VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez

Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Ven 22 Juin 2018 - 9:32



Prénom Nom


]Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin.


Nom : Nicolaîevna Rostoff
Prénom : Alexandra
Date de naissance humaine : 26 Décembre 2006
Date de naissance du dévot : écrire ici
Age en tant que dévot : écrire ici
(Calcul d'âge du dévot : ici)
Situation familiale : Célibataire
Orientation sexuelle : hetero
Particularités : écrire ici
Dévot(e) de : Guilhem  Ageorges
Qualités :  Cultivée, sportive, du caractère, Mémoire infaillible, fidéle, Sincére, patiente, taiseuse
Défauts :  Entêtée, batailleuse, du caractère, manipulatrice, froide, rancuniére, taiseuse
Groupe : Dévot
Puissance choisie : ○Protectorat
Avatar :  Marie Avgeropoulos

Votre Pouvoir


Contre pouvoir  
Ce pouvoir  est très délicat à utiliser car il utilise toute l'énergie de celui qui l'emploi.
Mais il est un bouclier puissant
Alexandra ne s'en servirait qu'en dernier et ultime recours



Caractère


 Que dire de cette jeune femme tout en contrastes, dissonances, et contradictions? Par où vais je commencer... Je ne peux commencer par le positif et terminer par le négatif, les deux étant liés de façon étroite et inextricable.
Du caractère elle en a. Celui de ces femmes du nord, forgé par le climat, la géographie aride des steppes et un long passé de luttes tribales incessantes. Il peut confiner à l'entêtement parfois. Que voulez vous on a les qualités de ses défauts et cela vaut pour l'inverse.
Impétueuse, fougueuse, courageuse...Cela est bien beau sauf quand la fougue se transforme en violence,  le courage en témérité et l'impétuosité en abstraction totale du danger.
Sa froideur semble une armure parfaite, une cuirasse impénétrable, mais c'est oublier un peu vite qu'elle reste une femme avec toutes ses faiblesses plus ou moins maîtrisées. Qualité comme défaut, elle parle peu: elle ne distribue que l'indispensable. Comme tous les russes elle est pétrie d'un romantisme effréné. Mélomane, elle ne joue d'aucun instrument mais elle est capable de faire des centaines de kilomètres pour entendre tel ou tel virtuose, de même que pour une exposition de peinture ou de sculpture.
Alexandra aime la bonne chère, boire de bons vins. On peut dire qu'elle est épicurienne et non hédoniste.

Langues parlées: russe, français, anglais, Arabe classique
Autres: Cavaliére, épeiste, tir, chasse, moto


Physique



Réfléchissez pour moi, je réfléchirai pour vous  (J. Cocteau) disait le miroir.

Celui d'Alexandra ne devait pas avoir à trop se creuser l'étain. Pas coquette pour deux sous, notre héroïne se contente de tenues sportives, voire grunge, quand ce n'était pas heavy métal. Elle fait le désespoir de son père de ce coté là. Et quand elle tresse de façon bizarre ses cheveux et se maquille en se barbouillant de noir pour ces tournois de paintball, cela devient encore pire. Pourtant elle est jolie,  mais elle ne s'en préoccupe pas. Celui qui prendrait le temps de la regarder avec attention lui trouverait un charme prenant, envoûtant,  indéfinissable mais très réel et un charisme. Brune, avec des yeux verts perçants,  elle a des traits fins, et une bouche pulpeuse à la moue boudeuse. Mince mais athlétique, grande pour une femme puisqu'elle toise 1,75m, ses muscles sont tout en longueur et harmonieux.
crackle bones



Derrière l'écran
Pseudo : Alexandra Rostoff
Âge : eheh, si vous saviez... plus de 18 c'est sur
Mots de passe du règlement :
Fréquence de connexion : tous les jours
Inventé ou scénario : inventé
Commentaires :
Voulez-vous être parrainé ? : pas besoin, merci
crackle bones





