots. Je suis sincère au possible, c'est comme si j'étais imprégnée de cet endroit fabuleux, comme s'il faisait déjà partie de moi. C'est troublant mais je le ressens.

Il regarde un tableau et j'en fais de même. Je soupire en voyant ce bûcher. Sa race en a connu des déboires également et ça continue même aujourd'hui. Il existe des chasseurs de vampire, terriblement efficace. Ils ne sont pas à sous-estimer. D'ailleurs on en a pas encore parlé.


Je vous comprends et je suis d'accord avec vous. Ca y ressemble en effet, mais vous gérez magnifiquement bien la création. Il aurait pu en être autrement. Vous vous rendez compte du pouvoir que vous avez dans les mains ? Et vous vous aviez eu le coeur aussi noir que le charbon ou qu'un être infâme se trouve à la tête de votre pouvoir. Imaginez ce qu'il aurait pu faire de notoire ? Se servir de tous ces êtres pour faire le mal et détruire ce qu'il y a de plus beau. Je me félicite que vous soyez bon et généreux. Vous êtes posé et réfléchi. C'est ce que j'aime chez vous entre autre.

Je lui souris en grand un peu rougissante. Il est clair qu'il me fait de l'effet et ses yeux.... ses yeux si..... et puis si..... Je pourrais m'y noyer non je Veux m'y noyer jusqu'à la déraison.


Je reviens à la réalité quand il me demande ce que j'en pense.

Effectivement vous êtes les seuls prédateurs de la race humaine. On a une prédilection pour l'auto-destruction c'est un fait. Je suis absolument d'accord avec ça. Je suis certaine aussi que le fait d'avoir vécu les évènements qui pour nous ne sont que contés ou lus alors que vous les avez vécu, donne une autre dimension à la réalité. Je suis également d'accord sur le fait que vous n'êtes pas meilleurs que nous pour autant. Il y a comme chez les humains des gens biens qui veulent le meilleur et chez vous c'est la même chose. Nous avons des fous et des destructeurs comme chez vous.

La pièce est tellement immense que nos voix résonnent. Je suis impressionnée car je devine que c'est lui qui l'a peint. Je regarde tous ses ustensiles, pinceaux de toutes tailles, palettes, couleurs pré-mélangées etc...

Je ne savais pas que vous étiez artiste dans l'âme. C'est magnifique ce que vous faites. J'aimerais bien vous voir travailler ou même poser pour vous pourquoi pas.


Je souris espiègle


Je pourrais même m'y essayer si vous le permettez. Je ne sais pas ce que ça pourrait donner mais j'aimerais assez essayer sous votre supervision.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 29 Oct 2018 - 10:41
La nature avait créé une femme d'une grande beauté, mais une beauté qui pouvait se perfectionner, comme une pièce ou quelques morceaux manquaient et ne demandaient qu'à être comblé. Lorsqu'elle devient une dévote, cela fut le cas, enfin en grande partie et sa beauté ne pouvait qu'en être plus éclatante. Cependant, cette beauté si féline n'était pas le bout de la route, son ascension n'était pas achevée et il se voyait comme un nouvel aboutissement. C'était en tout cas ce qu'il percevait en elle lorsqu'elle le regardait et se laissait emporter dans son regard. Ce sentiment était agréable, tout le monde aimait être désiré et le Vampire n'était pas insensible à tout ceci.

Le débat continuait, changeait, évoluait, avec ses hauts et ses bas. Mais jamais leurs avis respectifs ne s'éloignaient. Ils pouvaient leur arriver de s'écarter légèrement, pourtant, ils finissaient par se rejoindre et cela au grand plaisir de Mikhaïl. Puis voilà qu'elle se propose de poser devant lui, une idée intéressante et il irait même jusqu'à dire excitante, mais il ne se considérait pas comme un grand peintre, loin de là, c'était pour cela qu'il gardait pour lui et cette pièce ses œuvres. Puis elle voulue même apprendre de lui, un sourire en retour du sien apparut sur son visage. L'idée n'était pas pour lui déplaire, à l'occasion pourquoi pas, un talent pour cela se cachait peut-être derrière cette silhouette de rêves. Mik avait fini par lui tendre à nouveau son bras et prenait la parole au même moment :

- Je me ferais un plaisir de faire votre portrait un jour, mais encore plus à vous enseigner comment peindre. Je ne suis pas un expert, mais je pense me débrouiller et pour en revenir à notre sujet plus lugubre, ainsi nous pourrons le clôturer. Je pense effectivement que vous avez parfaitement raison sur toute la ligne, mon pouvoir entre de mauvaises mains pourrait s'avérer catastrophique et je pense faire un bon parti. Cependant, j'ai ma vision des choses, je sais que je suis un peu trop absolu dans ma façon de penser et cela pourrait bien me causer du tort un jour. Mais je sais qu'à ce moment-là vous serez là pour m'éviter les pires déboires.

