VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez

Une opportunité, une nouvelle chance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 23 Sep 2018 - 1:53
Le trajet était plutôt calme, le bon côté était que le domaine ne se trouvait pas bien loin de Moscou et Niki si elle parvenait à devenir la dévote du vampire n'aurait donc alors pas une si longue route à faire pour rejoindre son maître. Certes, Mik n'avait pas particulièrement besoin de protection, mais tout cela était nouveau pour lui et elle avait l'avantage d'en connaître un rayon sur les vampires. Tout cela en plus de sa position au sein de l'immeuble la rendait intéressante, c'était la première fois qu'un Dragovir se laissait tenter de disposer d'une dévote et comme si cela ne suffisait pas, c'était aussi la première fois qu'un Dragovir s'approchait du centre du pouvoir. D'ordinaire ils préféraient rester loin des yeux, leur secret avait souvent suscité la curiosité d'autres membres de leur espèce, mais jusque-là aucun n'avait jamais su leur réel pouvoir.

Mik le sentait sans même regarder où il était, il s'approchait de chez lui, son domaine, son territoire et l'endroit où tant d'autre vampire on prit peur. Le vampire releva ses yeux sur Niki, ses mains se joignirent sur ses cuisses et il se pencha légèrement en avant vers elle :

- Nous allons pénétrer mon domaine, j'aimerais savoir, penses-tu avoir les sens aiguisés par rapport à mes congénères ?

Un léger rictus faisait son apparition au coin de ses lèvres, une fois la réponse entendue il s'enfonça de nouveau contre le siège. Un instant, rien qu'une petite minute plus tard la limousine pénétra le domaine de Mik. Au même instant la dévote sans maître sentira une étrange sensation, mais demeura incapable de savoir ce qu'il en est, la seule chose certaine c'était que Mikhaïl semblait avoir une curieuse emprise sur ce lieu. Le domaine est constitué de plusieurs villages, trois en tout, deux d'environ mille habitants et le dernier d'environ deux mille. Pour des villages ils semblaient plutôt prospères, aucun miséreux, les habitants semblaient réellement en paix. Mais plus que cela, tous ceux se trouvant proche de la route lorsque la limousine passait s'inclinaient respectueusement vers elle et son occupant lorsqu'il passait. Bien qu'il fît nuit, les villages ne semblaient pas totalement endormis, ils demeuraient constamment animés. Le domaine se trouvait dans une sorte de campagne, la ville la plus peuplée se trouvait légèrement plus haut que le niveau de la mer et la voiture poursuivit son chemin à travers pour grimper la petite montagne. Au sommet, si Niki tentait de l'apercevoir, elle y verrait un immense manoir perché dans les hauteurs. Le manoir, tout comme le village de Drezna était presque toute l'année sous la neige, une neige fine dans un climat plutôt agréable, mais celle-ci se rafraîchissait la nuit et ne remontait qu'après les premières lueurs du soleil.

Le vampire pencha légèrement la tête sur le côté en observant Niki et finit par reprendre la parole :

- Si tu as la moindre question je te propose d'y répondre en attendant que nous arrivions, ça ne sera plus très long.

La nuit était loin de toucher à son terme, il restait quelques bonnes heures avant que le vampire ne doive se coucher. Il avait déjà quelques petites idées une fois arrivées, à sa façon, Mik avait hâte de commencer, sa curiosité l'emportant souvent sur sa retenue, mais par chance, cela lui avait souvent valu de magnifique surprise. Niki en faisait après tout partie, ce qui était certain aussi c'était qu'il n'allait pas la ménager, elle était une dure à cuire, en tant que telle s'il devait la bousculer un peu cela ne le dérangera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 23 Sep 2018 - 8:45
Ca n'est pas si loin du protectorat et tant mieux je pourrais m'y rendre au besoin. J'espère seulement que Mikhaïl m'y autorisera, c'est important pour moi.

Les yeux clos je sens bien qu'il sait où il se trouve exactement. Il y a un lien entre son domaine et lui. Pas comme je l'ai déjà vu, c'est quelque chose de bien plus fort, bien plus puissant. Mais qu'est-ce que c'est ?


Il se penche vers moi et je l'écoute avec intérêt, il est si...mystérieux et son rictus ne me dit rien qui vaille. Je sais que la femme suit notre conversation. Sa question est pertinente.

Je vous avouerais que je sens un lien que je ne m'explique pas entre vous et votre domaine. Mais je ne peux en l'état actuel n'étant plus dévote si votre chauffeur par exemple est vampire ou humaine. Si j'avais été dévote je l'aurais su de suite. Je peux reconnaître vos amis et vos alliés si je suis votre dévote. Je peux connaitre vos pensées si vous m'y autorisez sans même avoir à parler. Je pourrais ressentir de loin si vous êtes en danger ou non et l'inverse aussi. Je ne suis pas si différente des humaines. La seule chose qui nous différencie c'est que j'ai besoin de sang pour vivre, sinon je suis comme eux.


Je ne veux rien lui cacher. Il y a quelque chose que j'ignore et pour moi qui a une énorme importance c'est connaitre ses deux pouvoirs. Quels sont-ils ? Serais-je bonne ou mauvaise ? Que vais-je devenir à ses côtés ? Qui est-il au juste ? Je n'arrive pas à le cerner et si j'avais fait une erreur en voulant un Sire à tout prix et si vite ? Toutes ces questions me turlupinent mais je ne les lui poserais pas car je sais qu'il ne me répondra pas.

Dès qu'on passe un chemin, je me sens bizarre. Je le regarde alors qu'il est bien confortablement installé. Il me sourit en coin. Il a deviné que j'ai senti quelque chose. J'avais donc raison, il se passe quelque chose.

On traverse deux villages et là, la même scène se déroule devant mes yeux des gens qui se prosternent devant le véhicule et donc devant le Maître des lieux. J'en suis bouche bée. Ils n'ont pas l'air mal loti et je regarde partout malgré la nuit qui nous entoure pour entre apercevoir ce qui ressemble à un manoir, haut perché. Je sens comme un frisson glacial qui me parcourt l'échine.

Je regarde mon Maître et il m'autorise à lui poser des questions. Je me dis que c'est le moment ou jamais.


La dévotion se passe en trois temps avec quelques jours d'intervalle pour laisser à l'humain le temps de s'en remettre car ça n'est pas rien.
La première étape c'est le corps qui change. Le sang vampirique qui coule dans nos veines est une souffrance extrême. Le corps change.
La deuxième étape c'est l'esprit qui change vous recevez mes souvenirs et moi les votres, c'est le début de la dévotion qui s'enclenche.
La troisième étape et non la moindre c'est je vais posséder un de vos deux pouvoirs qui ne sont propres qu'à vous.
Je ne pourrais jamais les utiliser contre vous ni aucun vampire mais je pourrais les utiliser contre les humains et les dévots.
La force des dévots est supérieure aux humains bien entendu et à certains dévots tout dépend du pouvoir de l'autre et de l'apprentissage qu'il en a fait. Car ça ne sert à rien d'avoir un pouvoir si on ne sait pas s'en servir.


Voici mes questions


Quels pouvoirs avez-vous ?
Quel est le lien si puissant que vous avez avec votre domaine et que j'ai ressenti ?
Quel est le malaise que je ressens en m'approchant du manoir là-bas ?
Que m'arrivera-t-il si je franchis seule la frontière de votre domaine ?
Les gens que j'ai vu se prosterner sont-ils humains ou vampires ?
Avez-vous des pouvoirs de télépathie ?
Je suis également surprise que vous n'ayez jamais eu de dévot pourquoi ?
Il est clair que tous les grands de ce monde on des dévots car ils vous sont utiles et surtout plus fidèle qu'un chien, alors qu'avez-vous de si spécial par rapport aux autres vampires.


Je m'arrête pour le laisser répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 23 Sep 2018 - 10:12
Mikhaïl écoutait ce que Niki lui dévoilait, les détails de cette dévotion comme elle l'appelait et elle semblait avoir un avis très noble de cette pratique. Il était très intéressant d'apprendre les particularités qu'font ses dévotes, les pensées, le sens du danger, cette dévotion semblait réellement lier les deux êtres à la base si différente. Il assimila l'ensemble du savoir qu'elle lui révélait, mais il était certain qu'elle avait elle aussi tout un tas de questions et il ne pouvait pas lui en porter rigueur. Elle venait de pénétrer son domaine, son antre, le repaire des Dragovir, une lignée restée loin du pouvoir pour de solides raisons. Tout comme aucun Dragovir ne dépassèrent les six cents ans, il y avait des raisons à cela et Mikhaïl bien qu'il en comprît les fondements ne les partageaient pas totalement. C'était probablement pour cela qu'il se laissa tenter par cette femme, si faire d'elle sa dévote est un succès, si elle se montrait loyale et que les résultats étaient à la hauteur, alors le vampire franchirait le pas.

Un regard avait suffi pour deviner qu'elle avait senti quelque chose, elle ne pouvait mettre le doigt dessus, comme tous les autres, mais elle savait qu'il y avait une chose étrange et elle avait raison. Cet endroit n'avait rien à voir avec le reste du pays, les vampires sont liés à leur terre, certains y sont plus attachés que d'autres. Mais Mik était différent, sa terre et lui était lié d'une façon terriblement plus forte. Si Mik retrouvait le moyen qu'avaient utilisé ses ancêtres, s'il découvrait le secret caché quelque part dans ce domaine, alors, il deviendrait probablement une menace. Son pouvoir était dangereux, il ne devait pas être découvert, en aucun cas et il prenait un risque en prenant une dévote. Cependant, cela lui permettrait de découvrir des zones d'ombre dans se pouvoir, une partie de son fonctionnement. Comme si cela ne suffisait pas, la réaction des villageois semblaient approfondir la confusion qui commençait à naître dans son esprit.

Mik finit par lui accorder la parole, qu'elle pose ses questions qui lui brûlent les lèvres et sa réaction avait eu le mérite de plaire au vampire. Alors qu'elle pouvait enfin poser ses questions elle décida de tout d'abord éclaircir certaines choses. Il se demanda alors si elle ne cherchait pas à légitimer ses nombreuses questions et il était vrai que leur lien sera si fort que même leurs souvenirs seront partagés, vus ainsi maintenir le silence sur son pouvoir devenait inutile. Les différentes étapes de la transformation lui étaient pas inconnues, il n'en connaissait pas tous les tenants et aboutissement, mais dans les grandes lignes elle ne lui enseigna rien de nouveau. Les questions qui suivirent étaient intéressantes et avaient le mérite d'être direct. Cette fois, cela devait être la première fois qu'elle le verrait rire, bien que cela ressemble plus à un petit ricanement. Mikhaïl hocha la tête et se décida à prendre la parole après un petit moment de silence :

- Je comprends, tu as raison, il te faut savoir certaines choses et vue ce que nous allons partager si tout ce passe bien... Bien entendu... Je pense que tu mérites des réponses et de toute façon il n'y a qu'une réponse à toutes tes questions. Elles sont toutes liées, ce que j'ai de spécial, c'est tout simplement mon pouvoir et qu'est-ce qui t'a fait ressentir ce malaise ? Eh bien, mon pouvoir, pourquoi tout le monde se prosterne ? Mon pouvoir, idem pour les frontières, il te faudra les connaître car elles sont liées à mon pouvoir eux aussi.

Il s'arrêta là, au final il avait donné aucune vraie réponse et il en était pleinement conscient. Il ne laissa planer que quelques instants avant de finalement sourire et revenir à elle. Il ne voulait que lui faire peur, lui faire croire qu'elle allait rester là sans savoir et après réflexion il était hors de question pour Mik qu'elle reste sans savoir. Il frappa légèrement dans ses mains et se pencha à nouveau vers elle  :

- En fait, tu pourrais voir mon pouvoir comme une domination totale de mon domaine. Tous les êtres vivants qui sont nées dans mon domaine me sont soumis et j'ai d'une certaine façon une sorte de pouvoir télématique en plus sur eux. Je suis capable de voir, entendre, sentir à travers tous mes sujets et en bon souverain il m'est possible de leur donner l'ordre que je souhaite.

Il continua de fixer la jeune femme, son regard de bronze s'était figé sur elle, le timbre de sa voix montrait qu'il était très sérieux. Mais il avait un doute qu'elle comprenne vraiment les implications d'un tel pouvoir et il ajouta alors sur un ton bas, comme s'il lui avouait un secret  :

- Imagine que je trouve un moyen d'étendre mon domaine . Si cela venait à se savoir, il est certain que les Dragovir ne feront pas de vieux os et qu'on nous mettrait à mort. Que le vampire qui pénètre ma terre soit ancien ou jeune, ça n'a aucun enjeu, mon pouvoir n'est pas directement sur eux, mais je t'assure que chez moi-même les Ours peuvent chasser en meute si je le souhaite. Par contre, j'ignore comment se pouvoir sera pour toi, comment le savoir... Tu pourrais être lié à mon domaine, ou alors à un autre, où seras-tu capable de trouver de nouveau sujet par un autre procédé que la naissance ?

Mik secoua la tête, il n'en savait absolument rien, mais il était clair qu'une grande zone d'ombre entourait la manifestation qu'aura se pouvoir sur une dévote. Au même moment la limousine s'arrêta devant le portail du manoir. Une voix très féminine demanda d'ouvrir à un interphone à côté dudit portail. Elle s'était contentée d'ouvrir la fenêtre et un instant plus tard le portail s'ouvrit. Mik quant à lui décida de faire une démonstration de son pouvoir et ouvrit la fenêtre. Il regarda un oiseau perché sur une branche d'arbre non loin et tendit la main :

- Viens  !

Il avait parlé fort, avec autorité et l'instant d'après l'oiseau battait des ailes pour atterrir dans la paume de la main du vampire. Mik se tourna vers Niki et approcha la main pour qu'elle puisse observer. L'oiseau n'avait rien de particulier, un simple corbeau, rien ne semblait trahir un quelconque contrôle, cela semblait totalement naturel. Il reprit d'une voix plus douce, moins sérieux qu'il l'avait été encore il y a quelques minutes  :

- Il est née dans mon domaine, dès le moment ou l'être vivant est doué d'une forme minimale d'intelligence il m'appartient. Je trouve cela... Beau, pourquoi avoir besoin d'une dévote lorsque l'on contrôle déjà tout le monde, je n'ai pas besoin de protection, ils me protègent déjà tous, m'aiment, parce que je suis bon avec eux, ils ne manquent de rien et sont heureux. As-tu déjà vu un vampire si apprécié par sa nourriture ?

Il regarda l'oiseau à nouveau et remit la main à l'extérieur de la vitre pour le laisser partir. Il murmura un mot et il s'envola :

- A travers leurs yeux j'ai pu voler...

Dit-il à voix basse, juste suffisamment pour qu'elle puisse entendre, une chose était sûre, il aimait sa terre et la chérissait. La limousine reprit sa route à travers une petite cour, juste assez pour recevoir de nombreux véhicules, mais surtout, plus grand que tout, le manoir était réellement immense. En un regard il était possible de voir qu'il était en travaux, en plein agrandissement. Une nouvelle aile était sur le point d'être terminé et si Niki avait le regard fin, elle pourrait remarquer que c'était loin d'être la première aile qui était rajoutée. Le manoir Dragovir avait facilement trois ou quatre étages, de belles tours et de toute évidence une grande partie du manoir était cachée par sa façade. La demeure ancestrale des Dragovir, en plein cœur d'un domaine dans l'ombre de leur domination, un royaume dans un royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 23 Sep 2018 - 12:43
Son espèce de rire ne me rassure ne rien. Tout son être en ces lieux n'est pas pour me rassurer. Je le sens comme transcendé. Plus puissant encore que tout à l'heure. Je ne lui montre pas ou disons le moins possible le trouble et surtout la peur qui m'anime. Le silence qu'il impose avant de me répondre me met très mal à l'aise. Je sens bien qu'il me teste. Je n'apprécie pas plus que ça mais je sais que je n'ai pas le choix que de le laisser s'imposer. Il finit par briser ce silence pesant.

Je l'écoute comme on écoute un curé dans son église. Qu'on comprenne ou pas on boit ses paroles et je bois les siennes. Son pouvoir. Son pouvoir régit tout son domaine. Ce que je comprends, c'est que j'ai devant moi, peut être bien le plus puissant des vampires que j'ai croisé jusque là.