Histoire





Il était une fois... Non, il ne s'agit pas d'un conte de fée, ni d'un conte... C'est une histoire fantastique dont on aurait pu tirer un film. Du reste, l'héroine et le héros ont de sosies qui ont fait du cinéma. Ces deux là se sont rejoint alors que...Mais commençons par le commencement. Elle est née dans une famille de boyards, ces nobles de fonctions qui à l'époque tsariste avait pignon sur rue, serf, terres et prérogatives. Mais la révolution passant par là, ils ne réussirent qu'à sauver leurs vies et leur nom. De fortune, point. Tout juste une Datcha et quelques revenus de vente de bois. Rostoff, cela sonne bien n'est ce pas? Alexandra . Alexandra Nicolaïevna Rostoff ce qui signifie à peu prés: Alexandra fille de Nicolas Rostoff. Elle aurait été Alexandre, elle aurait été Nicolaïevich Rostoff. Vous me  suivez? Non? Ce n'est pas grave....

Alexandra est fille unique et de ce fait tous les espoirs se sont portés sur elle. Espoirs de quoi, pourquoi? Personne n'en sait rien, mais c'est ainsi. Dés ses quatre ans on la jucha sur un cheval, on lui fit prendre des cours d'escrime à 8,  de tir et de sabre lorsqu'elle eut 12 ans,  sans compter la natation dans les eaux glacées de l'Oka, affluent de la Volga. A coté de cela elle allait à l'école comme tous les enfants du monde ou presque. Bonne en littérature, elle fit preuve de moins de talent pour les mathématiques, mais l'histoire l'enthousiasma. Elle lut tout ce qui se rapportait sur ce très vaste sujet à la bibliothèque de l'école. Lorsqu'elle eut 11 ans, on l'inscrivit au lycée où elle continua à fréquenter sa bibliothèque assidûment, puis  s'inscrivit à celle de Nijni-Novgorod. Entre temps elle rencontrera ce qui sera la grande passion de sa vie, le Moyen-âge mais surtout les croisades. Elle dévorait littéralement tout ce qui y avait trait, commandait tout ce qu'elle pouvait trouver sur internet, et allait voir les films dont le sujet était même seulement approchant. Cela devint une obsession, à tel point que même à table il fallait qu'elle commente ses lectures à des parents dépassés par cet engouement dévorant et qui n'avaient rien à faire des croisades. Elle passa son permis moto, collectionna les concours hippiques  en tous genres, les courses d'endurance, les tournois de tir et entra enfin en faculté.

On fêta ses vingt et un ans en même temps que sa Licence en Histoire, et c'est là qu'elle annonça qu'elle voulait voyager une année au moins.On aurait annoncé à ses parents que Vladimir Illich était de retour ou Staline, ils n'auraient pas été plus surpris et choqués. Leur fille unique quittait la datcha, la région, le pays? C'était un sacrilège! Alexandra leur fit valoir qu'elle voulait voir les pays sur lesquels elle allait faire donner de cours, faire des conférences conférences et que ce n'était que pour un an pas davantage et qu'elle donnerait des nouvelles tous les trois jours. Bref, ce n'était pas négociable. Elle était majeure, ne leur demandait pas d'argent et surtout cela faisait parie de son travail. La mort dans l'âme, ils durent faire contre mauvaise fortune bon coeur.