Il lui faisait un petit clin d'œil complice au même moment, il s'étonnait lui-même de sa proximité, encore un peu et il ne lui proposait plus son coude. Il laisserait bien tomber la bonne figure et passerait sa main autour de sa taille, mais ce n'était pas le moment pour cela, trop tôt, trop frai. Selon lui, il fallait qu'il se laisse le temps, il se laisserait peut-être tenter le jour où il se décidera à lui arracher ce qui restait de son ancien Dominus pour le devenir. Le jour où il boirait son sang, il ferait bien plus, si tel était sa volonté en tout cas, pas autrement, il se satisferait de ne pas la toucher, sûrement. Après tout, il lui demandait la dévotion, pourquoi lui demander cela en plus ? Il ne se voyait pas lui refuser les relations charnelles avec des autres que lui, bien que d'un côté cette idée le perturbait, d'un autre, il ne lui refuserait pas si elle voulait. Un regard sur elle, sur son corps, sa poitrine, puis ses yeux, il humait l'air, son odeur, discrètement bien sûr, mais tout de même, juste histoire de se faire une idée de l'effet qu'il faisait à cette tigresse.

En pensant au tigre, il se rappelait les Léopard de l'Amour et chercha à savoir comment tout cela c'était passé. Il remarquait au même moment qu'il s'était curieusement mis en pause de ce côté-là, d'ordinaire il laissait le canal ouvert pour être informé directement en cas d'événements anormaux, mais là non. Cela l'intriguait un instant, mais il préférait simplement rouvrir les canaux et oublier cette malencontreuse bêtise. Tout en poursuivant sa marche dans les couloirs il revint à Niki pour lui révéler la bonne nouvelle :

- Tiens, je viens d'être informé que le léopard a conclu, nous avons peut-être sauvé cette espèce et je vous promets de vous appeler lorsque le bébé naîtra. Si cela a marché du premier coup bien sûr.

Il souriait, c'était amusant de parler de cela avec un tel naturel, c'était même plaisant voire rafraîchissant. Cependant, le soleil ne tarderait plus très longtemps, il le sentait dans son corps, une très légère torpeur, encore certes lointaine, mais qui s'approchait. Cette sensation le faisait légèrement froncer les sourcils avant de faire remarquer à sa partenaire ce qui l'agaçait :

- Je crains que notre balade a été plus longue que prévu, votre compagnie doit être extrêmement agréable pour que je l'ai ignoré jusqu'à maintenant. Ma condition de vampire risque de m'empêcher de clôturer cette soirée comme je l'aurais voulu, mais je pense que vous m'en voudrez pas.

Il lui souriait à nouveau, le froncement de sourcils ayant déjà disparu, il prenait alors la direction de l'étage, il se doutait que Niki choisirait de se changer ou de se coucher lorsqu'il la quitterait. Tout en se dirigeant lentement vers la chambre de la jeune dévote, il continuait de l'observer, mais cette fois sans se cacher, il montrait son intérêt pour elle sans se cacher. Cependant, le gentleman qu'il était refusait de se montrer plus entreprenant que cela, en tout cas pour l'instant. Il se demandait aussi s'il devait la prévenir de la nouvelle venu, Thalya qui venait tout juste de le rejoindre :

- J'en profite pour t'avertir, il y a une nouvelle venu dans mon domaine, une jeune femme dont l'histoire pourrait t'intéresser. En fait, j'aimerais même avoir ton avis à son sujet, une façon de voir tes talents en tant que dévote. Je vais donc simplement te révéler son nom, Thalya, je sais que cela te suffira. Ne te gêne pas à demander ce que tu souhaites à Vadim, je sais que tu sauras te débrouiller.

De cela il était certain, elle lui avait montré une certaine facilitée à transmettre des ordres ou tout simplement demander quelque chose. Ce n'était pas une chose qui l'effrayait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 10 Nov 2018 - 13:16
J'aime notre complicité car il s'agit bien de cela. Il se dévoile sans appréhension, sans crainte et j'en fais de même. Je suis loyale dans mes réponses et je ne cherche pas à lui plaire absolument, ça n'est pas mon genre. Ca passe ou ça casse vampire ou pas. Je suis ainsi. Je lui souris quand il me tend son bras que je prends avec délice et un plaisir non feint. Je l'écoute et ce qu'il me dit me plait, non, mieux que cela, ça me touche terriblement. J'en rosis même.

Vous me touchez énormément. Il va de soit que je ferais de mon mieux pour vous protéger. Je vous vouerais une fidélité sans borne et pas uniquement de part ma dévotion car même sans cela je vous suis déjà dévouée. J'aime ce que vous représentez, j'aime votre façon de voir les choses, j'aime votre domaine et je vous aime vous.

Le mot "aimer" est mis à toutes les sauces et il veut dire bien des choses et à des degrés différents. Je sais qu'il comprendra ce que je veux lui dire. Je sais très bien que l'amour chez les vampires n'a pas la même valeur que pour nous humain. Cependant il sera à même de savoir ce que je ressens exactement pour lui.

Il me fait un clin d'oeil et ça m'amuse. Je sens son regard me caresser, ça me fait frémir, impossible de le cacher. Il va surement sentir mon désir pour lui. Ils ont un sixième sens pour ça et je me demande si ça n'est pas ça qu'il cherche à savoir. Peu importe je n'ai rien à cacher et je n'ai pas honte de l'effet qu'il me fait d'ailleurs je veux lui en parler directement.