Il impose à nouveau un lourd silence et le vent se met à souffler. Je frissonne morte de trouille. Je me demande si je n'ai pas commis une erreur. S'il me dit tout ma vie est en danger. Il n'a pas l'intention de faire de moi sa dévote tout de suite alors il peut me tuer comme bon lui semble. Je suis dans l'antre du Démon. Comment ai-je pu être aussi imprudente ? Je frissonne. Il claque des mains et je sursaute. S'il veut me terroriser c'est fait. Je me sens comme une proie sans défense
.

Il continue à me donner plus de détails sur son pouvoir et je me demande si c'est une bonne nouvelle pour moi. Je ne sais plus quoi penser. Je ne suis plus à même de réfléchir en fait. Je l'écoute effrayée de son pouvoir si puissant. J'écarquille les mirettes et je répète ce qu'il me dit comme un automate.

Bon sang, tous les êtres vivants nés sur votre domaine ? En faire ce que vous voulez ? Ohhhh mon Dieu...


J'imagine aisément ce qu'il pourrait faire de tous ces êtres vivants pour lui. Son regard me glace sur place. Je reste immobile comme pétrifiée. Jamais je n'avais ressenti une telle terreur. Je continue d'être attentive à ses explications et ça me surprends.

Il est clair que les autres vampires vous feraient tuer mais comment le pourraient-ils ici. Tout ici vous protégerait contre la moindre agression. Aucun enjeu ? Ca m'étonne. Si vous n'êtes pas un danger direct pourquoi voudraient-ils vous éliminer ? Vous m'avez parlé de votre pouvoir principal mais qu'elle est le second ? Rien ne dit que j'aurais celui là, si vous en avez un autre. Je ne sais pas ce qu'il en adviendrait si je devenais votre dévote. Aucune idée.


Il me fait une démonstration de son pouvoir alors qu'on se trouve au portail de son manoir. Je suis subjuguée et une question me vient.


Donc si je comprends bien il est né ici et ceux qui ne sont pas nés là ? Ils ne sont pas atteints par ce pouvoir ? Donc en dehors de votre domaine vous n'avez pas ce pouvoir ? Donc sur moi vous n'avez pas ce pouvoir ?

Finalement si je comprends bien en dehors de son domaine il est comme une tortue sans carapace et dans son domaine il est tout puissant. J'ai peur de le vexer mais tant pis je dis ce que je pense bien ou pas.

Hummmm effectivement vous n'en avez pas besoin de dévot à l'intérieur de votre domaine mais à l'extérieur vous êtes plus fragile. N'est-ce pas ?
D'où le besoin d'une dévote à vos côtés lorsque vous êtes amené à quitter votre domaine
.


Je regarde à l'extérieur et le manoir s'offre à ma vue du moins une partie. C'est immense. Je ne vois pas distinctement mais ça me fait froid dans le dos comme tout son domaine d'ailleurs et lui avec.

Je le regarde sûr n'a pas dû apprécier mes remarques mais je pense être dans le vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 24 Sep 2018 - 3:17
Il ne fallait pas être savant pour lire en elle, si au début elle était capable de maintenir un certain flot de mystère sur ses pensées, il était à présent clairement plus cas et ce qu'il lisait en elle, c'était ce qu'il avait tant de fois vue dans les yeux d'autres vampire. La peur, où est la limite de se pouvoir, comment un vampire peut-il naître avec un tel pouvoir de domination, comme si sa nature avait été inscrite dans son sang. Mais tous ses êtres vivants, comment pouvaient-ils être liés à son domaine de cette façon, à cela il connaissait la réponse. Cependant, cette question en avait hanté plus d'un, si aujourd'hui son pouvoir ne constitue pas un danger pour les autres vampires, personne ne pouvait savoir comment son pouvoir allait évoluer avec le temps. C'était pour cela qu'il n'y avait jamais eu de Dragovir dépassant les cinq cents ans, ils voulaient maintenir le secret, peut-être même préserver les autres d'eux-mêmes. Ce n'était pas impossible, mais Mik en avait cure, il voulait découvrir les secrets de ce pouvoir et le faire évoluer pour le simple plaisir d'en découvrir la fin.

La jeune femme était totalement stupéfiée par ce pouvoir, mais elle ne semblait pas comprendre en quoi il représenterait une menace pour d'autre vampires. De plus, elle pensait qu'il y avait une chance qu'elle n'obtienne pas se pouvoir, hors, il était certain qu'elle allait le recevoir. Finalement, elle pose la question qui fâche, une question qui en était pas une, la réponse était évidente, logique, mais admettre cette réalité était toujours agaçante pour le dominateur que Mik était. Il s'était mué dans le silence, écoutant et analysant ses réactions à la loupe, la limousine s'arrêta devant l'entrée du manoir. Cependant, Mik ne bougeait pas d'un cil, insinuait-elle qu'il était faible . Fragile au point qu'il était dépendant des autres pour survivre en dehors de ses frontières. Le vampire soupira, enfin une réaction de sa part, il en avait pas eu depuis que le portail avait été franchi :

- Attention à t'as façon de me parler, je n'aime pas ce que tu insinues, certes mon pouvoir provient de ce domaine, hors de ses frontières il ne m'est plus utile, mais tu oublies que j'ai une armée qui peut me suivre et qui m'aime. Pourtant, tu as raison, il n'y a qu'une seule chose que je crains en ce monde, c'est ce qu'il y a au-delà de mon domaine, car en son sein je suis Dieu. Par contre, désolé mais tu n'y échapperas pas....

Il en dira pas plus, un homme plutôt carré aux allures de majordome ouvrit la portière et se décalera pour laisser de la place. Comme chaque habitant il s'inclinait devant son maître, lui souhaitant le bon retour. Contrairement au chauffeur, lui il salua Niki lorsqu'elle sortit du véhicule. Vadim s'inclina légèrement, pas autant que devant son maître et l'invita à suivre son maître qui attendait à quelques mètres. Une fois la portière refermée la voiture ira se garer dans le sous-sol, quant à Vadim, il demandera le sac qu'avait emporté avec elle Niki et repartira à son tour. Mikhaïl attendra en leur tournant le dos, ici il semblait tellement plus à l'aise, plus rien ne l'inquiétait, à l'immeuble il n'aurait tourné le dos à personne, pas même à la jeune femme, mais ici, rien ne pouvait l'atteindre. Au moment où elle s'approcherait de lui il reprit la parole sans même la regarder :

- À propos, je n'ai pas de second pouvoir, tu pourrais voir mon pouvoir de domination comme un ensemble de pouvoirs ou un seul immense. Cependant, je doute que ton pouvoir soit similaire au mien, tu serais ma dévote, ton pouvoir est donc censé être inférieur et si on diminue mon pouvoir son utilité devient tout autre. Croit moi quand je te dis que les variantes sont innombrables... Suis-moi.

Il monta les quelques marches qui le séparaient d'une belle porte à l'ouvrage ancienne et qui s'ouvrirent d'elle-même lorsqu'il fut à porter. Une jeune femme, belle, rousse, mais son regard tranchait avec son joli minois et Niki saura se revoir en elle. Lune, la petite dernière était une battante, un regard vif vers la dévote et sa façon de se tenir montraient qu'elle avait subi un entraînement. Cependant, si on regardait ses poignets, il était possible de voir encore les marques de sangle comme si elle avait été attachée. Le regard que Mik lui lança m'était en évidence que c'était probablement lui qui l'avait attaché et pour la saluer il se contenta d'une caresse sur sa joue avant de poursuivre son chemin. Rien que l'entrée était immense, un grand escalier bien en face donnait sur le premier étage et le tout était richement décoré, mais surtout un grand nombre d'œuvre d'art en tous genres sublimait la pièce. Mikhaïl se tourna légèrement vers Niki et il décala son bras pour l'inviter à se joindre à côté de lui. Si elle s'approchait de suite alors sa main se placerait simplement dans le bas de son dos et il poursuivrait son chemin sagement. Si elle ne le faisait pas, son regard plutôt calme et neutre deviendrait bien plus menaçant et son invitation disparaîtrait aussi sec. Dans un cas comme de l'autre, il ne semblera pas rancunier et ils iront directement sur la droite. Même les couloirs étaient richement décorés, des ouvrages d'époques différentes, de pays différents, certain devaient être très coûteux, d'autres moins, mais si tout le manoir était ainsi alors Mik avait une collection incroyable. D'un ton clair et sérieux il reprit la parole tout en déambulant dans le couloir :

- En dehors de mon domaine on me connaît sous le nom du « collectionneur » c'est en tout cas comme ça qu'on me surnomme. Je dispose d'une collection immense, on peut voir cela comme une passion, je tuerai et j'ai tué pour certaine de ses œuvres. Mais rassures-toi, je préfère amplement les acquérir de façon légale. J'ai de l'Égyptien, Grec, Romain, Mais aussi des choses plus récentes et j'ai même un zoo. Tu te doutes bien que je pratique l'élevage, il faut bien diversifier ses sujets, c'est amusant de voir le roi des animaux s'incliner devant soi. C'est pour cela qu'il y a presque constamment des travaux ici, le manoir est sans arrêt agrandi pour pouvoir recevoir des nouveautés.

Il s'arrêtait finalement devant une nouvelle porte et Lune qui les suivait discrètement passa à côté d'eux pour l'ouvrir. La porte donnait sur un grand salon aux allures anciennes, typiquement du Moyen Âge, tout en gardant un grand confort. Comme le reste du rez de chausser le sol était dur, le bruit des pas résonnait, le manoir était vieux, mais était constamment rénové. Mik retira sa main du dos de Niki si elle s'était laissé faire et il alla prendre place dans un large fauteuil proche d'une cheminée allumé. Un autre fauteuil se trouvait en face, légèrement orienté vers le feu et d'un geste de la main il l'invitait à s'y installer. Lune referma la porte derrière eut et resta à disposition dans un coin de la pièce. Mikhaïl sourit légèrement vers la jeune dévote, que cela soit sa démarche ou simplement son visage, il semblait très différent à l'intérieur de son domaine, cela se voyait qu'il était tout-puissant ici et il était clair qu'en dehors de son domaine il se montrait très prudent. Ses mains se joignirent à nouveau devant lui alors qu'il observait Niki :

- Tu dois avoir des tas de choses à me demander, voilà déjà une réponse, non elle n'est pas née ici, tout comme mon chauffeur et le majordome. Comme pour toi, il m'arrive de ramasser de jeunes humains qui sont devenus des déchets et je leur donne un avenir. Ils sont même payés afin qu'un jour ils puissent prendre une maison dans mon domaine et fonder une famille. Mais je suis mesquin là, tu n'es pas un déchet, j'ai foi en toi, j'ai vraiment envie que tout cela fonctionne et que tu deviennes ma dévote.

Un léger bruit de surprise était perceptible provenant de Lune, l'annonce que Mik venait de faire concernant le destin de Niki ne l'avait pas laissé indifférente, comme les autres elle était consciente que cela serait une première. Cependant, le visage chaleureux qu'il avait pris disparu pour devenir bien plus froid, tout comme son regard et lorsqu'il ouvrit la bouche son ton était accusateur :

- Maintenant j'aimerais en savoir plus sur toi, je n'ai pas pour habitude de me révéler et encore moins en premier. J'aimerais savoir comment tu as échoué ? Qu'est-il arrivé à ton Sir ?

Avant même la fin de sa phrase Niki pourra remarquer que la femme qui se trouvait dans un coin de la pièce était à présent bien plus proche et avait décidé de se placer dans l'angle mort de la jeune dévote. Quant à Mikhaïl, il n'avait pas bougé d'un pouce, il se contentait d'attendre sa réponse dans un silence qui faisait même taire le chant des oiseaux qui était pourtant présent il y a quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 24 Sep 2018 - 10:04
Je me doute qu'il n'aime pas mes remarques mais je n'ai pas tort et il me conforte dans ma vision des choses. Je vois bien qu'il est tout puissant dans son domaine et qu'il ne craint rien, ni personne. C'est une situation malsaine je trouve. Je me sens comme dans une prison, certes magnifique mais un prison tout de même. Aucun moyen de m'échapper sans me faire rattraper par ses animaux ou ses gens. Je suis prisonnière de SON domaine et pas uniquement DANS son domaine. C'est effroyable. Je me sens encore plus insignifiante près de lui. Complètement soumise à son bon vouloir finalement sous peine d'en payer le prix fort. Ca aussi je le sens. Dans son regard qui passe du doux au sombre en un claquement de doigts. Oui, il me terrorise en SON domaine mais même à l'extérieur en ce qui me concerne car je ne suis d'une demie humaine mais humaine quand même. Qu'est ce que je peux faire contre lui, rien c'est une évidence, même en tant que dévote d'ailleurs de lui ou d'un autre vampire. C'est du pareil au même.

Un majordome s'amène et ouvre la portière au Maître des lieux, une profonde inclinaison et je peux à mon tour sortir du véhicule. Il s'incline un peu et j'en fais de même.

Ce qui m'intrigue le plus dans tout ça c'est que je risque d'avoir son pouvoir, certes jamais aussi puissant que le sien mais je vais en ressentir les effets. Je me demande bien comment tout ça va se passer. Quel rôle je vais obtenir dans ce domaine ?

On monte les quelques marches tout est si immense. Tout est hors du temps. Tout est presque..... magique ou plutôt....comme ensorcelé. Comme dans les livres de contes pour enfants qui font peur. Il y a de beaux villages, des gens gentils, une nature magnifique et un méchant. Tout de noir vêtu. Le mal qui plane et puis une héroïne au milieu de tout cela. Mais on n'est pas dans un conte de fée et je ne suis pas une héroïne, loin de là...

La porte s'ouvre toute seule et je peux voir une jeune femme aux cheveux de feu. Je la dévisage et je vois bien qu'elle a souffert pour obtenir une telle prestance et respirer une telle force. Je regarde ses poignets et je serre les dents. Je ne m'étais pas trompée. Je le déteste quand il caresse la femme comme mon caresse son chien. C'est l'impression que j'ai eu en tout cas.

Ca respirait le luxe à outrance, ça me rendait même malade tant il y en avait. Je me rapproche de lui car je sens bien que c'est ce qu'il veut. Immédiatement il pose sa main à mes reins. Je me raidis mais je ne fais rien pour l'en dissuader.

On continue de marcher dans un long couloir et je regarde partout, c'est indécent tout cette richesse pour un seul homme, non vampire. Il se remet à causer après un interminable silence. Je l'écoute sans le couper. J'en ai la nausée quand il me dit qu'il a tué et qu'il recommencera pour obtenir ce qu'il veut. Il essaye de me rassurer mais c'est peine perdue et depuis longtemps. Il veut s'agrandir car il est clair qu'il n'en aura jamais assez. Je ne suis pas étonnée de l'entendre me dire qu'on le surnomme "le collectionneur". Collectionneur d'animaux, collectionneur de pièces rares, coûteuses et magnifiques, collectionneur d'humains probablement. Il lui manque plus qu'une dévote pour parfaire sa collection. Mais autant pour lui que pour moi, on part vers une aventure unique et surtout mystérieuse. Je ne sais pas si je le veux vraiment. Je ne suis plus sûre de rien pour la simple et bonne raison que je n'ai pas le pouvoir de décision, de choix, je ne fais que subir et ça, ça me gêne profondément. C'est la toute première fois que je me sens si vulnérable et je déteste ça.

Que va-t-il me réserver ?

On s'arrête devant une porte et la femme vient ouvrir à son Maître. Je passe en même temps que lui, l'ouverture étant impressionnante, tout comme la pièce d'ailleurs. Il finit par me lâcher et alors que je reste sur place il file s'asseoir en Maître dans son fauteuil. Je regarde la cheminée qui crépite et l'odeur du bois qui embaume la pièce. J'aime. Il me fait un geste et je viens m'asseoir à mon tour. Il s'impose, il m'impose sa loi dans sa façon d'être comme si c'était utile. Il joint ses mains et je sais qu'il a des choses à me dire ou à me demander. Il semble qu'il lit dans mes pensées et ça m'angoisse. Effectivement j'allais lui poser des questions sur les gens qui l'entouraient de près. Ce qui est normal s'il veut que je sois sa dévote. Je dois connaitre les gens qu'il tolère et ses ennemis.