Elle partit un matin de printemps avec un sac à dos pour tout bagage, et prit un car direction, du Sud Est et le moyen orient, via Odessa.A Odessa, elle prit un bateau et dormit sur le pont. Tout se passa bien jusqu'à Istambul, Turquie. Elle adora cette ville avec ses souks magnifiques et ses cathédrales à faire pâlir Sainte Catherine de Kiev. Elle ne s'attarda pas trop, reprit un car jusqu'à Ankara, puis Adana, Alexandrette, Antioche, et arriva à la frontière Syrienne. Son visa étant en règle on la laissa passer sans trop de difficultés mais après trois heures d'attente.Elle avait un but bien précis, et au fur et à mesure qu'elle s'en approchait une étrange fébrilité, une excitation inconnue s'emparait d'elle.  Elle passa par le port de Lattaquié, longea la côte jusqu'à Tartous et bifurqua jusqu'à Safita. Là elle rejoignit des pèlerins qui se rendaient au monastére  Saint Georges, et au lieu d'y rester pour la nuit elle partit seule pour le Krak des Chevaliers. Rien n'aurait pu l'arrêter ou l'en empêcher. Comme un aimant, l'édifice l'avait attirée inexorablement  dans ce désert pierreux.
Soufflée par l'imposante bâtisse elle tomba à genoux devant les murs d'enceinte de ce qui était le mieux conservé et le plus historique des kraks Templiers. Construite entre le X éme et le XIII  éme siécle, elle était toujours debout, sentinelle oubliée et inutile désormais. Alexandra pénétra dans l'enceinte intérieure fit le tour du fossé pour admirer les tours et monta vers la cour haute par un chemin de dalles.  Depuis son entrée dans le Krak, plus un bruit, pas un son à part celui de ses pas ne vinrent troubler le silence qui se faisait  de pus en plus pesant  à mesure qu'elle montait.   Elle trouva cela étrange, mais ne s'en inquiéta pas outre mesure. Elle chantonna de temps en temps pour casser ce manque de vie jusqu'à  l'esplanade haute. Et là son coeur se mit à battre plus vire d'émotion. Combien de croisés étaient passés par là, combien  avaient vécu ici et y avaient laissé leur vie? Les objets de toutes ses pensées  étaient là il y a 800,900 ans. Elle se rendit à la chapelle toujours intacte et y entra. Il y faisait sombre et frais.Lasse, elle s'assit à même le sol, il n'y avait aucun meuble et ce n'était pas plus mal. L'architecture intérieure était sobre, d'une pureté incroyable. On s'y sentait bien, en sécurité. Elle ferma les yeux et se laissa emporter dans un profond sommeil.Des hurlements la réveillèrent, des cris des bruits de fers qui s'entrechoquent. Alex se leva d'un bond et courut vers la porte d'entrée de la chapelle et se pétrifia. Devant elle des chevaliers et soldats de l'hospital se battaient avec des....musulmans. Elle frotta ses yeux, quand soudain un cavalier surgit sur un grand palefroi noir  et le fit se cabrer devant elle. Elle eut le temps de voir son visage aux traits fins, légèrement buriné, les coins externes de ses yeux bruns griffés par le temps, de même que ces tempes grises. Un sacré cavalier.Mettez vous à l'abri, rentrez dans la chapelle vite!Mince.. Il avait une sacrée allure et avait parlé français. Elle recula, rata une marche et chuta   contre un pilier.  La douleur lui fit perdre connaissance quelques secondes. Quand elle se réveilla, tout était calme et paisible.  Secouée, elle se dit qu'elle avait rêvé tout cela tant elle était obnubilé par les croisades et tout ce qui tournait autour. Il fallait qu'elle se calme et prenne de la distance  avec tout cela. Passant sa main sur sa tête elle la retira et s'aperçut qu'elle avait saigné un peu, mais rien de grave.  Un peu de repos et il n'y paraîtrait plus. Elle  tenta de se lever, mais tout tourna. Elle resta donc allongée sans bouger alors que la nuit  allait tomber doucement.