Vous avez un pouvoir énorme sur votre domaine, ainsi que tous ceux qui sont sur ce domaine. Ca je l'ai bien compris mais est-ce pour cela que je ressens un tel désir pour vous ? Est-ce le fait de votre pouvoir vampirique ou bien juste moi qui suis attirée par vous ?

Je le sens s'absenter un moment et je me doute qu'il cherche une information sur son domaine. Je ne dis plus rien et je le laisse à loisir s'en occuper puis il me donne la bonne nouvelle. Je souris en grand.


Quelle merveilleuse nouvelle ! J'en suis ravie ! Je viendrais avec plaisir voir ce petit lorsqu'il sera là. Je souhaite de tout coeur que ça marche, vraiment.


Je suis aux anges. Je partage sa joie et je suis sincère. Les espèces en voie de disparition est une tragédie. Il fronce les sourcils et il me fait part de ce qui le contrarie.

Je comprends très bien, ne vous inquiétez pas. Je ne me suis pas rendue compte du temps qui passe, je suis tellement bien en votre compagnie.

Je lui souris me voulant rassurante.

Ne vous inquiétez pas il y aura d'autres nuits et puis je serais là à votre réveil si vous le souhaitez.


Je suis touchée par son regard qui continue de me caresser. Je sens bien que je ne lui suis pas indifférente et ça me plais. Ma respiration plus rapide et mon coeur qui s'accélère trahissent mes ressentis à son égard. Je ne cherche pas à le séduire, je reste moi-même. Sans plus, ni moins. Hors de question d'aller vers lui même si je crève d'envie de l'embrasser.

La magie disparait bien vite quand il me dit qu'il y a une autre femme dans son domaine. Je perds mon sourire et je cache difficilement ma contrariété. Comment ai-je pu imaginer qu'il soit seul ? Bien sûr qu'il devait avoir des femmes autour de lui. Je l'écoute me parler d'elle et je sens un pincement au coeur. Il va falloir que je me fasse une raison et que je sache partager. Ce mot me fait grimacer sans le vouloir. Je contiens difficilement un soupire.

Il me donne le nom de cette femme Thalya. Je la déteste déjà sans même la rencontrer. Non, j'ai pas le droit d'avoir ce genre de pensée. Il faut que je la rencontre et seulement après je serais à même de savoir ce qu'il en sera. Pour l'heure je souris à Mikhaïl.


Je vais me débrouiller ne vous en faite pas. Je vais tâcher de faire connaissance avec Thalya. Reposez-vous bien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 10 Nov 2018 - 15:58
Elle venait de rosir, voilà une chose étonnante, surtout venant d'elle, elle n'était donc pas imperméable à cette tendance typiquement humaine. Puis la suite, au fil des « j'aime » son sourire s'élargissait, pas d'amusement, il appréciait, il n'était pas non plus imperméable, sauf qu'il montrait autrement à quel point il était touché par ce qu'elle lui disait. Il n'avait pas besoin de l'observer davantage pour savoir ce qu'elle ressentait, pourtant il le faisait, mais ce n'était plus de l'étude, il se délectait de son physique et cela curieusement bien après qu'il s'était délecté de son esprit. Bien sûr il n'avait pas manqué sa beauté, mais elle n'avait pas joué un rôle jusque-là, maintenant qu'elle ne lui était plus inconnue, il admirait son corps, il l'admirait elle. Il n'avait plus vraiment besoin de l'étudier, le reste viendrait en son temps et il pouvait se permettre un brin de luxure, bien qu'il se demande si ce n'était pas là de la gourmandise.

Rapidement, elle-même se décidait à se dévoiler et comme à son habitude elle y allait franchement. La tigresse serait un bon surnom pour cette femme si loin d'une gazelle. Un nouveau sourire, décidément elle en avait le monopole, elle savait les lui arracher et il aurait répondu s'il n'avait pas été perturbé par autre chose. La nouvelle des tigres lui était parvenu et il s'empressait de la prévenir. Le résultat avait été au rendez-vous, décidément il était heureux de voir quelqu'un partager si sincèrement certaine de ses passions.

Les choses se poursuivaient à leur rythme, sans accroc, elle souriait, il souriait, il s'excusait, elle le rassurait et il était heureux de se dire que tout s'était passé sans le moindre problème. Il entendait son cœur battre à tout rompre, tout son corps trahissait un désir ardent et il n'y était pas indifférent. Tel un animal sentir une femelle à côté de lui dans cet état échauffait son propre corps froid et c'était encore davantage le cas avec elle, elle qui partageait tant avec lui et dont il voulait tant. Il maudissait presque sa galanterie, sa façon d'être, il maudissait aussi le soleil sur lequel il n'avait aucun pouvoir et qu'il apprécierait pouvoir mettre à bat. Mais c'était là les pensées d'un vampire voulant étirer cette nuit et profiter encore un peu de cette délicieuse compagnie.