Je fronce les sourcils quand il dit qu'il lui arrive de ramasser des jeunes humains qui sont devenus.....des déchets. Mes poings se ferment. Je sens la colère grandir. Mais je me calme bien vite quand il poursuit. Ainsi il veut leur donner en échange de leur loyauté de quoi vivre, s'unir et s'épanouir dans son domaine. Belle façon de s'octroyer leur loyauté sans condition. Ils sont là pour le nourrir et se servir jusqu'à la mort au besoin et leur donne ce don les humains ont besoin pour survivre. Chaque naissance animale ou humaine fait d'eux un serviteur dévoué au Maître sans l'once d'une haine envers leur Maître qu'ils venèreront. C'est....machiavélique.


Il se rattrape en me disant que moi, je ne suis pas un déchet et qu'il a foi en moi. Il pense vraiment que je vais gober ça ? Il en a rien à faire de moi. Je ne suis qu'une curiosité, qu'une expérience. Si ça rate il me tuera sans l'ombre d'une hésitation ou me fera tuer par ses animaux ou ses humains. Je ne suis pas dupe.


La femme réagit au dire de son Maître. Il est clair qu'étant la première dévote, je suis et serais une curiosité. Elle se déplace même je me sens comme une bête curieuse et je n'aime pas ça. Mais j'aime encore moins son regard qui change et son ton qui se durcit. Je ne le fais pas attendre avant de répondre. Je lui explique de long en large et en travers toutes mes aventures. Marius mon ancien Sire qui est parti sans laisser de trace me laissant mourrante. La Reine Lestari qui me voulait comme garde du corps malgré mon mal être. Son enlèvement alors que j'étais malade à crever dans les toilettes le manque de sang me terrassant chaque jour un peu plus. Le fait que je l'ai cherché avec des membres du Protectorat et d'ailleurs. Notre assaut qui a échoué devant le nombre impressionnant de nos adversaires. La mort de la Reine qui est survenue sans qu'on puisse la sauver. Mon état déplorable qui a bien failli me coûter la vie. Le fait d'avoir été sauvé par d'autres vampires et qu'on m'a donné du sang de synthèse. J'ai tout expliqué de mon mieux.

Et voilà, vous savez tout. Dorénavant je survis avec le sang de synthèse mais je ne vis pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mar 25 Sep 2018 - 1:58
Pauvre créature qu'elle était, un petit oiseau dans une cage dorée devant son nouveau propriétaire dont elle ne savait presque rien et qui au plus elle le connaît, au plus il l'effrayait. Comment lui jeter la pierre, il était normal de craindre la domination lorsqu'on souhaiterait voler et vivre enfin une vie pleine. Mais était-ce réellement ce qu'elle désirait ? Il lisait en elle si facilement, c'était le propre des personnes sanguines, elle avait le sang chaud, c'était une dure à cuire, mais à cause de cela c'était une femme d'action. Bien que bercé dans les intrigues des vampires depuis un certain temps, il semblerait qu'elle avait compris qu'elle ne serait pas pour autant de leur monde avant d'en être une. Là-dessus il la savait assez intelligente pour comprendre cela, mais cette vérité la rendait vulnérable devant un vampire tel que lui. Il lisait en elle si aisément que s'en était presque une honte, la peur, la colère, il ne la quittait jamais vraiment des yeux, même sans la regarder il la voyait, elle comprendra si un jour elle obtient son pouvoir, il y a tant d'espèce intelligente et il devient alors impossible d'échapper à son regard. Il était Roi, tant qu'il était ici, dans ce domaine, personne ne le blessera, il avait déjà tué tant de personnes. Un homme amoureux, il voulait sauver la femme qu'il aimait, la libérer de lui, du maître, la femme venait de sa terre et lui non. Il ne pouvait pas comprendre et encore moins accepter les choses lorsque sa femme lui expliqua la vérité sur cet endroit. Il défia alors le maître et Mik le mit en pièces, pas avec ses mains, pas avec les mains d'un homme et jamais il n'aurait poussé la femme à le faire. Non, il s'était fait picorer, d'innombrables oiseaux l'attaquèrent et il finit dévoré. Il se rappelle ses hurlements lorsqu'il commença à rouler au sol pour tenter de se protéger et il se rappelait l'entendre supplier « par pitié ! » hurlait-il. Mais le maître n'en avait aucune, personne ne lui prenait quelque chose qui était à lui, oui, Mikhaïl n'était pas un gentil, mais il n'était pas mauvais pour autant, il n'était pas comme tous ces Rois d'antan. Il aurait pu en faire un exemple, un rappel pour ses sujets et pour cette femme. Mais non, il n'avait pas fait cela, il ordonna à cette femme d'oublier et c'était ce qu'elle fit. Ses souvenirs purifiés elle pouvait enfin faire naître son bébé en toute sécurité et à l'abri du besoin.

Mik avait suffisamment joué de la peur avec la dévote, il l'avait compris lorsqu'elle lui raconta son histoire. Pauvre chose, esclave d'événement contre lesquels elle était impuissante et personne n'aurait pu empêcher cela. Son regard s'apaisa et il soupira légèrement. Le geste était visiblement un signe de détente, Lune reprenait sa place dans son coin et Mik s'enfonça dans son siège. Il regardait Niki du coin des yeux lorsqu'il se décida à donner suite :

- Triste histoire qu'est la vôtre, j'en suis navré, sincèrement Nikita.

C'était la première fois qu'il prononçait son nom, elle n'avait après tout pas mal agi, elle n'était fautive de rien dans les événements qui l'avaient conduite à une femme au bord du gouffre. Il lança un petit regard vers Lune qui s'avança alors vers Niki pour lui demander si elle voulait boire quelque chose. Elle s'était approchée d'elle et légèrement incliné bien en face de la dévote, elle attendra alors le temps de prendre la commande et se retirera à l'arrière de la pièce ou se trouvait un minibar. Mik quant à lui poursuivit lorsqu'elle se retira :

- Je ne pense pas que tu es mal agi et je tiens à préciser une chose. Je sais que tu as peur, tu te rends compte comme d'autre avant toi qu'en mettant les pieds dans mon domaine tu t'es retrouvé dans une véritable cage dorée. Mais tu étais consciente de cela, je t'avais prévenu qu'en me suivant tu ne pourrais plus faire marche arrière. Cependant... Je tiens à te faire comprendre une chose, je ne mens pas, jamais, j'en ai pas besoin et lorsque je dis que je tiens à toi, c'est vrai.

Il commençait alors à sourire en joignant à nouveau ses mains et en plaçant ses coudes sur ses cuisses :

- J'aime la vie, surtout je la respecte, toute vie est importante et c'est pour cela que je ramasse des déchets comme je l'ai dit plutôt. Ce n'est pas pour agrandir mon domaine, j'en ramène pas tant que cela. Je ne supporte pas de voir une vie gâchée dans la misère et le dégoût de soi. Pour ça que je les emmène, je leur donne un aperçue d'une vie meilleure et d'une retraite agréable. Cela leur suffit et ils décident tous de rester ou de disparaître. Ses gens ne tenaient alors pas à la vie, si on ne respecte pas sa vie, on ne mérite simplement pas de vivre. Mais pour en revenir au vif du sujet, j'aime tout ce que je possède, leur amour n'est pas à sens unique et je t'apprécie. Tu es forte et beaucoup d'humains que dis-je... Beaucoup de vampire aussi, aurait craqué avant toi, tu continues d'avancer sinon tu ne serais pas ici. Reste toi et tu deviendras ma dévote, celle que je veux c'est Nikita et non une femme qui rampe... Rappel toi, c'est ce que tu as toi-même dit.

Un sourire franc, il était difficile de savoir si ce qu'il venait de dire était la stricte vérité, son comportement changeait si facilement, il pouvait tout autant se moquer d'elle qu'il aurait pu employer le même ton. Lune revint avec la commande de Niki et une coupe de sang. Un regard sur son poignet suffisait pour apercevoir des bandages qui n'y étaient pas il y a quelques minutes. Elle déposa la coupe entre les doigts de Mik et en fit de même avec la jeune dévote ensuite. Mik n'avait pas attendu, il prit une petite gorgée et directement ensuite il regarda Lune :

- Va te reposer Lune, tu as l'air épuisée et... Tu es pardonné pour ce que tu sais.

Avec joie Lune répondit d'une révérence soignée et s'en alla calmement. Mik revint rapidement à Niki et déposa sa coupe au même moment. Avec un ton soigné et calme il reprit la parole :

- Bien, je t'accorde encore quelques questions et après je te montrerais où tu dormiras.

Un léger sourire ponctuait la fin de sa phrase et il reprit une gorgée en attendant la réponse de la jeune femme. Personne ne revint à la suite de la disparition de Lune, mais cela ne semblait pas déranger Mik qui demeurait à présent silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mar 25 Sep 2018 - 7:31
Je me suis confiée à lui comme il s'est confié à moi. De toute façon la dévotion ne permettra aucun secret l'un pour l'autre. Je ne me formalise pas sur ce que je dois dire ou non. Je sais qu'il lit en moi comme dans un livre ouvert. Il ne me quitte que rarement des yeux. C'est comme si j'étais mise à nue.

Lune reprit sa place et le Maître s'engouffra dans le fond de son fauteuil. Un vrai pacha. Un vrai Roi. Son attitude force le respect et la soumission. Il ne peut en être autrement et pourtant pour moi c'est difficile à concevoir et encore plus à accepter. Sa phrase claque et le pire c'est que je le crois. Je le crois assez sincère pour ne pas me raconter d'histoire, enfin je l'espère surtout. Pour dire la vérité je me garde une marge pour me protéger au cas où. Je ne veux pas boire ses paroles et me retrouver anéantie. Je suis loin d'être naïve, je suis du genre prudente et soupçonneuse.

Lune s'approche de moi et me demande ce que je veux boire. Quelle bonne idée, j'ai la bouche pâteuse. Ca aussi il l'a senti ? Hum je n'en sais trop rien, possible.


Je vais prendre un grand verre d'eau s'il vous plait, merci.

J'incline légèrement la tête. Je la regarde s'éloigner et je reviens à Mik. Son attitude est terriblement mâle, terriblement félin je trouve. Je l'écoute attentivement.

Il est vrai que votre domaine fait froid dans le dos. Oui je le reconnais je ne me sens pas particulièrement à l'aise. Mais ça viendra
.


Je me grandis dans mon fauteuil pour lui montrer que je ne vais pas me laisser anéantir par l'aura puissant du domaine.

Je vous crois sans mal Maître.


Il me parle de ce qui lui tient à coeur et je me demande s'il fait la différence entre les choses qu'il a acquises et qui sont précieuses à ses yeux et les créatures dont moi, du même coup, qui font partie de son domaine. A l'entendre j'ai l'impression d'être une "chose" qui a voulu et qu'il a amené dans son antre. Une "chose" ou un "objet précieux". Je ne sais pas trop. C'est confus mais je le ressens bien ainsi. Je lui réponds pour bien lui faire comprendre ma position.

Je ne cesserais jamais d'être moi-même. Oui, vous m'aviez dit que je ne ressortirais pas de votre domaine mais je n'avais aucune idée du pouvoir de ce lieu. Du pouvoir que vous avez sur votre domaine serait plus juste. Bien sur que j'assume et assumerais toujours mes choix. Passé la peur et la terreur que cela m'a inspiré je vais finir par m'en imprégner et me ferais une raison. Je suis en quelque sorte prisonnière de vos terres et de votre pouvoir. Je ferais avec.


Je souris en coin et je vois la femme revenir. Elle tend le breuvage à Mik et me tend mon grand verre d'eau. Je remarque aussitôt son poignet et je comprends de suite ce qu'il en est. Elle n'a rien dit, on ne l'a pas entendu. Elle lui a servi son sang frais toute seule. Elle est pâle mais ne montre rien. Belle et forte à la fois. Elle m'impressionne. Je lui souris gentiment. Le Maître lui somme d'aller se reposer ce que je trouve fort judicieux de sa part. Cependant la suite me surprend mais je n'en dit rien. Il lui a pardonné. Pardonné quoi ? Elle aurait fait quoi ? Ma curiosité est grande et j'ai bien envie de le lui demander mais je n'en fais rien. Elle n'est pas assez grande pour provoquer chez mon Maître une colère quelconqu
e.

Il m'autorise d'autres questions et je ne vais pas me gêner.

Qu'est ce que vous attendez de moi en attendant d'être votre dévote ?
Aurais-je la possibilité de m'entraîner ?
Aurais-je le droit de quitter votre domaine seule ?
Ai-je l'autorisation de déambuler sur vos terres sans avoir une horde de garde à mes fesses ?
Si je ne suis pas en accord avec vous, ai-je le droit de me manifester ?


Je trouve que c'est déjà pas si mal. Je le fixe, droite comme un "i" sur mon fauteuil en buvant mon eau d'un trait avant de le poser devant moi sur la table basse.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 26 Sep 2018 - 3:56
Elle n'irait pas jusqu'à dire ouvertement qu'elle avait à présent peur de lui et c'était chose plutôt normal, c'est du moins sa conclusion pour l'instant. Il n'était aussi pas très surpris de l'entendre demander de l'eau, il était normal qu'après tant d'émotion elle soit assoiffée, de plus, il n'y avait aussi rien d'étonnant à ce qu'elle prenne quelque chose qui lui permette de garder les idées claires. Les dévotes, c'était un métier à plein temps, plus qu'un métier, c'était une façon de vivre et pour cela elle devait à tout moment être au top. C'était probablement pour cela qu'elle avait opté pour l'eau. La conclusion de Mik lui convenait, ce qui le dérangeait plus sans vraiment le surprendre c'était qu'elle tente de lui faire avaler qu'elle le croyait, chose qui serait très surprenante. Cependant, il n'afficha rien de son impression, il préférait pour cette fois se concentrer sur la façon dont elle termina sa phrase presque naturellement. Elle l'avait appelé « maître » et il n'avait pas senti d'hésitation dans sa voix, bien, tout ça était plutôt bien partie. Mikhaïl en conclut que son imposant pouvoir avait suffi à la mettre en garde sur sa façon de s'adresser à lui.

Sa réponse était plutôt bien cousue, elle assumerait toujours ses choix, c'était une sage façon de vivre et de sage parole. Elle résumait plutôt bien la situation, elle était prisonnière de son domaine, de son pouvoir absolu sur cette terre et rien ni personne ne pourrait la sortir de là sans son accord. Il était impossible de lui échapper, si elle savait de quoi il était capable, non, elle devait se douter, son imagination avait déjà lui faire voir des images terrifiantes de lui en colère et du domaine s'abattant sur elle.

Alors qu'il recevait son breuvage et elle le sien, il était aussi surpris d'une autre chose. Jusque-là elle avait montré de légers signes d'agacement lorsqu'une de ces servantes agissait. Que cela soit pour ouvrir les portes, bien que le point le plus évident était lorsqu'il caressa la joue de Lune. Elle n'aimait pas la soumission, peut-être par projection, elle avait cela en horreur pour elle et donc ne le voulait pas pour les autres. Mais bon, elle apprendrait bien vite qu'un royaume était composé de plusieurs couches de pouvoir et d'autorité. Il était normal pour un être supérieur tel que lui de posséder des choses si fragiles que ses chers objets. Oui, des objets, les êtres vivants ne représentaient guère plus que des objets pour lui. Cependant, rien ne disait qu'un objet ne pouvait pas être plus important qu'une personne. Après tout, à une époque on tuait pour de l'argent, cela se faisait toujours encore, alors quoi, lui il chérissait ses objets si précieux, alors en être un n'était pas réducteur.

À présent ce qui l'intéressait le plus était quelle question elle allait lui poser, comme lorsqu'un écrivain écrivait un livre, il révélait souvent bien plus à son sujet qu'il ne le pensait et il en était de même avec les questions. Lui faire poser des questions étaient une façon subtile de découvrir le fond de sa pensée, ce qui la tourmentait, comment elle réfléchissait, l'ordre de ses priorités et tant d'autre chose. Même sa gestuelle en avait révélé beaucoup jusque-là, comme lorsqu'elle s'était redressée sur son siège, droite comme un I lorsqu'elle prenait la parole, ne pas montrer de faiblesse, un peu comme à l'armée. Tiens, peut-être qu'elle avait un entraînement militaire, cette pensée lui traversa l'esprit un bref instant avant qu'il ne se concentre sur ces questions.