Il était trop tard pour repartir vers le village, elle décida de dormir sur place et sortit de son sac à dos sa bouteille d'eau, deux barres énergétiques, un  pull au cas où elle aurait froid, sa lampe torche. et une bougie...  Elle se dit qu'elle avait une chance inouïe de pouvoir dormir en ce lieu qui avait été le théâtre de tant de batailles et avait vu tant de personnages célèbres . Elle se remémora encore et encore ..et ... enc...et il lui apparut encore, plus prés cette fois ci . Il était à pied et avança vers elle. Il la dominait d'une bonne tête. Elle leva la sienne et son regard fut  transpercé par le sien qui fouilla son âme  et jusqu'au tréfonds. Elle resta là sans bouger, le laissant prendre possession de son esprit sans ressentir la moindre souffrance, la  moindre peur, seulement un froid intense. Rentre chez toi et viens à moi... Elle se réveilla d'un coup, glacée. Le charme était rompu par cette voix qui lui semblait être partout, mais n'était que dans sa tête. Il faisait encore nuit. Mal à l'aise elle se demandait  pourquoi ces cauchemars. Etait ce le lieu qui était trop "chargé" ou bien elle qui était trop sensible et en attente d'une découverte? Elle se promit de ne plus dormir dans ce genre d'endroit à l'avenir, et en attendant elle se leva et retourna sur l'esplanade.  La lune  pleine  était haute dans le ciel et sa clarté blafarde éclairait tout d'une façon livide. Elle se dirigea vers la grand' salle voûtée,  alluma sa lampe torche et éclaira les murs et le plafond. La grand’salle est un vaste vaisseau de 27 mètres de long sur 7,5 mètres de large, qui était à l’origine divisé en deux par un mur percé d’une porte et muni de trois oculi. Un portique la précédait à l’est, et à la manière d’une galerie de cloître, s’ouvrait sur la cour par deux portes et cinq baies géminées divisées par de fines colonnettes. Fait rare dans l’architecture croisée, le portique possédait une inscription.  Le contenu gravé sur le pilier nord de la dernière travée  était SIT TIBI COPIA  SIT SAPIE[N]CIFORMAQ[UDET[TUR]INQ[UI]NAT O[MN]IA SOLASUP[ER]BIA SI COMI[TETUR]  « Aies la richesse, aies la sagesse, mais garde-toi de l’orgueil qui souille tout ce qu’il approche.
Cette maxime rappelait chaque jour aux frères de l’ordre la noblesse de leur tâche, consistant en la défense de la Terre Sainte, dont ils pouvaient à tout moment être détournés par le vice de l’orgueil. Combien avaient outrepassé ce commandement? Il était difficile de le savoir. Il n'y avait pratiquement pas d'archives. Brûlées, cachées, volées...tellement peu avaient été retrouvées.

Une présence  derrière elle, elle la sentit sans qu'il y ait eu aucune manifestation de bruit ou de senteur ou de déplacement d'air.  Elle savait que c'était lui encore sans avoir à se retourner. Très lentement elle se retourna et fit face à l'hospitalier et l'observa mieux. Sombre il était non seulement d'aspect, mais d'autre manière. Quelque chose de profondément triste émanait de lui de même qu'une sorte d'animalité féroce mais contenue.Elle aurait du avoir peur, mais elle était inexorablement attirée par le personnage, et par le mystère qui l'accompagnait. Il n'était qu'à quelques pas. Ellen'avait pas besoin de parler fort. Aussi elle susurra Qui êtes vous? Quelques secondes passèrent sans que rien n'arriva. Il se rapprocha à presque la toucher d'une démarche étrange,  claudicante, leva une main sans toutefois l'effleurer. Et tout à coup des images envahirent l'esprit de la jeune femme. Des images de violence, de batailles de chrétiens contre sarrasins, une blessure qui partait de l'aine jusqu'au genoux, une promesse  de ne plus combattre, des soins donnés à d'autres, un retour en France, un ami, un couple et puis plus rien...Mais la force des visions qu'elle eut fut telle, les images si réalistes que dans un premier temps en réflexe, elle chercha dans son dos une épée qui n'y était pas, puis une grimace à la blessure si profonde et si laide qu'elle la ressentit presque dans son corps et  déforma son visage. Elle en tomba à genoux sur les dalles. Une apparition,  un spectre... Cela ne pouvait être autre chose bien que son esprit cartésien s'en défendit.  