Pourtant, bien vite il avait décelé un changement chez elle, il venait de parler de Thalya et voilà qu'il la sentait bouleverser. Son sourire disparaît, elle était contrariée, de cela il était plus que certain, mais il ne comprenait pas pourquoi. Puis il entendait ses mots, mais ce n'était pas là les siens, pas comme il avait pris l'habitude de les entendre et la froideur de ses derniers mots l'avaient poussé à resserrer sa prise sur le bras de Nikita. Il avait eu l'impression qu'elle allait partir, il ne voulait pas, surtout pas ainsi, d'un geste vif il se montrait brusque pour la première fois depuis l'immeuble et la plaquait contre le mur. Pas fort, sa seconde main s'était placé sur l'arrière de sa tête pour éviter tout choc avant de glisser dans son dos. Il était à présent plus proche que jamais, trop proche peut-être, pour le gentleman oui, mais pour le vampire bien au contraire. Sur l'instant il s'était contenté de se presser presque contre elle, ses lèvres à quelques centimètres des siennes, ses yeux sombres plongés dans les siens et son était esprit à nouveau entièrement focalisé sur elle. Quelques mots, sur le moment c'était tout ce qu'il pouvait dire :

- Pas comme ça, non... C'est pas Nikita ça...

Il parlait lentement, presque avec tendresse, mais ce n'était pas non plus ce qu'il voulait vraiment, non, il voulait bien plus et cette fois sa main libre qui avant c'était présenté à la dévote vint la saisir par la gorge. Il ne serrait pas, pas vraiment, rapidement bien que délicatement il changeait la position de la main, la faisant lentement glisser pour que son pouce passe sur sa joue soigneusement. Finalement, il poursuivait, son pouce avait alors fini par glisser sur ses lèvres, principalement l'inférieur et à peine était-il passé qu'il revenait dessus pour s'y arrêter. D'une simple pression il baissait son pouce en emmenant sa lèvre avec lui. Si Nikita suivait le mouvement, si elle ouvrait donc légèrement la bouche, alors Mikhaïl viendrait l'embrasser, d'abord doucement, mais rapidement avec bien plus de passion. Il était ainsi, il était passionné, s'était là son plus grand défaut et aussi ce qui le caractérisait tant. Cette passion se voyait dans tout ce qu'il entreprenait, c'était pourquoi tout était toujours si parfait, si grand, jamais la demi-mesure. Si elle le laissait franchir ce pas, il était très possible qu'il ne s'arrête plus de lui-même et qu'elle devrait l'arrêter pour l'empêcher d'aller plus loin.

Même bien avant qu'il ne l'embrasse, si toutefois elle le laissait faire, tout montrait son désir de prendre, son désir de lui montrer, mais lui montrer quoi ? Rien de bien grand, la chose la plus normale au monde, il voulait prouver quelque chose, il avait senti sa déception et il voulait lui montrer qu'elle n'avait pas lieu d'être. Non, il pouvait accepter une telle chose, Nikita et Thalya étaient des êtres trop différentes l'une de l'autre pour qu'un tel conflit survienne. Cependant, d'une certaine façon, cela lui plaisait beaucoup, il n'était pas en colère après elle, il n'y avait là aucune rage, seulement cette passion envoûtante et insondable. Si elle avait ressenti cela c'était qu'il était désiré, la jalousie était une chose qu'il aimait, contrairement à bien des hommes et à bien des vampires il aimait susciter la convoitise. Combien de fois avait-il désiré lui-même une chose simplement car elle était convoitée par d'autres, oui, il aimait faire cela et c'était peut-être un peu pour ça qu'il se laissait prendre au jeu. Il aimait ce qu'il voyait, que cela soit son corps ou son esprit, il aimait ce qu'elle était et aimait l'effet qu'il avait sur elle.

Si elle ne suivait pas son doigt, il reculerait, se détachant ainsi entièrement d'elle et pourtant n'arrêterait pas pour autant de la regarder. Il espérera avoir réveillé la vraie, celle qu'il aimait, c'était possible, en tout cas il ne la laisserait pas partir et le soleil attendrait le temps qu'il fallait. Mais si au contraire elle se laissait envoûter, envahir par ses lèvres et sa passion. Alors, il ne la lâcherait pour rien au monde et ses lèvres se décrocheraient uniquement pour lui murmurer quelques mots :

- Le soleil attendra...

Rien de plus, rien de moins, il était direct, cette fois il avait fait comme elle, il laissait parler ce qui était au fond de lui et ceci disait au soleil d'aller se faire foutre. Il avait encore du temps devant lui, bien assez, il n'aimait pas sentir la torpeur pointer le bout de son nez et pour cela il prenait de l'avance. Mais là, plus question d'avance, sa main dans son dos glissera sur la robe pour finir sur la cuisse de Nikita et finira par saisir sa chair pour la relever contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 11 Nov 2018 - 2:08
Je m'apprête à partir et le laisser dormir sur sa terre natale. Enfin dormir n'est pas le mot juste. Un vampire ne dort pas, il se ressource et surtout se protège des rayons du soleil. Comme quoi tout puissant qu'ils sont, ils ont un ennemi colossal contre lequel ils ne peuvent rien.