En premier la question sur son avenir auprès de lui, signe qu'elle était plutôt perdue en ce moment, chose assez normale, il venait de la poser dans un environnement qui lui était inconnu et dont elle n'avait fondamentalement aucun contrôle. Elle avait donc besoin de se créer un avenir, de le voir pour avancer, bien, donc la carotte avec elle serait nécessaire. À présent la question bien-être, elle était une acharné de l'entraînement, un sentiment de faiblesse la parcourant depuis trop longtemps, elle avait besoin de se renforcer pour pouvoir renforcer son propre moral. Ensuite, ce n'était plus que des questions confort et de curiosité. Mais la dernière reprenait de l'importance, elle voulait savoir sa marge de manœuvre et bien que la question était judicieuse, elle n'était pas vraiment utile. En tout grand dominant, il lui dirait dans un cas comme de l'autre que oui, elle ne devait pas se gêner. Hors, elle avait une chance sur deux que sa réponse lui déplaise alors même s'il lui avait donné l'autorisation le mal serait tout de même fait. Cette question elle devra la poser à un serviteur et il ne doutait pas qu'elle le ferait certainement. Peut-être voulait-elle simplement avoir son avis sur ce sujet. Cependant, Mikhaïl disait toujours la vérité, donc il le fera. Il souriait légèrement alors qu'il reprenait une gorgée de sang, il semblait bon, en tout cas c'était ce que les traits de son visage dévoilaient ou voulaient bien dévoiler. Il reposa la coupe et joignit ses mains pour lui répondre sur un ton simple :

- Ce que j'attends de toi... Eh bien, c'est assez simple, agis comme si tu étais ma dévote, je n'aime pas imposer et cet échange de sang me donne l'impression que je force l'humaine à se lier à moi. Chacun ici avait le choix, tu as déjà fait ton choix, maintenant j'attends de toi que tu le montres. Alors vie ici quelque temps, découvre les secrets que cache cet endroit ou que je cache et reposes-toi la question. Veux-tu être ma dévote, pas un choix pour la survie, un choix parce que tu le désires.

Il baissa alors la tête, beaucoup de mots, il pensait chacun d'entre eux, mais allait-elle le comprendre. De cela il ne pouvait être certain, le temps lui révélerait le fin mot de l'histoire. Il releva les yeux pour plonger son regard de bronze dans les siens :

- Je dispose d'une salle de fitness où tu pourras pratiquer tous les exercices que tu pourrais vouloir faire. N'hésite surtout pas à l'utiliser, pour ce qui est de quitter mon domaine, la réponse était évidente. Non, tu ne quitteras pas mon domaine, mais lorsque tu seras ma dévote, tu le pourras aussi librement que le vent. Là-dessus je t'en fais la promesse et bien entendu tu pourras le faire seule.

Il releva les mains comme pour indiquer que c'était une évidence, sans non plus se moquer d'elle, la question demeurait légitime même si inutile d'après lui. La suivante le poussa à ricaner, légèrement, mais tout de même :

- Bien sûr, tu peux te balader, tu n'as pas de chaînes, personne ne te suivra, mais sache que je te verrais, quoi que tu fasses, qu'importent le lieu et seul le soleil te promet l’anonymat. Mais cela ne change rien, ce ne sera tout simplement pas mes yeux qui t'observeront, mais mon domaine. Je ferai prévenir que tu es une invitée et que donc les villageois ne doivent pas s'en prendre à toi. Mais pour répondre précisément à ta question, rien ne te suivra, c'est juste que le nombre d'être vivant est tellement énorme qu'il y a toujours quelque chose pour te voir.

Il soupira, il se doutait que son humour ne lui plairait certainement pas, ou alors elle affichera l'inverse pour donner le change. Il arrivait à présent à la dernière question, à celle-ci il répondit tout en se levant après avoir vidé la coupe :

- Je suis le maître Nikita, tu as le droit de ne pas être d'accord, tu as le droit de le manifester, à présent à toi de savoir quand le faire et comment. Personne n'aime les désaccords et encore moins être critiqué sur ce sujet. Mais tu es expérimenté, je m'en fais pas, tu sauras trouver la façon de l'exprimer. Cependant, je rappelle un détail, je te veux toi, pas une esclave, agit selon t'as morale, j'aurai la mienne. Un avis est toujours bon à prendre du moment qu'il ne reste qu'un avis.

D'un geste de la main il l'invita à le suivre, il se dirigeait à présent vers la porte et une fois à portée il patientera un instant. En fonction de ce que la jeune femme fera il l'ouvrira lui-même ou non. À première vue il ne semblera pas s'en offusquer. Ensemble ils se dirigèrent vers un autre escalier où celui qui était à l'entrée et montèrent jusqu'au premier. Là-haut, les mures étaient recouvertes de peau de bête et Mik se contenta tout en continuant de marcher :

- Je ne suis pas un grand partisan de cette pratique, mais mon ancêtre l'était, par égard pour lui je les ai conservés.

Un peu plus loin se trouvait Vadim qui attendait devant une porte, en les voyant arriver il s'inclina légèrement comme à son habitude, saluant son maître et celle qui le suivait. Il ouvrit la porte à son maître et la refermera derrière eux sans pénétrer dans la pièce. C'était une grande chambre avec terrasse, il y avait un minibar, un grand lit, le tout tranchait vraiment avec l'aspect ancien mais bien entretenu du couloir. Le style était en fait très moderne, Mik semblait vraiment apprécier la diversité et l'appliquait. Il y avait une salle de bain équipé, mais pas de cuisine, ce n'était pas un appartement. Mik ouvrit une armoire pour montrer qu'il y avait des vêtements, un peu de tout et pour tout. Il se tourna alors vers elle au centre de la pièce :

- Tu vivras ici pour l'instant, Vadim a ramené quelques vêtements qui devraient être de la bonne taille, il a l'œil pour cela. Libre à toi de faire les courses en ville pour agrandir t'as garde-robe. Même si je doute te voir un jour en robe.

Il sourit, la chambre pouvait plaire ou non, il fallait apprécier le style, il ajouta simplement :

- Si tu devais devenir ma dévote, tu seras libre de choisir la chambre qui te plaira, mais pour l'instant tu devras te contenter de cela. Soit heureuse, à l'origine je voulais t'enfermer dans la cave, mais j'ai changé d'avis.

Son regard n'avait pas changé, ni même le sourire qu'il avait suite à sa plaisanterie sur la robe, il était peut-être sincère ou non. Il hocha ensuite la tête et commença à se retirer :

- Je te laisse t'installer comme tu le souhaites, ton sac se trouve sur le lit et nous nous retrouverons dans une heure. Il y a un grand salon au rez de chausser, retrouve-moi là-bas à l'heure convenue. Tenue libre....

Il sourit sur la fin d'un air amusé et quitta alors la pièce si elle n'avait rien à lui dire ou demander. La porte aura été ouverte par Vadim qui attendait certainement à l'extérieur et il la refermera derrière lui sans la fermer à clef.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Ven 28 Sep 2018 - 7:25
J'épie chaque fait et geste de mon interlocuteur. Il a des gestes de dominant, de toute puissance d'assurance et sans nulle doute qu'il n'en est pas peu fier. Il règne en Maître absolu. Tout son être respire..... Le Pouvoir Suprême. C'est déstabilisant au départ mais je m'y fais vite. Je ne peux pas me permettre d'en avoir peur plus qu'il ne faut. Je suis une guerrière, je suis une battante, je suis Nikita Anderson.

Il me parle de ce qu'il attend de moi et tout me va. Il sait comment parler pour atteindre son but. Je lui souris et incline légèrement la tête sans le quitter des yeux.

Fort bien.

Ce qui m'étonne quand même c'est qu'il me lance un défi sans en avoir l'air ou alors, et je le crois plus volontiers, il me teste. Je dois trouver quel secret renferme son domaine ou ce qu'il y cache. Je pense qu'il veut dire que quelque chose dans le domaine lui permet d'avoir un pouvoir sur les êtres qui s'y trouve. Intéressant. Je chercherais c'est une certitude.

Il baisse la tête pour la toute première fois. Le secret de son domaine est-il si important pour qu'il en soit touché à ce point ? Sans nulle doute au vue de sa réaction. D'autant plus intéressant. Il ne tarde pas à plonger son regard dans le mien. Ce qu'il me dit alors me fait sourire en grand. Je suis ravie. Les mots magiques "salle de fitness".


Je ne manquerais pas de m'en servir croyez-le bien.


Je lui souris comblée puis je perds aussitôt mon sourire quand il me dit que je ne peux quitter le domaine. Du moins pas avant d'être dévot. Je me doute bien, fallait pas rêver.

Je comprends

C'est tout ce que je lui réponds, pas la peine de s'attarder là-dessus. Le reste je l'ai devinée toute seule. Il est clair que je peux aller et venir dans le domaine. Peu importe où je serais, il saura exactement où je me trouve et ce que j'y ferais. Logique. Il vide sa coupe et se lève je le suis du regard. Il marche tel un fauve, silencieux, majestueux, splendide. Il parle posément et ce qu'il me dit me plait.


Je le ferais soyez en sûr mais jamais je ne vous manquerais de respect. Vous pouvez compter sur moi.

Il m'invite à me lever et le suivre. J'avance à ses côtés et arrivé à la porte je la lui ouvre. Il continue de progresser dans le couloir et je le rejoins une fois la porte refermée derrière moi. On prend un escalier et je reste stupéfaite en voyant de vraies peaux de bêtes. Il a dû le sentir car il me donne des explications tout de suite.

Je comprends mieux en effet.... des souvenirs...

Le majordome est devant une porte qu'il nous ouvre. J'incline un peu la tête. Je rentre après le Maître des lieux. J'écarquille les mirettes.

Ohhhhhhhh que c'est beau.


Je m'avance un peu mais pas trop. Il me montre les vêtements.

C'est superbe, magnifique.


Je reste stupéfaite. Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau et riche. Je l'écoute en marchant un peu dans la chambre.


Dans la cave ? Merci je préfère être ici et même en tant que dévote. Je n'espère pas plus. Je ne suis pas gourmande. Merci pour tout, je serais à l'heure.


Il prend congé et ça me vas bien. Je peux enfin souffler. Je soupire profondément et je vais me servir un verre d'alcool fort. Je le bois cul sec en grimaçant. Je vais sur la terrasse et je pose le verre sur une petite table. Je respire à fond et je me dirige vers l'armoire je fouille je trouve ce que je veux. Je vais dans la commode et je trouve aussi ce que je cherche. Je souris et je file sous la douche. J'y reste un temps infini. Je m'y sens merveilleusement bien. Je me lave, me rince, m'essuye et je m'habille. Je me coiffe et je me maquille légèrement. Je souligne juste mes yeux.

L'heure approchant je me dirige vers le salon. Je frappe à la porte et j'attends qu'on m'autorise à entrer. J'ai vêtu une robe rouge sang, une robe près du corps qui souligne mes courbes et qui ne cache rien de mes tatouages. Elle se noue simplement au niveau du cou. Pas de soutien gorge et juste un string rouge. Un peu de jasmin derrière les oreilles, des escarpins rouges, les cheveux attachés en queue de cheval avec un ruban rouge et me voilà devant lui.


Je suis là Maître.


Je m'incline moins profondément que le majordome mais j'ai ma gauche sur le coeur et je le fixe. Un signe non pas de soumission mais de service.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 29 Sep 2018 - 3:32
La frontière entre le paradis et l'enfer était bien fine, surtout ici, le vampire pouvait changer la vie de qui il souhaitait d'un claquement de doigt, une pensée et le malheur s'abattaient. La jeune dévote avait réagi avec calme aux réponses qu'il lui avait données et c'était tout à son honneur. Pour la première fois il remarque une vraie analyse dans les yeux de la jeune femme, elle avait compris quelque chose, elle avait décelé le défi, il en était à présent certain. Après tout, ce n'était pas rien, il venait d'avouer qu'il y avait quelque chose, un centre névralgique de son pouvoir, ce qui était amusant dans l'histoire, c'était qu'il serait le premier surpris si elle parvenait à le découvrir. Ce n'était pas les habitants qui allaient y aider, eux-mêmes ignoraient tout de ce lieu si secret.

Mik était cependant déçu, elle n'avait que peu réagi à sa petite révélation, peut-être avait-il été trop peu précis, ce n'était pas grave, qu'elle sache ou non qu'elle aurait dû être attachée dans une cave n'était pas importante. En tout cas cette déception était au moins contrecarrée par la joie de la jeune femme. Effectivement, Mik aimait qu'on montre sa joie, surtout lorsqu'il faisait un présent comme cette chambre de luxe. Elle n'avait vraiment pas à se plaindre et pourtant c'était loin d'être la suite la plus somptueuse du manoir. Le vampire réalisait bien rapidement que cela devait être la première fois qu'elle se retrouvait dans une telle pièce. C'est vrai, les Dragovir étaient riches, vraiment riches, à tel point que cela devenait malsain. Une telle opulence faisait que pour Mik l'argent ne représentait rien, une chose qu'il avait à profusion et qui lui était utile.

Il était ensuite temps de la laisser un peu seule, elle devait se remettre un peu de toutes ses émotions et de tout ce qu'il lui avait révélées. Cela faisait beaucoup, il se rappelait la petite Thalya qui avait fait une crise de panique alors qu'il n'avait même pas révélé son pouvoir. Jusque-là la jeune dévote avait plutôt bien agi, même lorsqu'il ne disait rien elle savait adopter la bonne mentalité, il pensait justement au moment où elle avait ouvert la porte d'elle-même et que cela lui avait semblé presque naturel. Tant mieux, il appréciait l'esprit libre qu'elle était et espérait qu'elle parviendrait à garder cela tout en s'inclinant devant lui. Liberté et soumission n'étaient pas forcément impossibles à unir. Mik était allé voir Lune qui se reposait dans sa chambre, il se contenta d'examiner les marques sur son corps et de la féliciter pour son sérieux de tout à l'heure. La jeune humaine avait encore bien des choses à apprendre, mais il était conscient que cela demanderait encore un certain temps. Après cette courte inspection il quitta la chambre pour se rendre au grand salon et s'y installer. Vadim lui faisait alors part de ses observations concernant la nouvelle domestique, Thalya, sa chère petite Thalya, elle avait encore un peu de mal avec le rythme de nuit qu'il lui imposait. Cependant, il ne s'en faisait pas, elle réussirait à y prendre goût, pour lui, comme pour elle. L'esprit de Mik c'était allé à la contemplation de son domaine, il voyait tout, que cela soit Mya en train de préparer un morceau de gâteau, le nouveau-né en train de naître dans la clinique de la ville ou alors Nikita qui s'éternisait dans sa nouvelle douche. Ce pouvoir était une drogue, son esprit de contrôle ne pouvait se résoudre à laisser les choses en suspens dans l'inconnu.

Finalement, une heure passa rapidement et la belle demoiselle frappa à la porte du grand salon. Elle était à l'heure, parfait, la moindre des choses étaient de savoir l'être. Un coup d'oeil à Vadim et il ouvrit la porte pour laisser entrer la belle dame. Vêtue de rouge des pieds à la tête, elle était appétissante, qu'elle dommage qu'une odeur de son ancien Sir demeurait et lui donnait un sentiment de répulsion. Il avait fait en sorte de ne pas la regarder depuis le moment où elle quittait la douche, voulant préserver la surprise, tout comme son corps, il ne s'y était pas attardé, il n'avait qu'observer de loin ce qu'elle faisait. Le plus triste avec se pouvoir, c'est qu'il n'était jamais surpris par un événement, ou presque, il savait que Vadim dirait que son maître n'aimait pas les surprises, hors s'était faux. Cependant, il n'aimait pas les mauvaises nouvelles, c'était une forme de surprise, mais personne n'aimait cela. Il la regarda progresser dans le grand salon, un lieu immense, la plus grande pièce de vie du manoir, un endroit faiblement éclairé, une ambiance chaude, des sièges, des canapés et même une grande table. Le salon devait faire facilement une vingtaine de mètres de long et tout autant en largeur. Il y avait quelques colonnes, quatre, formant un carré au centre de la pièce. Mikhaïl était confortablement installé sur un grand canapé en cuir sombre et sourit en écoutant les mots de Nikita. D'une main il l'invita à s'asseoir à côté de lui, sa main tapotant le canapé à la place désignée :

- Tu es magnifique, je connais bien des femmes qui te jalouseraient en te voyant.  