Je sais à présent qui vous avez été, mais je ne sais pas ce que vous êtes...Que désirez vous? La main du chevalier retomba sur son coté. Il abaissa un regard calme mais froid vers elle. Ce chevalier était mort et enterré depuis...pfiou longtemps.... Rien ne tenait debout et elle avait conscience de rêver, mais c'était si réel. Elle désirait prolonger ce songe pour comprendre, ou essayer. Alors elle poursuivit. A part rentrer, en quoi puis je vous aider?  Le silence lui fit écho. La question n'avait pas dû lui plaire ou son esprit à elle n'avait pas pu créer de réponse, le chevalier continuant de la regarder.
Bien... Au fait,  je m'apppelle Alexandra, Alexandra Rostoff et vous?
A aucun moment elle ne pensa à un retour à sa question. Elle était à la fois dans, spectatrice et animatrice de son rêve et à part trouver un nom à lui donner, rien n'adviendrait. Guilhem Jehan Rémi Ageorges de BaugyIncrédule elle faillit partir dans un rire nerveux, un nom pareil ne s'inventait pas, et pourtant elle l'avait fait. Elle prit la chose avec légèreté, bien qu'en son fort intérieur elle commençait à se poser des questions. Elle se leva  lentement et se dirigea vers la sortie de la galerie

 Un grondement se fit entendre, le sol se mit à trembler. Il y avait déjà eu deux tremblements de terre qui avaient en partie démoli le krak et juste cette nuit, il semblait qu'un nouveau se manifestait. Elle vacilla et  prit ses jambes à son cou, sortit de la salle voûtée pour se retrouver sur l'esplanade haute.  Rien ne pouvait lui tomber dessus ici. Elle se retourna et grâce à Dieu ou aux  constructeurs, rien n'avait bougé. Mais de chevalier, plus. Renfrognée, elle cherchait à comprendre ce qu'il se passait. Cela allait au-delà de simples rêves ou illusions mais tenait plus d'hallucinations. Il lui fallait sortir de cet endroit néfaste pour elle. Elle courut  à la chapelle, ramassa son sac et fourra ses affaires dedans et à vive allure prit la direction de la sortie du Krak. Au fossé bas,  elle le vit encore sur son destrier  sur l'esplanade haute et  elle se mit à hurler  Foutez moi la paix! Elle descendit le couloir  dallé , enfin quitta le Krak et rejoignit le village sans se retourner. Ce qu'il venait de se passer avait fini par l'inquiéter sérieusement. Le jour commençait à poindre et elle attendit devant un café que ses portes ouvrissent. Elle était vannée, mais bien décidée à repartir, direction le Liban et Biblos que l'on appelait Jbeil ou Giblet  et plus particulièrement le château d'Ibelin, demeure et possession de Balian d'Ibelin, seigneur de Gibelet.

crackle bones


Dernière édition par Alexandra Rostof le Ven 29 Juin 2018 - 14:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Dim 24 Juin 2018 - 13:31




Histoire






Biblos ou Giblet...

L’un des plus anciens fort construits par les Croisés. Il a été bâti sur un vaste champ de ruines archéologiques, et c'est  à partir de là qu'apparurent les pierres à bossage à partir du XII° siècle pour la construction d’ouvrages militaires. D'où la présence de ces pierres à bossage tabulaire sur l’ensemble de l’édifice mais également des colonnes antiques réemployées,  placés à bon escient..
Ce château fort propriété au depart du comté de Tripoli fut donné  a des Embriaco venus Gênes vers 1104 et devenus Embriaco de Gibelet  et par le jeu de différentes alliances, Embriaco d'Ibelin de Gibelet. L'occupant le plus connu sera sans conteste le fameux Balian.
Il est à noter toutefois pour les cinéphiles, que dans le film Kingdom of Haven que vous avez surement dû tous voir, il y a eu une confusion. Le fameux Tibérias,  ne serait en fait "que"  Raymond III de Tripoli né en 1140 et décédé en 1187 prince de Galilée et de Tibériade,  l'un des plus puissants seigneur d'outremer et donc propriétaire de la forteresse de Gibelet ou Byblos à votre choix...  Ceci soit dit en passant grâce à son mariage avec Echive de Bures. Comme quoi les femmes ont toujours eu un pouvoir certain si ce n'est un certain pouvoir sur l'histoire.
Des questions?...... Non? Vous pouvez disposer..
La semaine prochaine nous étudierons Ibelin. Merci de faire des recherches de votre coté. N'attendez pas à ce que je vous mâche tout le travail...