Je sais qu'il a décelé ma contrariété et je n'ai pas envie de la lui faire subir, c'est pourquoi je préfère qu'on en reste là pour cette nuit. Seulement voilà il ne l'entend pas de cette oreille et son attitude me surprend. J'en avais presque oublié sa condition de vampire mais il me la ramène en pleine poire. Sa poigne sur mon bras m'arrête dans mon avancée. Je me retourne et je n'ai pas le temps de dire "ouf" que je me retrouve plaquée contre le mur. Il n'avait pas été violent mais rapide. Tel un éclair. Je reste les yeux écarquillés et le coeur battant fort dans ma poitrine. Je n'ai pas peur qu'il me fasse du mal pas du tout. C'est l'émoi que je ressens à sa proximité qui me rend tout chose. Il est si proche. Ma respiration s'accélère. Mon envie de lui est palpable. Mon regard plongé dans le sien je me sens défaillir. Je sombre dans cette envie qui me tenaille. Bien sur qu'il n'a pas répondu à mes questionnements mais était-ce bien nécessaire ? Je quitte ses yeux pour regarder ses lèvres. Ses lèvres que j'ai envie de dévorer. Sa main glisse dans mon dos, je tressaille. Je le fixe alors qu'il se saisit de mon cou. La poigne est ferme mais il ne serre pas. J'aime ressentir cette force contrôlée. Mon souffle rapide caresse sa peau froide et sans couleur. Son pouce qui glisse sur ma joue me fait sourire. Je cligne des yeux doucement appréciant cette caresse si douce. Je le laisse prendre les directives et entrouvre ma bouche quand il vient prendre ma lèvre. Je ferme les yeux quand il s'approche pour me donner un baiser. Ce baiser tant attendu, ce baiser qui en appellera surement d'autres à venir. Ce premier baiser si doux devient plus vorace. Impossible pour moi de ne pas lui répondre. J'attendais cela depuis un bon moment déjà. Ma langue danse sur la sienne. Je la suçote, je la dévore. Nos salives se mélangent. J'aime ce baiser qui de sage devient peu à peu sulfureux. Mon corps s'éveille au désir. Il frissonne, il frémit, il s'agite contre ce corps vampirique tant désiré. Je viens lui chuchoter à l'oreille alors que mes mains viennent caresser ses cheveux.


Ohhhhh Mikhaïl.... J'en ai tellement envie...

Je lui dévore le lobe de l'oreille droite en gémissant doucement. Je m'en veux de lui faire prendre des risques mais je ne peux et ne veux le lâcher. Je reviens sur ses lèvres que je m'empars sans préambule. Mon baiser se veut sauvage et terriblement excitant. Je poursuis en lui dévorant le cou de petits baisers et de mordillement. Féline jusqu'aux bouts des ongles. Je me laisse caresser et je m'accroche à lui lorsqu'il me portera contre lui. Il ne lui faudra pas faire beaucoup d'effort pour m'écarter le string pour prendre possession de moi et tant mieux. Il me tarde de ne faire qu'un avec celui qui me fait tourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 12 Nov 2018 - 7:57
Il n'avait pas pour habitude d'agir ainsi, pas du tout, il était plus calculateur, il décidait où et quand. Pourtant, ce n'était pas le cas cette fois-ci, non, il avait été pris de court et avait agi car c'était impératif. Il aimait ce qu'il touchait et elle aimait cela, plus de jalousie, son envie de disparaître avait disparu pour au contraire ne faire plus qu'un avec le vampire. Mikhaïl aurait joué avec ses désirs si elle avait été quelqu'un d'autre, mais elle était une dévote et plus important encore sa future dévote. Ce n'était pas dans la nature de Mik de classifier, humain, vampire, dévot et objet n'étaient aux finals pas différents à ses yeux. Il pouvait en apprécier davantage l'un ou l'autre, mais au bout du compte c'était son désir de posséder qui dominait tout le reste et Nikita n'était pas une exception. Il la voulait, il ignorait encore à quel point jusque-là, maintenant il y faisait face et comprenait que son désir était fort.

Il sent la chaleur du corps de la dévote contre le sien, son souffle glisser sur sa peau, ses lèvres, puis sa langue douce et vorace. La tigresse était en pleine action, il la sentait, s'il devait lui donner un surnom il serait certainement de cet ordre-là, la tigresse dévorait son lobe d'oreille, son cou et faisait sortir les crocs de Mikhaïl. Ce n'était pas comme d'habitude, il n'imposait pas son rythme, ses jeux vicieux pour tourmenter sa proie, non là il était question de besoin, de désir à assouvir et pas question d'attendre. Si elle l'avait prévu, il se serait alors fait avoir, il serait tombé dans le piège en lui attrapant le bras et il en était conscient. Elle lui disait qu'elle avait envie, qu'elle le voulait, il savait de quoi elle parlait, la tigresse ne jouait pas, la tigresse avait le même besoin que lui. L'un comme l'autre ayant besoin d'assouvir un besoin brutal qui était née en se découvrant. Les mots échangés, les regards, les sourires, tout cela avait éveillé quelque chose qui ne demandait qu'à être assouvie. Au plus il avançait, au plus il perdait de son calme légendaire, il était plus fougueux, plus brusque, sa main tire la jambe de Niki à lui et son autre main vient prendre son sein droit sans ménagement. Il la plaquait contre le mur une nouvelle fois en le faisant, il était fort, pas suffisant pour lui faire mal, mais il voulait voir l'animal en elle, la faire grogner !