Sa réaction montrait qu'il était réellement surpris de sa tenue et qu'il l'appréciait. Il ne se gênait pas du tout de la dévorer des yeux, peut-être même de trop, on aurait pu croire qu'il examinait une œuvre d'art :

- Moi qui pensais que les robes n'étaient pas ton fort, je me suis trompé visiblement. Je voudrais savoir, tu as dû le comprendre, je ne suis pas un vampire qui apprécie sortir de chez moi et de ce fait je connais très peu les autres vampires. Les quelques-uns que je connais ne savent presque rien de moi et vise versa. Alors, je te pose la question, suis-je si différent des vampires que tu as eu le loisir de rencontrer ? Parle-moi de ton expérience sur les vampires.

Il voulait apprendre, savoir, il était différent, de cela il était certain, sa nature, sa façon de vivre, son pouvoir. Tout tournait autour de son pouvoir qui avait changé radicalement les habitudes des Dragovir et Mikhaïl en était le meilleur exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 30 Sep 2018 - 4:12
Il est toujours aussi...royal... Il s'impose et en impose. Il claque sa main à ses côtés pour m'y inviter. Tel un mannequin de grande couture je m'avance. Je me fais désirable, sensuelle et magnétique. Ma robe rouge suit mes moindres mouvements de peau, tant elle y est collée. Je m'assois et croise mes jambes. Mes deux mains en superposition viennent sur mon genoux. J'esquisse un sourire.

Si vous le dites Maître. Mais mon but n'est pas de faire des jalouses, mais juste de vous plaire.

Je vois bien que ma tenue fait mouche mais il n'est pas dupe, il sait que ça n'est pas tout à fait moi là-dedans.

Vous savez que je ne suis pas à l'aise dans cette robe.

Je lui souris


Je l'ai mise uniquement pour vous. Je suis plus adepte des pantalons noirs moulant et des tee shirts courts.


Je le laisse poursuivre intéressée

Hum...

Je décroise et je recroise mes jambes, venant toujours poser mes mains sur mon genou.

En effet, vous êtes totalement différent des autres. Je n'arrive pas à vous cerner. Vous êtes et restez mystérieux. Votre pouvoir ici vous transcende. Vous êtes à l'extérieur de votre domaine plus méfiant, plus soupçonneux, plus dangereux je pense aussi. Mais ici vous respirez la puissance, l'assurance, la suprématie, c'est un autre vous. Vous n'avez pas besoin de faire peur votre domaine tout entier le fait pour vous. Les autres vampires que j'ai croisé sont plus perméable. Outre le fait qu'ils ont tous un pouvoir unique et puissant, on sait à qui on a à faire rapidement. Les haineux envers la race humaine, les dictateurs qu'il vaut mieux éviter etc... Ils ont tous une façon de voir les humains différentes suivant leur localisation bien sur. On sait que l'Empire abrite des vampires sanguinaires qui considèrent la sale humaine comme des jouets et des récipients à nourriture. Le Roi Maximien le plus vil de tous à mon sens et qui pour parvenir à ses fins n'hésite pas à manger à tous les râteliers du moins c'est ce que je me suis laissée dire. Il y a et ça vous connaissez, le Protectorat qui préserve la race humaine et ils ont raison car sans humain il n'y aura plus de vampires non plus. Les vampires sont plus conciliant même si le vampirisme leur confère des attitudes qui n'opposent aucune résistance, aucune critique, seul une obéissance suffit à leur plaire. Je me trompe ?

Je lui souris.

Souhaitez-vous que je vous serve quelque chose ?

J'ai envie de prendre le devant. J'ai envie de faire bonne figure, non pas exactement, j'ai vraiment envie de lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Lun 1 Oct 2018 - 3:11
Elle était belle, mais plus que cela c'était une beauté qui n'avait plus vraiment besoin d'être modelée, elle était et restera ce qu'elle était à ce moment précis. C'était peut-être ce qu'il avait attiré le vampire, cela en plus du fait qu'elle était déjà une dévote et qu'elle avait une expérience qu'il n'avait pas. La voir s'approcher ainsi l'amusait autant que cela l'échauffait, la robe lui allait bien, quoiqu'il était totalement conscient que ce n'était pas son fort et elle le confirma d'elle-même ensuite. Elle voulait lui plaire, ce sont ses morts, pourquoi, pour survivre ou pour évoluer, continuer le chemin de la vie et remonter la pente. C'était la question qu'il s'était posé et qu'il lui poserait certainement à un moment ou un autre.

Pour l'instant c'était son expérience qui l'intéressait, même si ses courbes ne le laissaient pas indifférent, mais il n'allait pas se laisser piéger si facilement. Ce qu'elle lui révélait était très intéressant, il ne pensait pas être si différent des autres, tout comme il ne pensait pas que son pouvoir pouvait être si oppressant et cela à tel point que c'était lui qui devenait la prison et non le vampire. Ses explications étaient amusantes et firent rire Mikhaïl. Surtout la fin, lorsqu'elle donnait les différences entre les régions, les monarques et pour finir qu'elle rabaissa les vampires à des êtres si aisément dupés. Une obéissance suffirait à leur plaire, elle pensait pareille de lui, c'était ce qu'il se demandait, voulait-elle insinuer cela ou cela lui avait simplement échappé. Son sourire avait eu le mérite de tempérer le vampire, mais c'était plus que cela.

Elle lui proposait ses services d'elle-même, ce n'était certes pas grand-chose, mais pas vide de sens pour autant, quelque chose avait changé dans son comportement et il pensait avoir compris quoi :

- Volontiers, nous pourrions ouvrir une bouteille de champagne ? Nous avons quelque chose à fêter après tout.

Il souriait à son tour, ce qui avait changé était sa peur, elle avait disparu ou alors elle était parvenue à la tempérer et c'était bien la première fois que quelqu'un conscient de son pouvoir reprend le dessus si rapidement :

- Vous dites que pour plaire à un vampire il suffit d'être obéissante, cela est forcément vrai pour les autres, mais vous pensez que je suis pareil . C'était là le point commun de tous les vampires, un besoin d'être au-dessus des autres, si c'est le cas je vous plains et je suis triste de l'apprendre. Les vampires sont devenus bien faibles pour se satisfaire de cela, un besoin d'obéissance est un signe de faiblesse, cela veut dire qu'on se sent dépendant, qu'on a besoin d'être rassuré quant à notre position de prédateur alpha. Piètre image de notre époque, mais je ne suis pas comme ça, tu serais étonné d'apprendre que je traite les humains comme ils souhaitent être traités. Les misérables je leur donne une nouvelle chance, cela ont perdu le droit de vivre d'eux-mêmes et c'est entièrement leurs fautes, ils ont prouvé que sans aide ils ne sont rien. Mais toi....

Là il la regardait différemment, qu'elle avait choisi de se lever ou non pour servir les coupes, son regard sera le même, d'une profondeur insondable. La pièce faiblement éclairée, suffisamment pour bien voir, mais demeurant sombre et c'est dans ce genre de pénombre que ses yeux de bronze perçaient. Tout comme le timbre de sa voix, celle-ci était douce, juste suffisamment audible, mais terriblement sérieux, il pensait chacun de ses mots et semblait réellement profondément attristé de voir l'état de sa race :

- Toi tu n'es pas une misérable, tu n'avais pas besoin de secondes chances, quelqu'un t'as faite dépendant de notre sang et maintenant tu ne peux vivre sans être accroché à un Sir. C'est à cause de cette pratique que je crois chacun de tes mots, le vampire doit se sentir vraiment seul pour recourir à cela. Tu n'es donc pas faible, malgré ce que tu crois, je pense qu'il n'y a jamais d'attitude désintéressée, chacun cherche son bonheur d'une façon ou d'une autre quoiqu'il donne l'impression que son geste n'est que bienveillance. C'est pour cela que je me dois de te poser cette question, ramperais-tu si je te l'ordonne ? Et t'a réponse, sera-t-elle ce que je souhaite entendre, malgré que tu l'ignores, ou sera-t-elle ce que ton cœur te dicte ? Pourquoi ?

Il savait qu'elle comprendrait, bien sûr elle ferait le rapprochement avec sa propre question de tout à l'heure, devait-elle agir en suivant sa moral ou non. Mais il espérait qu'elle comprenne le vrai sens de sa question, ce qu'il voulait montrer par cette simple question. Ce qu'il voulait prouver et espérait prouver, c'était qu'il n'était absolument pas comme les autres vampires qu'elle avait décrits. Obéir n'était pas suffisant pour lui plaire, s'il lui donnait cet ordre, alors c'était son souhait et donc ne pas le faire reviendrait le désobéir, sera-t-il furieux pour cela ? Où il accepterait son choix ? Mais là n'était pas la question, la seule vraie réponse qu'il attendait n'avait rien à voir avec le fait de ramper, ce qu'il voulait savoir c'était pourquoi, si son cœur lui dictait que non, pourquoi et ainsi de suite. Si elle apporte la coupe de champagne, il la prendra entre ses doigts, mais attendra une réponse avant de la laisser trinquer et proposer sur quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 3 Oct 2018 - 4:52
Je prends des initiatives et je vais vers la porte que j'ouvre. Je regarde le majordome et je lui souris.

Le Maître souhaiterais du champagne s'il vous plait, pouvez-vous lui en apporter, merci

Je devais être dévote avait-il dit et bien soit. La dévotion c'est s'occuper de son Maître, être là, à sa disposition et faire en sorte qu'il ne manque rient et surtout de le protéger. Dans son domaine il n'en a point besoin mais à l'extérieur c'est autre chose. Ma protection je la lui donnerais lorsqu'il m'aura donné son entière confiance, ce qui n'est pas encore le cas.

Je reviens m'asseoir près de mon Maître alors que ça frappe à la porte et que le Majordome arrive avec un plateau sur lequel trône un seau à champagne, un millésimé et deux coupes magnifiques. Il dépose le tout sur la petite table et ouvre la bouteille. Il sert son Maître et le mien ensuite puis il s'éclipse.

Je prends la coupe et je lui réponds avant de trinquer. Je lui souris.



Je sais ce que je veux et je sais ce que je ne veux pas. Je ne pense pas que devenir entièrement vampire me plairait. L'éternité c'est trop long.


Je souris en coin.


J'ai toujours été une battante, une femme de terrain. Je ne suis pas faite pour les tâches ménagères et torcher les gosses.


La suite m'a demandé un moment de réflexion. Pas question de répondre à la va vite, je dois être sûre et certaine de ma réponse. Je sais que c'est pas anodin.


Déjà ma réponse ainsi que toutes mes réponses faites seront celle du coeur. Jamais celle que vous voudrez entendre. Pour la simple et bonne raison que je me refuse d'être une simple esclave, un jouet qu'on utilise et qu'on jette. Je ne dirais rien et ferais rien pour vous plaire dans l'absolu. Si vous estimez que je vous manque de respect ou que ma réponse ne vous plait pas libre à vous d'agir en conséquence mais je ne changerais jamais d'avis. Je resterais moins même quoi qu'il arrive. Je prendrais soin de vous et je vous protégerais au péril de ma vie mais je resterais fidèle à mes convictions les plus profondes.


Je fais une courte pause et je continue

Bien qu'il est clair que je changerais un peu malgré tout car je serais une partie de vous et vous de moi. Fatalement nos agissements, nos réactions et nos façons de penser vont être modifiés surtout pour moi d'ailleurs.


Je lève mon verre et je m'approche du sien.

Si je devais porter un toast ça serait celui-ci, sans hésiter.


A ma dévotion envers vous Mon Maître ! Que je puisse être toujours à la hauteur de vos attentes et même plus.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Jeu 4 Oct 2018 - 1:38
Elle s'en allait chercher le majordome et lui demande de chercher la bouteille de champagne, l'initiative était osée, presque culottée, mais c'était ce qu'il voulait voir et il se contenta de sourire intérieurement. Une chose était certaine, avoir une dévote risquait de lui laisser une curieuse impression, il n'avait pas l'habitude de faire des exceptions dans ses règles, mais elle n'était pas une domestique, il lui faudrait tout comme elle s'habituer et s'adapter. Le monde changeait et il était temps que les Dragovir en fassent de même.

Il l'écoutait ensuite répondre, commenter, réagir à ses propres paroles tout en agitant sa coupe et il en restait fasciné. Coupe en main il se contentait de faire remuer son contenu sous son nez afin de profiter de sa saveur. Lorsqu'elle précisait qu'elle était une battante, il ne réagissait pas, mais lorsqu'elle parlait de gosses à torcher, là il fronçait les sourcils tout en ayant un léger sourire en coin. Certes, il comprenait son point de vue et savait s'amuser de sa façon de l'exprimer, mais il n'était pas particulièrement habitué à ce que les mots soient si vulgaires. Pour l'instant, il la laisserait continuer comme ça, après tout, ce n'était là qu'un détail qu'il pourrait facilement lui faire rectifier au besoin.

Mikhaïl appréciait qu'elle se prenne le temps de réfléchir à sa question, il avait en horreur les réponses bâclées et encore plus lorsque celle-ci était sérieuse et concernait un sujet d'intérêt pour lui. Lorsqu'elle donna suite, il n'était pas déçu, elle n'avait pas réellement répondu à la question formulée, mais avait clairement répondu à la seule chose qui l'intéressait dans tout cela. La précision qu'elle donnait sur la fin le confortait dans son choix de ne pas chercher à la changer pour l'instant, il était parvenu à se faire une bonne idée de son caractère et voulait voir à quel point elle serait affectée de ce côté-là par la liaison.

Finalement, elle leva sa coupe pour porter un toast, il était curieux de voir sur quoi et celui-ci était bien trouvé. Mikhaïl était vieux jeux, il ne prenait pas à la légère ce genre de parole et il était certain qu'elle en était clairement consciente. Cette fois encore, ses lèvres se plièrent pour lui montrer un sourire, mais pas en coin, un vrai sourire, effectivement, il commençait à apprécier cette femme si vulgaire et buvait son breuvage en mémorisant les mots qu'elle avait employés. Une fois qu'il avait pris une bonne gorgée, il reposa la coupe sur la table basse devant eux et cette fois à nouveau regarda la jeune dévote droit dans les yeux :

- Je te remercie pour tes réponses, ainsi que pour ton toast, il était bien et je m'en fais pas vraiment pour toi, jusqu'à présent tu ne m'as jamais déplu. Une chose m'intrigue pourtant, tu n'as pas réagi lorsque j'ai parlé de l'impression que me laissaient les vampires après ton petit récit. Je suis même allé jusqu'à dire que c'était là une piètre image de notre époque si les vampires étaient à ce point-là faibles. Soit tu n'as pas préféré commenter, soit c'était déjà ce que tu pensais et alors là tu me surprendrais. Qu'en est-il vraiment ?

Mikhaïl reprit la coupe entre ses doigts et une autre chose lui vint à l'esprit. Ses yeux se fermèrent un instant, il venait de faire le rapprochement avec quelque chose de plus personnel à ses yeux et même s'il le dissimulait bien, il était clair qu'il allait poser une question plus personnelle qu'il n'y paraît :

- En parlant de faiblesse des vampires, une question me vient en tête, tu l'as certainement compris depuis un moment, personne ne peut m'atteindre ici et sûrement pas un humain. Il existe cependant des vampires dans le monde au pouvoir suffisamment puissant pour m'atteindre, bien sûr, il leur faudrait certainement une véritable armée pour y parvenir, mais tu m'as très bien compris et j'en viens donc à ce qui m'intéresse. As-tu déjà tué un vampire ?