Un chambardement de chaises et de bureaux  qui raclaient les sols accompagna la sortie des éléves.
Alexandra soupira en s'asseyant à son bureau. Que ces jeunes gens étaient inattentifs! Et tout en pensant cela elle sourit doucement. Ces "jeunes " comme elle les appelait avaient pour beaucoup son age et même plus pour certains.
Embauchée par son université pour donner des cours  à la place d'un professeur défaillant,  elle se dit qu'elle n'aurait jamais la patience d'enseigner à des personnes qui semblaient obligés de suivre ses cours et espéra que le professeur titulaire revienne vite. Elle n'avait accepté ce remplacement ayant besoin d'argent. Son voyage au  moyen  orient avait vidé son compte en banque qui était en berne.
Un craquement au fond de la salle lui fit redresser la tête et elle aperçut fugacement une silhouette qui disparut bien vite par la sortie. Alexandra se leva et en courant  rejoignit la porte qu'elle ouvrit vivement pour tomber littéralement  dans les bras du.... Président de l'université.
Eh bien mademoiselle,  quel accueil chaleureux... Je devrais venir vous voir plus souvent.
Se reprenant et renvoyant ses cheveux en arriére, elle jeta un rapide coup d'oeil pardessus l'épaule du l'homme mais ne vit rien.
Pardonnez moi, je tentais de rattraper un..élève qui a oublié une copie, mais peut-être l'avez vous croisé en venant ici?
Après avoir réfléchi quelques petites secondes, le président fit une dénégation de la tête et ajouta en confirmation.
Etes vous sure? Je n'ai vu  personne... Par contre, je venais vous voir pour vous donner ceci...
Il lui tendit une brochure avec un Feuillet à l'intérieur. Jetez y un oeil et tâchez de répondre oui, il y aura la télévision et cela serait bon pour notre université... Et peut-être pourrions nous ensuite discuter d'une bourse pour un futur voyage?

Avant qu'elle eut pu répondre, il avait tourné le dos et était parti. Si ce n'était pas un chantage, cela lui ressemblait fort et elle n'aimait pas du tout ce genre d'argument. Elle jeta un oeil sur le document et son regard se mit à briller. Une conférence avec plusieurs intervenants sur les croisés et elle était invitée à y participer... Voilà qui l'intéressait au plus au point.... Presque autant que celui qu'elle croyait avoir aperçu, l'homme du Krak des chevaliers. De plus cela lui permettrait de renflouer son compte en banque, toujours en berne.

Souvent elle s'était remémoré cette vision qu'elle avait eue et aussi ces paroles qu'elle avait cru entendre au Krak des Chevaliers. Elle tenait à ce que sa mémoire n'efface pas ses instants magiques. La suite  de son voyage d'études s'était passé sans encombre et sans plus d'expériences étranges et elle le regretta presque. Elle était rentrée en Russie au bout de dix mois, et plus le temps passait et plus elle pensa que ce n'était une vue de son esprit tellement sollicité pour la quête qu'elle devait entreprendre qu'il avait tout inventé. Mais la vision qu'elle avait eu aujourd'hui, elle ne se l'expliquait pas. Rien ici ne pouvait altérer son esprit et le brouiller au point de lui faire encore voir des mirages.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Mer 27 Juin 2018 - 7:53