Tout était déjà prêt, depuis qu'il l'avait embrassé son corps s'était réveillé, comme en alerte et était resté ainsi depuis. D'un geste de la main portant la jambe de la tigresse il avait libéré sa verge, déjà tendu, il n'en fallait qu'un de plus pour la libérer elle et n'attendit pas bien longtemps. À peine l'avait-il fait qu'il relâchait sa poitrine pour soulever sa seconde jambe et la porter complètement. Dans la continuité du geste il s'empara de l'intimité de la jeune et ravissante dévote. Il n'était plus question de gentleman, ni de patience, ni même de douceur et si scrupule il avait eu, il n'existait plus dès le moment où il combla son vide. Un nouveau choc contre le mur, un léger grognement de sa part, puis il enchaînait, l'envahissant complètement à chaque fois, sans arrêt, de plus en plus vite et de plus en plus brutalement.

Le personnel de maison évitait le couloir, il n'était même pas utile de tendre l'oreille pour savoir ce qui se passait, que cela soit les chocs répétés contre le mur, ou alors les gémissements. Mikhaïl tira légèrement les jambes de Nikita autour de sa taille, comme s'il la laissait s'y accrocher et si elle le faisait, il lâcherait ses jambes pour révéler sa poitrine. Celle-ci lui avait fait de l'œil toute la nuit, maintenant qu'il avait franchi le pas, pas question de les laissés filés sans leur infliger ce qu'elles méritaient. Il prenait chaque sein entre ses doigts, les malaxait et tirait sur leurs pointes.

Finalement, le vampire plongeait son regard dans celui de Nikita, il aimait la voir bouger au rythme de ses assauts, les mimiques de son visage en fonction de ce qu'il lui faisait et en fin de compte vint l'embrasser avec fougue. Au même moment il relâchait sa poitrine pour saisir les fesses de la tigresse et faisait faire de petits cercles. Il avait légèrement ralenti la cadence, juste assez pour lui infliger un nouveau rythme, de nouveau mouvement qui tranchait avec la précédente brutalité. Il n'était pas comme tous les vampires, il pouvait se laisser prendre au jeu, mais pas pour autant se laisser dicter sa conduite pour autant. Il changeait ses propres règles en couchant avec elle maintenant, mais rien ne l'empêchait pour autant de jouer un peu à ses dépens. Il était lui, après tout et elle le voulait lui, par simplement un vampire brutal. Un rythme légèrement plus lent, mais il jouait avec son corps, la faisant bouger lorsqu'il était au plus loin, allait un peu plus vite, puis plus lentement, il cherchait à la rendre folle. Il voulait la sentir vibrer, mais n'arrêterait rien, il la pressera contre le mur si elle cherchait à lui imposer quoi que ce soit et continuerait de l'embrasser avec une passion dévorante. Il était le roi, il ne suivait jamais, ce n'est qu'après avoir fait bien monter la température qu'il reprendrait l'une des cuisses pour la maintenir bien haut et laisserait l'autre retoucher le sol. Sa main libre pressera sa poitrine à la limite de la douleur alors qu'il enverra de véritables coups de buttoir. Quoi qu'il arrivait il ne se libérerait pas en elle, qu'importe à quel point elle prenait du plaisir et même si l'orgasme finissait par envahir la tigresse. Cependant, il continuerait bien au-delà jusqu'à être assouvie et usera encore d'autres petit jeu pour la faire frémir.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Jeu 15 Nov 2018 - 12:28
Ca me fait penser à Cassiar, même position, même fougue, même envie, même désir d'être prise avec ardeur. C'est ce que j'aime chez les vampires ce besoin d'assouvir leur envie avec une fougue et une domination hors norme. C'est terriblement excitant et moi ça me transporte. J'aime cette énergie, c'est tellement jouissif.

J'aime son corps froid contre le mien, j'aime voir ses crocs sortir tant il a envie de moi. J'aime quand il prend le dessus et qu'il a l'air si animal. Mais je ne me laisse pas faire et je grogne tel une fauve


GRRRRRRRRRR.....


Je fronce les sourcils histoire de jouer la mécontente. Il s'approprie mon sein que je sens durcir et pointer. Il me fait énormément d'effet. Une jambe levée puis l'autre, mon regard plongé dans le sien, mon sexe déjà mouillant d'envie et je le sens prendre possession de mon corps. Il n'y a rien de meilleur au monde, j'apprécie chaque centimètre, chaque coup de butoir de plus en plus fort. Mon dos claque contre le mur. Je me sens empaler avec une violence et une intensité telle que je ne tarde pas à jouir dans un flot de cyprine qui l'arrose copieusement. Ma respiration est haletante. J'enfonce mes ongles dans son dos tant je m'accroche, tant c'est bon.