Une nouvelle gorgée, puis un soupire qui l'avait finalement poussé à reposer la coupe. Il n'avait pas fini, au grand Dieu non et le vampire de marbre habituellement se montrait d'un seul coup bien plus émotif. Un éclat dans ses yeux, comme si son âme venait de se réveiller à l'instant :

- Ce n'est pas à toi de te révéler à chaque fois en premier, je commence, personnellement j'ai déjà tué des vampires, mais si on passe les vampires qui ont tenté de me tuer, il y en a un qui était bien plus compliqué et différent des autres. Mon Père, celui qui a fait de moi ce que je suis, ce n'était pas un meurtre au sens où tu l'entends, il faut que tu comprennes le vrai sens de notre pouvoir pour comprendre nos traditions. Je n'ai pas un pouvoir de domination, j'ai le pouvoir d'un Roi absolue et en toute logique, il ne peut y en avoir qu'un seul. J'ai tué mon maître cinq minutes après être devenu un vampire et c'était le dernier ordre que j'ai exécuté et que j'exécuterai.

Le Roi reprenait sa coupe en main et vida son contenu d'une traite avant de la reposer et poursuivre :

- Les Dragovir élèves d'abord des enfants, plusieurs, qui seront montés les uns contre les autres, se haïssant plus que tout au monde, leur seul bût dans la vie, devenir parfait et infaillible. Nous grandissons avec ce qui est pour nous notre père et dès que l'un de nous craque, il est mis à mort devant les autres. J'étais le dernier debout, on nous apprenait tout, comment s'asseoir, comment parler, comment piéger, comment manipuler, danser, boire, combattre et devenir absolu. Lorsque le moment fut venu, lorsque mon Père décida qu'il était temps pour lui de laisser place à la nouvelle génération qui pourra faire mieux que lui, il me transforma et m'ordonna de le tuer. Ensuite par la suite j'ai tué, beaucoup de fois, à travers mon domaine, ainsi que de mes mains, il existe dans ce domaine plusieurs familles qui sont formées et vouées à la protection de ce domaine. Je ne parle pas des policiers, je parle d'une famille élevant à chaque génération un enfant meilleur que le père, formée qu'à une seule chose avec un seul mot d'ordre. Aime et protège le Roi, pour eux je suis bien plus que cela, je suis Dieu, ou le diable si on voit les choses de ton point de vue je suppose. Ces familles aussi ont tué des vampires, elles sont douées et savent tout ce qu'il y a à savoir sur comment faire pour y parvenir.

Il regarda sa coupe et lança un petit regard vers Nikita. Si elle l'avait rempli d'elle-même il le remercierait d'un hochement de tête en saisissant la coupe, sinon, il prendrait la coupe et lui tendra afin qu'elle puisse le servir. Il n'y avait là aucune volonté de la soumettre, mais simplement de la courtoisie envers le Roi. Il n'avait pas révélé tout cela parce qu'il voulait répondre en premier à la question du meurtre de vampire, non du tout et il serait naïf de croire après tout ce qu'il venait de révéler que son regard avait changé sans qu'il s'en aperçoive. Non, encore une fois il avait une chose bien précise en tête, il allait briser l'une des règles fondamentales de sa lignée, celle qui interdit les dévotes, en lui révélant tout cela, il voulait avoir son avis sur les traditions qu'il partageait. Il ne voulait pas s'abaisser à lui demander ouvertement, il s'autorisa une petite esquive et espérait qu'elle comprendrait comme tout à l'heure le sens caché. À croire qu'il avait posé cette question plutôt uniquement pour s'assurer qu'elle serait capable d'avoir un avis concernant ce sujet bien plus épineux.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Jeu 4 Oct 2018 - 2:55
Il me remercie et ça me fait tout drôle. Non, vraiment il n'est pas commun pour un vampire. Il n'a rien dit non plus quand j'ai pris des initiatives.Je cherche à savoir à qui j'ai à faire mais j'ai dû mal à le cerner mais je vais y arriver. Je dois y arriver si je veux pouvoir le comprendre et par la suite fusionner comme jamais. Ne faire qu'un avec mon Sire, voilà mon désir le plus profond. Je veux que ça soit bien au-delà de la dévotion.

Lui aussi cherche à savoir à qui il a à faire, c'est logique et il est vrai que je n'ai pas tout relevé de ce qu'il m'a dit. Il insiste et je vais tâcher de ne pas le décevoir. Je suis ravie de ne pas lui avoir déplu. Mais je suis sans fard et sans voile. Je lui dit les choses comme je les pense et les ressens.

La faiblesse est en chacun de nous. Je ne pense pas que ça soit le fait d'une race. Malgré votre puissance indéniable vous avez vos faiblesses et on peut vous éliminer. Depuis la dernière guerre tous les humains sont dorénavant au courant de votre existence. Pourquoi ? La question se pose. Pourquoi ne pas avoir continué à rester dans l'ombre ? Pour afficher la suprématie de certains ? Le pouvoir des autres sur notre pauvre faiblesse ? Je n'y crois pas personnellement. Pour moi la peur et même plus loin la terreur est pour vous vampire un moyen comme un autre d'éviter le pire pour votre race. Instaurer dans la tête de tous que vous êtes les plus forts, est une espérance de soumission de notre humanité. C'est mal nous connaître, certains d'entre eux continueront de se battre pour vous anéantir et la guerre ne finira jamais. Pour moi effectivement c'est une marque de faiblesse des vôtres. Certains ne sont plus sûrs d'obtenir le statut que vous aviez avant, même s'ils continuent de fanfaronner. Pour moi les plus puissants d'entre vous, sont ceux qui ont de la considération pour notre espèce car sans eux vous ne survivriez pas.

J'observe ses moindres faits et gestes. Je regarde le verre entre ses mains. Ses yeux se ferment et je le vois réfléchir. J'attends en buvant du bout des lèvres le liquide pétillant qui me chatouille les papilles. Je pose mon verre et je l'écoute.

Nul n'est infaillible. Un demi humain peut vous terrasser même en votre domaine, s'il peut trouver le point névralgique de votre pouvoir.


Je souris en coin et je réponds à sa question

J'ai déjà tué des humains, des dévots mais jamais de vampires. Cela dit sous les ordres de mon Sire, je le ferais sans hésitation, au péril de ma vie s'il le fallait.

Il poursuit et cette fois il se dévoile selon ça propre volonté. J'aime ça car ça me permet de tisser ce lien si fort et si puissant avant même la dévotion à proprement parlé. C'est bien la première fois que j'en sais autant sur un vampire. J'apprécie énormément cette marque de confiance et sans se rendre compte je suis déjà, sans être sa dévote, toute dévouée.

Son histoire me fait froid dans le dos. Certains mots me choquent. Je lui en parle de suite.


C'est choquant de vous entendre dire le mot "parfait et infaillible". Personne ne l'est, aucun être vivant ne l'est. Comme je disais tout à l'heure on a tous nos forces et nos faiblesses. Peu importe la taille ou la force. C'est ainsi.


Il me regarde et je vois la coupe vide. Je me lève et m'empresse de la remplir mais avec soin et dextérité. Exactement comme l'a fait le majordome. Je suis observatrice et je retiens vite. Je ne me resserre pas et je m'installe à nouveau auprès de lui et je lui donne mon avis.


Vous n'avez certes pas été bien lotti mais je comprends mieux votre façon de voir les choses. Pas de place pour les faibles, seul la force mentale, physique et psychologique est primordial pour vous. Cela ne vous laisse aucun moment de repos à l'extérieur de votre domaine. Mais ici, vous respirez, vous êtes apaisé, vous vous ressourcez. L'apprentissage que vous avez subi est lourd mais il a fait de vous ce que vous êtes. On ne peut rien y changer et ce n'est pas à moi de vous juger. J'aime ce que vous représentez, j'aime votre façon singulière de dire les choses. Malgré le fait que vous vous livrez vous restez sommes tout mystérieux et secret. Tout comme votre domaine. Je trouve cela bien ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Ven 5 Oct 2018 - 15:49
C'était intrigant, elle était bizarre à sa façon et cela amusait beaucoup le vampire. Il parvenait à déceler en elle une vraie volonté, presque un besoin d'être proche du vampire, de trouver un Sir, mais il soupçonnait que son vrai besoin soit tout autre. Il ne parvenait pas réellement à la comprendre et c'était peut-être cette particularité qui faisait que chacun était intéressé par l'autre. Elle le disait singulier, différent des autres, mais peut-être que c'était aussi son cas à elle. Il n'avait certes pas de point de repère, mais malgré tout ce que cela pouvait impliquer, il ne parvenait pas à la voir comme autre chose qu'une humaine. C'était cela, pour Mik, elle était toujours encore une humaine, mais être humain signifiait quoi. Pour Mikhaïl pas grand-chose, une humaine, un vampire, un objet, dans le fond, l'un comme l'autre revenaient au même irrémédiablement.

Ses réponses, elles étaient intéressantes, il l'écoutait, comme elle l'écoutait, il analysait, comme elle le faisait avec lui, voilà un jeu qu'il savait apprécier. Mais voilà qu'elle rentrait dans un sujet qu'il aimait, il était lui-même responsable de cela, pourtant, Mikhaïl appréciait qu'elle sa sincérité, cette promesse qu'elle resterait elle et simplement elle. C'était ce qu'il désirait, peut-être que malgré les milliers de personnes sous sa coupe, il se sentait seul . Non, c'était tout à fait autre chose, il ne se sentait pas seul, il était simplement inquiet, il avait peur de ce que l'avenir leur réserverait. Cependant, ce n'était pas pour lui qu'il avait peur, mais pour le monde, lui qui prônait les anciennes traditions et qui avait toujours fait en sorte que ses sujets reçoivent ce qu'ils méritent pour leur amour. Il ne voyait pas d'un très bon œil ce qui se déroulait dans le monde et il ne pouvait donc pas être en désaccord avec ce que Nikita venait de lui dire. Mik savait une chose, cette promesse faite il y a longtemps envers ses sujets, la promesse qu'avait son ancêtre, elle était dans les deux sens, si les humains devaient le protéger, lui se devait d'en faire tout autant et il était prêt à le faire.

La suite concernait à tout autre sujet, il venait de s'ouvrir à elle, de lui révéler des choses personnelles que bien peu savaient et sa réaction était celle qu'il s'était attendu. En bonne humaine les mots tels que parfaits n'existaient pas ou étaient inconcevables et certes elle avait raison, mais ne comprenait pas le réel but de cette pratique. Il la regardait se lever, le servir en remplissant sa coupe sans avoir à lui demander, il savait que ce n'était pas de la servitude, c'était simplement de la gentillesse, un simple geste d'une personne qui semblait de plus en plus le respecter. Mik commençait à réaliser pourquoi tant de personnes s'attachaient à lui si facilement alors que les vampires sont en général craints et rejetés. Il hocha la tête légèrement vers Nikita en remerciement pour la coupe et prenait une gorgée l'instant d'après. Puis il décidait de rebondir sur un détail :

- Certes, je pense que tu as en grande partie raison et je suis bien heureux de voir que nous partageons bons nombres d'avis sur certain sujet. Pour en revenir à la conception de la perfection, je pense peut-être avoir été trop flou sur ce sujet, il est vrai que la perfection est une chose impossible. Mais je te demanderais de l'envisager sous un tout autre angle, ainsi peut-être parviendras-tu à me comprendre davantage.

Il souriait et fermait les yeux le temps de reprendre une gorgée avant de finalement reposer la coupe délicatement. Puis il plongea ses yeux dans les siens, il la regardait avec une telle intensité qu'on aurait pu croire qu'il s'était laissé absorber dans les profondeurs abyssales des pupilles de Nikita. Mikhaïl s'était laissé aller à une contemplation, l'espace d'un instant, avant de finalement émerger et reprendre la parole comme si de rien n'était :

- Et si la perfection était un idéal . Lorsque l'on vit aussi longtemps que nous autres vampires, il n'est pas rare de se donner des objectifs à atteindre afin de ne pas avoir l'impression que le temps c'est totalement arrêté. Nous, les Dragovir, notre idéal, notre objectif est impossible à atteindre, mais il nous donne un but ultime. Je ne fais pas exprès d'être comme tu dis, je ne cherche pas vraiment à être mystérieux....

Il souriait à présent avec bien plus d’insistance, était-il plus sincère ? Ou simplement cherchait-il à le faire croire ? Impossible de savoir :

- Je suis ainsi, tout comme tu es Nikita et justement... J'aurai une ultime question pour toi, celle-ci est purement personnelle, de la curiosité. Pourquoi es-tu devenu une dévote ? Quel est le chemin qui t'a mené à cela et qui t'as lié à nous autre pour toujours ?

Effectivement, comment voulait-il lui accorder sa confiance s'il ignorait son but à elle. C'était pour cela qu'il avait parlé de son passé, pour cela qu'il avait expliqué la vérité derrière la volonté d'être parfait. Il voulait tisser un lien, mais pour cela il devait savoir pourquoi cela tenait tant à cœur à cette jeune femme assez forte pour lui tenir tête. Il voulait savoir et il alla même plus loin :

- Comment une femme si forte... A pu devenir si dépendante de nous.

Oui, c'était cela qu'il voulait savoir, c'était en réalité ce qui l'intéressait le plus et ce qui l'empêchait de croire en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 10 Oct 2018 - 1:51
La peur qu'il a suscité chez moi, n'est plus. Du moins pas aussi fort qu'au début. Plus nous conversons, plus nous échangeons et plus je trouve qu'on de points communs. J'aime sa façon de voir les choses, j'aime sa façon singulière de se confier, j'aime son discours intelligent qui m'oblige à réfléchir et même à sortir des sentiers battus.

Son regard m'envoûte, il est hypnotique. J'aime ce vampire à qui je voue déjà un respect sans borne. Est-ce de mon choix ou est-ce son domaine qui en est la cause ? Je ne saurais dire mais j'aime à penser que c'est de mon simple fait.

Il me parle à nouveau de perfection et je l'écoute. J'observe ses moindres faits et gestes en douceur. Il est magnétique. Je hoche la tête.


Je peux le concevoir effectivement. Je n'ai pas pensé à votre côté "éternité". Nous n'avons pas ce souci, nous autres humains, nous mourrons tous avant d'atteindre la perfection ou un semblant de perfection. Vous, les vampires c'est différent. Comme vous le dites si bien pour ne pas avoir l'impression d'un éternel recommencement, il vous faut vous donner des objectifs. C'est logique en effet.

J'aime à le voir sourire mais impossible de savoir ce qui se cache derrière. D'ailleurs je n'ai pas envie de le savoir. Sa question ultime comme il l'appelle je m'y attendais à dire vrai. Je sais que d'autres questions viendront.

Je le fixe et sans ambages je lui dis ce qu'il en est.


Marius, le Gouverneur du Protectorat. C'est lui qui m'a prise comme dévote le premier. J'ai été comme hypnotisée par ce vampire. Il respirait la force mentale, physique et psychique. Je n'ai pas toujours été taillée pour le combat. En faisant de moi sa dévote il m'a entraîné sans relâche et fait de moi ce que je suis. Il a fait de moi sa dévote, sa garde du corps et la responsable en chef de la sécurité. Je l'aimais ce vampire. Comme on peut aimer un homme. Quand il a disparu j'en ai énormément souffert plus moralement que physiquement. Il m'a énormément apporté. J'aime ressentir la puissance de mon Sire dans mes veines. J'aime également garder cette partie humaine pour ne jamais oublier qui je suis. Je trouve que la partie humaine et vampirique s'associent merveilleusement bien.

Il est attentif, je vois bien au combien mes réponses ont de l'importance à ses yeux. Pour moi hors de question de faire des réponses qu'il attend, je préfère jouer franc jeu, comme je le suis d'ailleurs.


Comme je l'ai dit je n'ai pas toujours été aussi forte. J'ai du caractère certes mais face à un vampire je ne suis pas dans la capacité de les tuer de face, ni de dos d'ailleurs.


Je souris en coin

Par contre par surprise c'est possible, encore faut-il être sûr de son coup car on n'a jamais le droit à deux essais. Marius m'a donné la possibilité de m'entraîne plus fort, plus dur. De parfaire mon côté combatif et forte comme vous dites. Je sais dorénavant me battre contre des humains, contre d'autres dévots et pourquoi pas un vampire. Rien n'est impossible. En échange de ce qu'il m'a apporté je lui ai offert mon sang, ma présence et ma dévotion. Je trouve que c'est un juste retour des chances, donnant, donnant. J'aime également le sang de mon Sire et les sentiments puissants qu'on ressent à la dévotion. Le lien est terriblement fort.