Ohhhhhhh Mik.......


Il ne me lâche pas pour autant au contraire mes jambes l'entourent et le tienne fort. Il s'occupe de mes seins, je gémis et je pousse des petits cris de douleur. Plaisir et douleur mêlés est pour moi un moment incomparable. C'est un amant fabuleux comme le sont tous les vampires. Ils ont ce don de nous rendre fou et il me rend dingue. Je mouille sans cesse. Mon corps soubresaute contre le sien. Je lui souris le souffle court. Il m'embrasse et je réponds à son baiser. Il me maintien par les fesses et ondule son corps bien ancré en moi. Je gémis aux creux de son oreille. Je m'abandonne totalement. Il se fait doux et tendre et j'aime ce changement inattendu. Il me rend folle. Je grimpe à nouveau et je ne tarde pas à jouir de nouveau dans un cri. Sans ambages, sans retenu, je suis totalement moi, je suis totalement à lui et je me sens terriblement femme. Il ne me baise pas il me fait l'amour. Je le ressens ainsi et ça me plait. C'est ainsi que je veux qu'on m'aime. Cassiar l'avait compris. Il sait y faire l'animal et il joue avec moi comme il a envie, comme il lui plait. Il accélère, il ralentit, il se fait doux, il se fait violent et moi je ne cesse de mouiller de plus en plus fort et je jouis plusieurs fois à la suite. Je suis trempée comme jamais. Je ne crois pas avoir pris autant de plaisir depuis bien longtemps. Je n'arrive plus à compter le nombre d'extases qui m'a submergée. Je suis haletante, transpirante, à deux doigts de vaciller.


Ohhhhhh Mik.... je vous en prie...... achevez moi... vous allez finir par me tuer....
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 56
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Ven 16 Nov 2018 - 9:01
Elle était facile à faire vibrer, très facile, elle avait joui sous ses coups, plusieurs fois et une vraie fontaine en plus. Cela amusait le vampire, il s'imaginait déjà des jeux plus longs, la poussant à l'excès, voir en combien de temps il pourrait la faire gémir, vibrer, puis s'effondrer. Une dévote enflammée, c'était ce qu'il avait entre les mains, il aurait pu poursuivre, la pousser plus loin encore ou alors la remplir une fois et puis continuer. S'amuser ensuite de la désillusion, comme s'il allait l'épargner, mais c'était le cas, il n'allait pas la pousser à l'extrême, pas une première fois, pas ainsi dans un couloir, ses gémissements devenant des crient, il comprit qu'elle atteignait lentement ses limites.

Elle avait alors fini par lui avouer, voilà qu'elle lui demandait de l'achever, que s'il continuait il allait la tuer et il se disait que c'était bien possible. Cela aurait été une belle mort, mort dans un ultime orgasme, en voilà une fin agréable et qui aurait au moins le mérite de faire rire le tout-puissant là-haut. L'idée lui arrachait un sourire, il la regardait, ne la quittait pas des yeux, ses coups de buttoirs l'envoyaient contre le mur et il la faisait revenir pour l'y renvoyer à nouveau. Il avait recommencé à être brutal, si elle voulait qu'il l'achève, qu'il envoie le jus, il faudrait qu'il pousse, qu'il y aille franchement et c'était exactement ce qu'il avait fait. Il reposait l'une des jambes de la tigresse sur le sol, puis l'image de la tigresse lui donnait une envie et se décidait alors à la faire pivoter pour qu'elle finisse avec deux jambes sur le sol dos à lui. Mikhaïl avait alors saisi les avants bras de la dévote et s'en servait comme un manche pour la maintenir dans cette position et la faire revenir à lui. Débutait alors un nouveau chapitre dans ce moment d'intimité que le vampire n'avait pas réellement prévu, il n'y allait pas de mainmorte, il prenait Nikita et montrait plus bestial que jamais en la prenant dans cette position et avec cette violence. Il forçait les choses, d'ordinaire il s'amusait, il faisait monter son excitation afin de rendre le débat plus supportable pour une humaine, elle était certes dévote, mais demeurait trop fragile pour un vampire si difficile à satisfaire pleinement. Lentement, mais sûrement, Mik atteignait l'extase, un léger grognement et le vampire se penchait pour mordiller le lob de l'oreille droite de Nikita. Ses coups de bassin ne se calmèrent pas du tout, puis enfin il y avait aussi droit, un bel orgasme, il se vidait en elle dans un ultime soupire, c'était l'un des rares moments où il lui arrivait d'imiter l'humain. Quelques coups de bassin puissant, mais séparé entre chaque filé et finalement il reculait d'un pas. Un unique pas avant de retourner la tigresse presque de force et l'embrasser. Une dernière fois, un dernier instant avant que le masque ne retombe sur le visage du vampire.

Il quittait ses lèvres, avec cela il emportait cette intimité qu'ils avaient partagée ensemble, son regard redevenait fort et en un instant le revoilà au top. Son costume à nouveau enfilé à la perfection, son atout rangé, un passage de sa main dans ses cheveux pour les ramener en arrière et le voilà même coiffé. Puis un sourire, un léger sourire apparaissait sur ses lèvres, il la regardait des pieds à la tête et se décidait à ouvrir la bouche :

- Une Tigresse, dans tous les sens du terme, vous m'en voyez désolé si je me suis montré... Peut-être trop oppressant.

Il levait sa main et la fit passer dans les cheveux de Nikita. Un unique passage, un seul pour remettre de l'ordre dans ses cheveux et en profiter pour lui caresser la joue en passant. Il lui souriait encore, légèrement, pas le sourire d'un homme heureux après avoir eu une relation bestiale avec une ravissante femme, non, un sourire simple, franc, celui dont Mikhaïl avait le secret et se plaisait à arborer. Puis ses mains se rejoignirent dans son dos, ils n'étaient pas si loin de la chambre de Niki et il avait encore une légère envie le léger engourdissement qu'il sentait dans ses membres :

- Un dernier verre dans votre chambre ?

Il ne s'offusquerait pas si elle refusait, cela pouvait être car elle était épuisée ou simplement car elle avait remarqué le bras de fer entre le vampire et le soleil. Si elle déclinait, il lui souriait et viendra déposer un baiser sur la joue de la dévote avant de lui souhaiter une agréable journée, puis disparaîtrait. Sinon, il lui proposerait à nouveau son bras et irait avec elle rejoindre la chambre. Vadim attendrait devant dans tous les cas, il était en attente, probablement là pour le maître des lieux, il se serait éclipsé si Nikita était rentré seul après une petite révérence et aurait foncé à toute allure pour ouvrir la porte de la cave du vampire. Il était ainsi, trop serviable, mais il l'aimait pour ce zèle. Une fois à l'intérieur, il ouvrirait la porte en verre de l'armoire derrière le minibar et en sortirait deux verres avec une bouteille de Cognac. Il servirait pour cette fois et tendrait le verre à la dévote pour trinquer, mais il la laisserait choisir au nom de quoi. Il n'avait pas envie que cette nuit se termine et cherchait à la prolonger.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 220
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Hier à 7:38
Faire l'amour ou être baisée par un vampire n'a rien à voir avec une partie de jambes en l'air avec un humain. Le vampire peut tenir jusqu'à la mort de l'humaine ou de l'humain. Mourir de plaisir ne devient plus illusoire mais bien réel. Il est aussi puissant et brutal que ce que j'ai côtoyé avant et j'aime ça mais il a quelque chose que je n'avais pas encore ressenti chez les autres, c'est sa douceur et sa tendresse. Ce vampire était capable de gérer son côté bestial pour se faire tout amour. Ca me désarme et je pourrais lui donner ma vie sans concession. Il me rend vulnérable et j'aime ça.

Mon corps claque contre le mur à chaque assaut me faisant crier d'un plaisir certain. Je jouis sans relâche. Il m'excite tellement je suis trempée et le sol est maculée de ma cyprine.

Il repousse enfin mes jambes et je me dis que ça y est il se décide à me laisser respirer un peu, reprendre mon souffle mais non il me fait pivoter mes bras en arrière, empoignés et tirés à lui avec force. Il me défonce comme jamais je ne l'ai été. Je le sens au plus fond de moi. Il m'arrache des hurlements mêlés de plaisir et de douleur. Je suis une véritable fontaine et mon coeur s'accélère dangereusement. Je bave même tant sa prise est longue et puissante. Je n'ai jamais ressenti une telle partie de sexe, traînant en longueur. Je me demande même s'il va réussir à prendre son pied. Alors que je me sens défaillir et sombrer il me mordit l'oreille ce qui me ramène à la réalité.

Je n'en peux plus..... je me sens .....partir...

Je jouis une énième fois et je n'ai plus de jambe. Je tremble comme une feuille et je le sens enfin se vider en moi. Il me retourne et m'embrasse avec une possession incroyable. Je me laisse faire incapable d'y répondre. Je le mate se rajuster pendant que je reprends mon souffle le dos coller au mur pour me soutenir. Je l'écoute et lui sourit.

Un être aussi puissant, aussi viril, qui me met dans un tel émoi et pour qui je me damnerais n'a pas à s'excuser. Je vous l'assure.

Il passe sa main dans mes cheveux pour échouer sur ma joue. Je me sens si fébrile.

Vous êtes un vampire à part, c'est clair. Vous êtes le premier que je croise capable d'autant de tendresse. C'est vraiment incroyable. Vous m'avez conquise.


Quand il me propose un dernier verre j'ai peur de comprendre. Je suis déjà sur les rotules. Ca dégouline entre mes jambes et je me rajuste à mon tour. Je lui prends le bras et l'accompagne. On arrive très vite à ma chambre allouée. J'accepte le verre de cognac. Je n'ose refuser pourtant l'alcool et moi on ne fait pas bon ménage. Je m'enivre rapidement. Je lui souris et je viens tinter le verre, mes yeux plongés dans les siens.


A vous, à votre domaine et à nous...

Je bois une gorgée. Je grimace trouvant ça terriblement fort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance.
Revenir en haut Aller en bas

Une opportunité, une nouvelle chance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Domaine Dragovir-