Je décroise et recroise mes jambes lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 10 Oct 2018 - 16:01
Il l'écoutait et la regardait parler, respirer, bouger ses jambes, réfléchir. Elle était intéressante, cela il avait déjà remarqué, mais il y avait encore pas mal de zone d'ombre sur qui elle était, bien qu'il commençât à plutôt bien la cerner. Niki avait une façon bien à elle de parler des vampires, une sorte de fascination pour eux, ou peut-être simplement du respect, un immense respect, cependant, celui-ci n'était pas pour tout le monde et elle ne s'en cachait pas. C'était là sont plus grand atout, sur beaucoup de domaines leur point de vue était capable de se retrouver, mais leurs expériences personnelles étaient différentes d'un point tel qu'ils les rendaient tout de même unique en leur genre.

Puis vint son histoire, elle était courte, elle avait choisi rester obscure sur la partie concernant sa vie d'humaine et il comprit aisément pourquoi. Ce qu'elle venait de lui révéler était très amusant, enfin, du point de vue de Mikhaïl en tout cas. Il passait sa main dans ses cheveux lorsqu'elle lui révélait l'origine de sa dévotion et comment elle l'était devenu au côté de Marius. Il s'arrêtait dans son mouvement et reprit sa coupe pour la vider d'une traite. Il réfléchissait un bref instant avant de reposer la coupe et s'enfoncer sur le canapé :

- C'est amusant ce que tu me dis, d'un côté tu t'es trouvé en devenant une dévote, tu sembles vouer une certaine fascination au vampire et ce qui me rassure dans tout cela c'est que tu l'étais bien avant de devenir une dévote. Cet aspect de ta vie me rassure et me plais. Tu l'as sans doute compris, je n'aime pas les contraintes et me dire que tu es une dévote parce qu'un vampire ta simplement séduite m'aurait énormément déplu.

Il tendit légèrement sa main devant lui, vers la jeune femme assise à ses côtés et patienta un moment. La paume de sa main était dirigée vers le plafond, un peu comme s'il attendait qu'elle y dépose quelque chose, ses yeux ne la quittaient à présent plus du tout. Ce qu'il voulait été plutôt évident, il voulait sa main, tout simplement. Lorsqu'elle aura compris ce qu'il souhaitait et qu'elle lui aura déposé, il vérifiera que sa paume à elle était elle aussi tournée vers le haut. Si ce n'était pas le cas, il la retournerait lui-même sans un mot et ensuite il reposera sa seconde main paume contre paume :

- Ton admiration était si intense que je me suis demandé si ton vrai but n'était pas de devenir vampire, mais je sais à présent que ce n'est pas le cas et que ce que tu souhaites, c'est simplement être utile à quelqu'un. Être utile à un vampire, en somme, je pense que tu es faites pour être une dévote et sache que je ne doute plus de toi. Quelqu'un comme toi n'est pas doué pour tromper et encore moins pour trahir la confiance. Il me reste plus qu'à trouver la volonté de franchir l'étape et à toi de découvrir mes secrets. Pour cela je te donne tous les droits, tu pourras aller où tu le souhaites et faire ce qui te chante. Si tout son passe comme je l'espère, tu finiras la semaine unie à moi, ton Sir.

Il souriait et fit pivoter ses mains avant de retirer celle qui se trouvait à présent au-dessus. Ainsi, il déposa un unique baisé sur le dos de la main de Nikita avant de retirer complètement ses mains. Il se redressa et ajouta tout en lui présentant son coude  :

- J'oubliais, appelle-moi Mikhaïl.

Il aurait pu ajouter bien des explications, lancer de grandes tirades et ainsi de suite. Mais non, il trouvait cela plus simple et largement assez explicite. Il savait qu'elle comprendrait le sens derrière l'autorisation qu'il venait de lui accorder. Il ne doutait point qu'elle prendrait son coude une fois debout et ensemble ils se dirigèrent vers le fond de la pièce. Dans l'obscurité qui y avait élu domicile se décelait une porte. Il s'arrêta devant celle-ci et se contenta d'un sourire vers Nikita en remerciement d'avance pour lui ouvrir la porte. Il ne doutait pas qu'elle le ferait, Mikhaïl ne voyait rien d'humiliant dans le fait de servir quelqu'un, surtout une personne qu'on admire et qui était censé devenir l'autre versant d'une même pièce. Bientôt leurs mémoires, leurs émotions seront liées par un lien puissant et il voulait lui montrer quelque chose qui pour lui était important. Il marchait tranquillement, il ne voulait pas se presser, ni la presser elle, ils avaient tout leur temps et ainsi elle avait la possibilité d'observer les ouvrages qui ornaient les murs. Après plusieurs minutes à déambuler dans les couloirs il s'arrêtait devant la porte menant à l'aile en constant aménagement et lui fit face avec un léger sourire :

- Bien, nous y sommes, avant d'aller plus loin il me faut savoir, une chose te fait-elle peur . Ou y aurait-il des choses qui te mettent mal à l'aise ? Parle maintenant ou tais-toi à jamais....

Sur la fin il souriait davantage, il plaisantait bien sûr, il semblait énormément se détendre depuis quelque temps. Pourtant, quelque chose était à l’œuvre, depuis qu'il s'était détendu il semblait aussi plus fort que jamais. Il était même possible de croire qu'il venait de boire des litres de sang tant il semblait ressourcé. À cet instant, les cloches de l'église de la ville en contrebas se mirent à sonner. Même depuis le manoir il était possible de clairement les entendre sonner et Mik se contentait de fermer les yeux le temps qu'elles arrêtent d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 13 Oct 2018 - 0:16
On ne se lâche pas du regard. J'aime sa façon princière qu'il a de prendre sa coupe, de la porter à ses lèvres, de la reposer sur la table et de s'enfoncer dans le canapé. Il est vraiment Royal, séduisant et magnifique.

Effectivement, je ne me suis jamais sentie aussi "Moi" que depuis que je suis dévote. Cela dit être entièrement vampire ne me plairais pas. Je veux garder une partie de mon humanité car je suis humaine avant tout. Ce sont mes racines.

Je regarde sa main tendue et je pose la mienne, paume contre paume. Nos regards ne se quitte plus. Je le sens retourner ma main pour y mettre son autre main paume contre paume. Je l'écoute.

Ce que vous me dites me touche profondément. La trahison pour moi est impossible. Quand je sers un Sire c'est à la vie à la mort. Cela fait de la dévotion. Nous serons liés l'un à l'autre, jusqu'à ma mort. Découvrir vos secrets ? Les secrets de votre domaine ? C'est un challenge terriblement difficile que vous me donnez là. Mais j'essaierais.


Je souris un peu. Je sais bien que cela ne va pas être facile, loin de là. Il pivote mes mains et m'y dépose un baiser avant de me relâcher. Il se redresse et me tend son coude. Je n'en reviens pas quand il m'autorise à l'appeler Mikhail et non pas Maître. J'en suis toute émue, le rose au joue.

Ravie Mikhail.


Je me lève à mon tour et lui prend son coude en douceur. Je me laisse conduire et je lui ouvre naturellement la porte. Dans les longs couloirs je peux qu'admirer sa collection fantastique.

Que de richesse ! Que de beauté !

On finit par s'arrêter devant une autre porte, c'est un vrai labyrinthe son domaine. Il me fait face avec un léger sourire. Ses paroles m'intriguent. Je me demande bien de quoi je dois avoir peur. Je lui réponds en toute sincérité.


Au début, oui, j'ai eu peur de vous et de votre domaine. Maintenant je m'y sens bien et rassurée à vos côtés. Je sais ce que je veux. Je veux vous servir vous et protéger votre domaine. Protéger vos secrets et surtout faire en sorte d'étendre votre pouvoir au-delà de vos limites, si cela met possible.

Je souris en coin, les yeux malicieux.

Maintenant je peux me taire à jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Dim 14 Oct 2018 - 13:18
Au plus il la connaissait, au plus il était d'accord avec elle, Niki était faite pour être une dévote, pas une esclave, pour cela elle avait trop de volonté, trop fougueuse et un besoin de liberté qui une fois retiré risquerait de la faire faner. C'était ainsi qu'il voyait les choses, la dévotion liée à sa condition était une chose qui allait à la perfection avec son caractère, à croire qu'elle était née pour aimer les vampires tel que lui. Car elle ne les aimait pas tous, elle avait des goûts, on ne pouvait se dévouer à quelqu'un pensant à l'inverse de soi et c'était pour cette raison qu'il ne pouvait se permettre de la prendre sous son aile sans y réfléchir.

Cependant, elle avait déjà largement rempli ses critères, en réalité, il savait qu'elle ne parviendrait pas à découvrir les secrets de son domaine, ce n'était pas réellement possible, enfin, cela lui prendrait des années dans ce cas. Il ne voulait pas lui infliger une telle attente, ce qu'il voulait c'était plus de temps pour se faire à cette idée, franchir cette étape. Il avait si souvent transcendé son rôle en tant que Dragovir, pourtant il n'était jamais allé si loin et craignait le résultat. Qu'allait-elle hériter de lui, son cœur allait-il changer à jamais ? Son pouvoir sera-t-il identique au sien ? D'un autre côté, il savait que ce n'était pas possible, son pouvoir serait forcément inférieur, mais justement, cela voulait dire quoi . D'une certaine façon, faire d'elle sa dévote lui permettrait peut-être même à lui d'en apprendre davantage sur le vrai pouvoir de sa lignée. Oui, cette idée lui avait traversé l'esprit, il savait que c'était la bonne chose à faire, il ne faisait que gagner du temps pour préparer son cœur à cette idée.

Voir rougir la belle Nikita était une régale pour les yeux du vampire, il ne manquait pas de sourire à cette vision, mais sa courtoisie l'empêchait de la taquiner sur cela. Alors qu'ils marchaient ensemble dans les couloirs, il ne pouvait qu'apprécier les réactions de la jeune demie vampire, c'était là une façon de flatter son ego qui marchait à tous les coups. Mikhaïl aimait sa collection, entendre quelqu'un la complimenter revenait à le complimenter lui, sauf qu'il se souciait presque plus d'elle que de lui-même et le résultat était proportionnel. Il se contenta de rebondir sur un ton amusé :

- Vous n'avez encore rien vue.

Venant de lui, tout était possible, il savait qu'elle se dirait probablement cela et ne pouvait qu'en sourire davantage à cette idée. La réponse qu'elle lui donnait à sa question devant la porte était d'une certaine façon rassurante, si sa seule peur était lui et son domaine et qu'à présent ce n'était plus le cas, il appréciait cette franchise et son élan vie qu'elle ne cessait de lui montrer. Elle avait du répondant, là-dessus il se demandait même si un jour cela ne se retournerait pas contre elle, mais pour l'instant celui-ci était plus qu'appréciable, tout comme la malice qu'elle parvenait à exprimer avec ses yeux. Mikhaïl souriait en inclinant légèrement la tête en réponse à sa petite plaisanterie et ensuite ouvrait la porte d'une main leste. Celle-ci donnait sur la partie en constante rénovation, elle était donc aussi la plus évoluée, de beaux éclairages, une légère musique d'ambiance, tout un foisonnement de couleurs rendant hommage à cette partie du manoir. La porte donnait l'impression d'être une faille dans le temps et ils venaient de faire un bond de plusieurs siècles en avant. Les fenêtres n'en étaient pas vraiment, de l'extérieur c'était l'impression qu'ils donnaient, hors de l'intérieur c'était des immenses écrans qui faisaient défiler des fonds différents toutes les deux minutes.

Le vampire reposa sa seconde main sur le bras de Nikita enroulé autour du sien, son geste cherchait à la rassurer, lui montrer qu'il était toujours encore là tout en avançant. Rapidement, elle réalisera à quel point le manoir était immense, car sur leur droite il y avait les écrans, sur leur gauche il n'y avait pas le mur d'un couloir, mais une magnifique vue sur une immense pièce en contrebas et qui était rempli de terrariums. Des centaines de reptiles différents et tout autant d'araignées s'y trouvaient. Mikhaïl s'arrêtera et contempla le tout :

- J'ai plusieurs grandes salles comme celle-ci, plus loin j'en ai une avec des oiseaux exotiques qui ne survivraient pas à l'extérieur et en dessous de celle-là il y a un aquarium géant et plusieurs petits, le tout doit faire l'équivalent des deux grandes pièces. Bien sûr, tu dois t'en douter, je pratique l'élevage entre ses murs, la majorité de ce que tu vois sous tes yeux à voir le jour sur mon domaine.

Il était fier de lui, heureux de ce qu'il avait réussi à faire, d'un autre côté il savait que si cela venait à être découvert ça tournerait mal pour lui. Son pouvoir était simple lorsqu'on se contentait de résumer le tout en un seul mot. Il était le Roi, il contrôlait tout, les habitants le voyaient peut-être plus comme une sorte de Dieu, mais c'était faux et il n'était pas assez bête pour y croire. À cet instant un détail lui venait à l'esprit, une chose si simple, mais qui pourtant était très important et pouvait tout changer. Il se tournait vers Nikita, différent, il demeurait inviolable, immuable, pourtant quelque chose venait de changer dans sa façon de voir Nikita et le timbre de sa voix était des plus sérieux :

- Tu sais que mon pouvoir est un secret que personne ne doit découvrir, surtout pas, tu comprends ce que cela implique pour toi . Lorsque tu deviendras ma dévote, ton pouvoir devra certainement tout autant demeurer secret et cela implique que tu devras le cacher même à tes proches. Tu as connu d'autres personne avant moi, des vampires, des humains, des dévots et tu ne devras révéler la vérité à aucun d'eux sous aucun prétexte. Tu ne pourras plus avoir confiance en eux comme avant.

Il restait ainsi figé jusqu'au moment où elle lui donnerait une réponse, mais jusque-là, plus rien ne bougera.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 17 Oct 2018 - 3:03
C'est la première fois que mon futur Sire prend autant de temps avant de se décider. Il me teste, je le sais, je le sens. Je ne lui en veux nullement j'en aurais fait autant. Le fait que tout son pouvoir unique réside dans le fait de contrôler son domaine, ça se comprend. Je me doute bien que je ne découvrirais jamais son secret et c'est mieux ainsi. Tout ce que j'aimerais c'est réussir à déployer son pouvoir au delà de son domaine. Agrandir son pouvoir. Ne dit-on pas à deux on est plus fort ? La dévotion est une chose magnifique. J'aime ce lien puissant qui se tisse au fil du temps. Je sais qu'il est loin d'être identique aux vampires que j'ai croisé avant. Je le trouve plus....humain.... c'est bizarre de dire ça mais c'est ce que je ressens. Cependant pour moi il est plus dangereux que les autres vampires, sont calmes et ses secrets en font un vampire qui peut attaquer à la seconde sans laisser la moindre échappatoire. Les autres se dévoilent bien plus facilement. C'est mon avis.

Je me sens bien en sa compagnie. Je n'ai plus peur. Je me sens même rassurée. Son regard me transperce, il est d'un bleu limpide. Il me fait un effet fou. Je suis déjà à lui avant même d'être sa dévote. J'aime tout ce qui m'entoure avec plus ou moins de passion pour certains objets. Il a un véritable goût des belles choses. Personne ne peut l'en blâmer.

C'est un véritable labyrinthe chez lui, je suis subjuguée par les nouvelles pièces de son domaine. Plus belles les unes que les autres et surtout si différentes. C'était tout à la fois, beau, doux, chaud, reposant et inquiétant à la fois. La nouvelle salle me plait énormément, c'est fantastique, ça respire la nature, la vie tout simplement. Je regarde le film qui passe. C'est fabuleux. Je m'extasie.


J'aime beaucoup cette pièce vraiment.

Elle me plait oui, plus j'avance et la découvre et plus je m'émerveille. J'apprécie son bras qui s'enroule autour du mien, ça me rassure. Je lui adresse un sourire franc et loyal et je me laisse aller à un doux baiser sur sa joue. Lorsque je vois des terrariums je suis fascinée.

Ohhhhhh c'est magnifique !!

Je m'avance devant les terrariums et j'observe les animaux à l'intérieur. Je m'arrête aux mygales. Elles sont fabuleuses.


Ce sont tous vos sujets n'est ce pas ?

Je souris sachant très bien que c'est le cas.

J'adore les mygales je les trouve belles et fascinantes. Je n'attends pas son autorisation et viens en prendre une délicatement. Avec des gestes sûrs et posés. Je la pose sur mon épaule et tend le bras pour la laisser se balader. Elle est très belle. Je suppose qu'elles sont venimeuses. Un ordre de vous et je suis morte pas vrai ?!


Je lui souris et je remets la belle demoiselle dans son habitat. Je suis étonnée qu'il redevienne sérieux d'un coup. Je lâche mes yeux de ses animaux et me concentre sur lui. Je reste concentrée sur ce qu'il me dit avant de lui répondre.

Je le comprends très bien et rien ne sera dévoiler, je ne l'ai jamais fait avant alors à plus forte raison maintenant. Je vous remercie de m'avoir fait confiance dès le début, même si je sais pertinemment que vous continuez à me tester. C'est tout à fait normal. Je suis déjà liée à vous avant même d'être votre dévote. J'aimerais vous aider à agrandir votre domaine ou encore mieux que vous puissiez utiliser votre pouvoir en dehors de votre domaine. Croyez-vous cela possible ? C'est à dire de contrôler les êtres vivants en dehors de votre domaine. Vous imaginez le potentiel ?
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Mer 17 Oct 2018 - 8:19
Elle semblait émerveillée comme à chaque fois, il aimait lire cela sur le visage des personnes qu'il amenait ici et chez elle cela ne loupait pas. Elle s'avançait d'elle-même vers les terrariums et il restait à ses côtés tout du long. Il suivait son regard voyant sur quoi elle s'arrêtait, ce qui l'intéressait et elle s'arrêta sur les mygales, un choix étonnant et intrigant. Mais à peine s'était-il dit cela qu'il réalisait que le choix n'était en fin de compte pas si surprenant. Il suffisait de la regarder pour savoir que c'était son style, sa bête, cela l'amusait, d'autant lorsqu'elle lui posait la question concernant les sujets. Mikhaïl n'avait même pas besoin de répondre, elle savait et son sourire qu'il partageait avec elle était assez équivoque.

La belle dévote en prenait une dans ses mains et avait fini par la déposer sur son épaule. Elle n'avait pas froid aux yeux, mais elle ne risquait rien, pas ici, pas dans son domaine, rien ni aucun être vivant ne lui ferait le moindre mal et elle avait très bien compris comment tout cela marchait. Sa seconde question concernant l'araignée ne manqua pas de faire rire le vampire qui hocha la tête de suite :

- Je n'aurais même pas besoin d'ouvrir la bouche, simplement penser à elle et le faire, voilà tout, mais rassures-toi, si je te mords ce ne sera pas de cette façon.

Un petit clin d'œil complice, elle savait l'amuser, le taquiner juste ce qu'il fallait pour demeurer indomptable au possible. Mais cela n'était rien en comparaison de la bombe qu'elle lui avait envoyée en réponse à sa propre question. Il lui avait demandé si elle était capable de mentir, tromper ceux qui la connaissaient d'avant et elle lui stipulait que oui. Elle en était capable, puis elle commençait à parler de sa propre vision, de son souhait de le rendre plus fort, agrandir son domaine ou même utiliser son pouvoir au-delà de ses frontières. Elle voulait sincèrement l'aider à cela, mais ce qui le chamboulait le plus était lorsqu'elle lui demandait s'il pouvait imaginer un tel potentiel et le résultat était au rendez-vous.

Mikhaïl était en train de pivoter sur lui-même pour continuer la visite, mais lorsqu'elle lui demanda s'il imaginait un tel potentiel il se figea net. Bien sûr il s'était maintes fois posées la question, des nuits entières, à des moments cette question, cette vision l'avait rendu euphorique par moments, proche de la folie alors qu'il débattait avec le ciel d'une telle chose. Le masque du visage de Mikhaïl se fissura un bref instant et un sourire diabolique déformait son visage. Oh oui il imaginait une telle chose et cela le comblerait de joie. Ses yeux étaient noyés d'images qui succédèrent à une vitesse folle, la tempête que cette vision provoquait dans son esprit était sans égal et comme s'il se projetait dans l'avenir il tourna son visage vers l'une des fenêtres qui n'étaient qu'un écran :

- Oui... J'ai déjà rêvé de cela...

Il n'avait rien dit de plus, inutile, il était évident à le regarder que la personne qui lui apporterait une telle chose deviendrait reine et qu'il comblerait le moindre de ses besoins. Lui qui désirait le monde et tous ses joyaux, il rêvait de pouvoir augmenter son pouvoir. Parvenir à étendre son pouvoir au-delà de ses frontières, si le vampire était capable de pleurer, il le ferait, quelques larmes couleraient à cette vision qui semblait sublime à ses yeux. Cependant, le moment d'égarement disparu et son masque qui était devenu transparent reparu pour dissimuler son sourire et en faire un sourire léger. Tout comme ses yeux remplis de visions, ils disparurent eux aussi pour laisser place à des yeux bleus fort et envoûtant. Son visage à nouveau normal pour un Dragovir revint à la jeune dévote, sa main jusque-là posée sur le bras de Niki se décrochait pour aller se poser sur la joue de cette femme si proche de lui :

- Les rêves tuent plus de vampire et d'humain que le royaume sous la main de Maximien de Bretagne. Il est bon d'avoir des rêves, mais je préfère resté concentré sur l'instant présent et l'avenir immédiat. Mais je t'accorde qu'une telle éventualité n'est pas du tout aussi improbable que tu le penses. Tu pourrais m'apporter la clef qui étendrait mon domaine, tu comprends pourquoi je préfère une dévote ayant ton expérience, plutôt qu'une amatrice avec qui tout cela pourrait mal finir.

Il recommençait à marcher avec elle à son bras, sa main quittait sa joue sans rien de plus qu'une légère caresse qui n'avait rien à voir avec le genre de caresse qu'il faisait à ses domestiques. Non, cela était affectueux, il n'avait utilisé que le pouce pour caresser sa joue. Tranquillement il poursuivait son chemin vers des escaliers plus loin et il optait pour descendre. Lorsqu'ils arrivèrent en bas, elle verrait d'immense aquarium ou se trouvait des centaines d'espèces différentes en plus ou moins grand nombre, il avait vraiment pensé à tout et un réel besoin d'avoir toujours plus. Tout en suivant le chemin entre les murs de verre il reprit :

- Dans mon domaine il n'y a pas de criminalité, personne n'est seul, aucun chômage, les humains ne gâchent pas leur vie et peuvent faire ce qui leur plaît dans la limite de la tranquillité du domaine et ce qu'il peut donner. Tu sais, avant que les vampires se montrent au grand jour, il y avait des humains aussi monstrueux que les pires vampires, c'est un fait. Des guerres par centaines, mondiales et ainsi de suite. La pauvreté, la famine, la maladie, trop de choses qui détruisaient la tranquillité de notre monde. J'apporte quelque chose de différent, la stabilité, certain pourrait dire que je leur retire leur libre arbitre, mais en quoi ?

Il s'arrêta et pointait du doigt le ban de poisson qui se faisait à poursuivre par un prédateur, un petit requin finit par attraper un poisson et à le manger avant de se retirer :

- Je n'y suis pour rien, mais le requin doit manger et les humains, vampires, tous sont pareils en fin de compte. Je n'empêche pas la nature d'agir, je fais juste en sorte que tout le monde à ce dont il a besoin pour être comblé. J'aime me dire que je fais un meilleur travail que Dieu s'il se décidait à se sortir les doigts de... Et là je te laisse finir ma phrase.

Il lui souriait gracieusement, puis reprit le chemin, il se rendait compte qu'il passait pour un vendeur qui tentait de faire la promotion de son domaine, mais il était simplement fier de ce qu'il était parvenu à accomplir et il espérait qu'elle serait de son avis. La ballade continuerait et le vampire se dirigea lentement mais sûrement vers l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Nikita Orlov
avatar
Date d'inscription : 06/05/2016
Messages : 211
Célébrité : Angelica Anderson

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Ven 19 Oct 2018 - 1:40
Pour en revenir à la mygale, que je regarde se déplacer sur mon bras et l'écoutant, je souris.

Je trouve ça assez terrifiant de me dire que cette créature qui se promène tranquillement sur mon bras, peut, d'un coup, d'un seul, me donner la mort. Non pas, parce qu'elle l'aurait décidé par peur ou autre mais uniquement parce que vous l'auriez décidé. Un ordre mental, insonore, indétectable et pourtant si radical. Je vous trouve plus dangereux que tous les vampires que j'ai croisé. Ici vous êtes invincible même contre vos congénères. Aucun ne pourraient se douter de votre pouvoir et le temps qu'ils s'en rendraient compte ils seraient déjà mort définitivement mort. C'est redoutable d'efficacité. Je m'en rends d'autant plus compte, qu'il est indispensable de garder votre secret sinon votre pouvoir ne serait plus et vous seriez vulnérable car ils viendraient détruire tout ce que vous avez créé. N'ai-je pas raison ?

Je dépose doucement la mygale et je lui souris.

Il me tarde que vous me mordiez dans de bonne condition

Je m'autorise à en rire et je n'hésite pas à répondre à son clin d'oeil complice. Complice nous le serons bientôt, je l'espère ardemment. Je ne le quitte pas des yeux et je me rends compte également à quel point il aimerait étendre son pouvoir et à quel point il en rêve. Je m'approche de lui et je pose ma main sur son épaule.

Je ferais tout ce qu'il est en mon pouvoir pour que vous réalisiez votre rêve. Je vous le promets. Si je peux je le ferais, soyez en sûr. Je sais ce que je veux. Et je veux, vous, comme Sire et je servirais vos intérêts au mieux, en tout temps, c'est une promesse. Que je trépasse si je faiblis.


Je pose ma main sur le coeur. Je suis terriblement sincère. Pour moi ça n'est plus un jeu mais une raison de vivre. J'aime sa main qui caresse ma joue et encore plus ses mots qui valorisent.

Les rêves sont faits pour être exaucés et je sais qu'on peut y arriver. Il faut y croire et s'en donner les moyens. Je ne sais pas ce que je vais hériter de vous ni comment ça va se traduire mais j'ai pas peur et ce domaine sera sous ma protection tout comme vous, même si vous pensez que cela est dérisoire. C'est aussi notre fonction. Je donnerais ma vie pour préserver votre domaine et pour vous préserver.

Je continue ma promenade lui donnant mon bras. Il y avait des aquariums immenses, de nombreuses espèces vivaient là.

Incroyable !!

Il me parle de son domaine et je ne lui coupe pas la parole. Je suis concentrée sur ses mots et sur la beauté des aquariums. Une fois qu'il termine je lui réponds.

Je suis d'accord avec vous, c'est un fait. Les humains ne valent pas mieux que les vampires. On a une facilité à tout détruire, à tout briser, ça fait partie de notre nature et je n'en suis pas spécialement fière. Votre domaine respire le repos et la quiétude c'est vrai. Au départ j'ai bien senti votre pouvoir sur ce lieu et ça m'a glacé mais quand on se laisse bercer par l'atmosphère saine et paisible de ce lieu on ne peut qu'en tomber amoureux.

Je regarde la chasse qui se déroule sous mes yeux.

En effet, la loi du plus fort, la loi du régime alimentaire, la vie est ainsi. Je le conçois fort bien.

Je rigole

Si Dieu voulait bien se sentir les doigts du cul. Merci de me laisser finir votre phrase.


Ca m'amuse de lui donner la réplique. Je continue de le suivre, je suis ravie de cette promenade à deux. La visite est plus que plaisante.

Vous pouvez être fier de votre domaine c'est vraiment grandiose. Il n'y a pas de mots assez forts même pour l'exprimer. Je ne dis pas ça pour vous brosser dans le sens du poil et vous le savez, je ne suis pas de ce genre. Je le pense vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Mikhaïl Dragovir
avatar
Date d'inscription : 21/07/2018
Messages : 49
Célébrité : Tom Hiddleston

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance. Sam 20 Oct 2018 - 5:43
Ils semblaient tous deux sur la même longueur d'onde, une chose bien appréciée par Mikhaïl, surtout que le sujet de la conversation tournait principalement autour d'un contexte sur lequel il était intransigeant, il aurait eu du mal à passer outre un avis différent du sien. Il était donc ravi de ce qu'il entendait et lorsqu'elle termina sa phrase il lui souriait d'un air amusé, voire même complice. Mik appréciait aussi sa façon de le toucher, on ne le touchait pas d'ordinaire, pas sans son autorisation en tout cas et le fait d'avoir quelqu'un qui le fait instinctivement ne lui déplaisait pas.

Il marchait avec elle tout en l'écoutant, c'était vrai, son domaine était grandiose et lui-même ne connaissait pas de mot pouvant qualifier cet endroit incroyable. Il se dirigeait avec elle accroché à son bras vers une terrasse donnant sur la cour intérieure du manoir, ce qui se trouvait derrière le bâtiment et qui était entouré par les deux grandes ailes. Au centre se trouvait une espèce d'espaces verts, bien qu'en ce moment il était blanc, sous une fine neige, c'était un immense jardin ou se baladait des animaux en toute liberté. Rien d'incroyable, des biches, des cerfs, des écureuils, il y avait un peu de tout ce qu'on pouvait dans la nature. Ils n'étaient pas effrayés par leur venue, en réalité ils ignoraient complètement le duo qui pénétrait la terrasse. Mikhaïl se décrochait du bras de Nikita et s'installa sur une chaise autour d'une petite table où d'autres chaises s'y trouvaient.

Mikhaïl observait la scène se déroulant sous ses yeux, deux Léopards de l'Amour étaient entrains de faire leurs toilettes mutuelles, les autres animaux tels que les biches gardaient une distance de sécurité avec eux, mais ils ne semblaient pas non plus les craindre. Mik tout en les observant prit la parole d'un ton neutre :

- Des Léopard de l'Amour, ils sont en voient de disparitions, c'est même critique chez eux, je les garde alors ici, ils disposent d'une certaine liberté, mais sont nourris par mes soins. Je ne peux pas prendre le risque de les laisser chasser, si un accident se produit cela pourrait être catastrophique. Je dispose de nombreuses autres espèces menacées ici, l'ours à collier d'Asie, l'ours blanc, le vision d'Europe et ainsi de suite. Certain n'ont pas encore eu d'enfant ici, c'est d'autant plus risqué...

Il fronçait les sourcils, il venait de penser à un détail et son regard se portait immédiatement sur elle. Il ne semblait pas douter d'elle, il se demandait simplement s'il devait lui révéler cela et finalement il commençait à sourire. À quoi bon lui cacher cela, elle aurait peut-être un avis intéressant sur le sujet et se pencha sur la table pour s'approcher d'elle. Son geste donnait l'impression qu'il voulait lui murmurer un secret, hors il ne murmura pas et parla normalement :

- Un fait intéressant dont j'aimerais avoir ton avis. Tu sais que toute nouvelle naissance sur mon domaine le rend automatiquement sujet de mon domaine, donc sous l'influence de mon pouvoir. Maintenant j'aurai une question pour toi, devenir vampire revient à une nouvelle naissance ou non ?

Il souriait à présent davantage, il savait très bien qu'elle comprendrait où il voulait en venir et il était vrai que la question était subtile et disait long sur la nature du vampire. Afin d'être totalement honnête envers elle, il poursuivait pour lui donner l'ensemble des détails en sa possession :

- Je t'avoue n'avoir jamais essayé et il faut savoir qu'aucun Dragovir n'a transformé son infant sur le domaine. Aucun de nous n'a jamais essayé de le faire, j'avoue que j'ai peur du résultat. Comment contrôler un pouvoir qui est censé nous dominer soi-même ? Un conflit entre les deux est susceptible de se produire, si toutefois devenir vampire représente réellement une nouvelle naissance. Qu'en penses-tu ?

Il semblait réellement intéressé par son avis, il la considérait, ce n'était plus de la simple curiosité, il partageait avec elle son savoir et comptait sur elle pour l'aider. Il n'était plus maître devant elle, en tout cas il ne montrait aucun signe allant dans ce sens, Mik voyait en elle celle qui veillerait sur lui comme lui veillait sur son domaine. Une sorte chevalière, celle qui protégeait le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une opportunité, une nouvelle chance.
Revenir en haut Aller en bas

Une opportunité, une nouvelle chance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Domaine Dragovir-