Histoire




La conférence était dans une semaine. Le professeur qu'elle remplaçait étant revenu, et n'ayant plus rien à faire à Nijni Novgorod, Alexandra rentra vers Kiev puis Khakiv à vingt kilométres dans la datcha familiale. Elle fut accueillie comme toujours avec affection et exubérance. Nicolas Rostoff était un personnage jovial, truculent amoureux de la vie, de la bonne chère et de la vodka. Son épouse Ludmilla était plus réservée, réfléchie, terre à terre et peu encline à formuler un sentiment quand bien même elle en portait en elle. Mais le couple s'entendait bien se complétant à merveille.
Alexandra  avait pris en partie un peu des deux et adorait ses parents qui l'avaient toujours encouragée dans tous ses projets, même les plus farfelus,  excepté le fameux voyage au moyen-orient.
Ils avaient vu revenir leur fille en pleine forme, bronzée, toujours aussi agréable et tendre avec eux, mais quelque chose chez elle avait changé. Elle était plus grave, absente, parfois ses yeux se perdaient ils ne savaient où, mais très loin de la mère Russie. Alexandra passait le plus clair de son temps à cheval. La chance avait voulu que son père fut amoureux de chevaux, les écuries de la datcha n'étaient pas vides. Elle avait ses préférés bien sur, comme son frison imposante monture noire comme la nuit à la fois solide, lourde mais élégant, maniable et fiable. Il était idéal dans les simulacres de batailles tout comme le PRE plus petit et plus léger dressé aux airs de haute école et qui dégageait d'une levade ou d'une cabriole tout ennemi qui serrait de trop prés et l'endurant arabe au pied si sûr, véloce, nerveux.
Elle rentrait le soir sale, parfois ses vêtements déchirés et fatiguée, mais c'était de la bonne fatigue disait-elle.
Ludmilla avait tenté de parler avec sa fille. Entre femmes les dialogues étaient plus aisés. Mais elle n'avait rien obtenu que de vagues explications de fatigue, de changement de climat, et non ce n'était pas une histoire de garçon...Les réponses étaient distillées du bout des lèvres  et de mauvaise grâce. La mère avait laissé tomber attendant une autre  occasion.

Les jours passèrent assez vite. Une sorte d'effervescence inquiète s'était emparée d'elle et  grandissait à mesure que la date de la conférence approchait. Quelque chose allait se passer elle en  était sure, mais quoi? Certes elle gagnerait une notoriété certaine, les autres participants étaient des historiens reconnus, ce n'étaient ni la timidité, ni la peur mais c'était autre chose qui la travaillait et elle ne savait pas ce que c'était et parfois elle grognait légèrement de dépit.
"Ma grande, tu vires à la vieille fille monomaniaque, il faudrait voir d'élargir  ton horizon .."
Mais difficile quand on est une fille comme Alexandra de se faire des relations. Les filles et les  garçons la trouvaient trop étrange et ses passe temps n'avaient rien pour les attirer. Elle avait eu quelques flirt, rien d'important. Ils n'avaient pas tenu la distance pour certains quant aux autres elle s'était aperçu rapidement qu'ils étaient là pour le sexe uniquement, chose en soi qui n'avait rien de rédhibitoire, mais il fallait quand même y mettre des sentiments ce qui semblait hors de propos pour eux. Elle les avait donc envoyé paître et avait continué sa route sans se poser de problèmes existentiels.
Demain, le voyage vers Moscou  commençait avec un  grand détour par Minsk pour récupérer une historienne mondialement connue pour son savoir sur les croisades. Cette dame âgée,  mal voyante n'aurait pas pu faire le trajet seule jusqu'à la capitale et Alexandra avait été réquisitionnée  pour ce service. Elle n'avait pas refusé pensant qu'elle pourrait apprendre pas mal de choses de cette femme durant le trajet.
Son sac de voyage était fait. Il ne restait plus qu'à attendre le départ.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Le Chaos
avatar
Date d'inscription : 21/07/2017
Messages : 332
Célébrité : Personne et tout le monde à la fois

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: INDISPONIBLE
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Jeu 28 Juin 2018 - 11:39

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Chaos
avatar
Date d'inscription : 21/07/2017
Messages : 332
Célébrité : Personne et tout le monde à la fois

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: INDISPONIBLE
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Jeu 28 Juin 2018 - 11:46
Coucou,

Etant Guilhem, je vais donc nous faciliter la tache en corrigeant directement ce qui concerne le Chevalier Ancien... ou l'Ancien Chevalier, c'est comme on veut.

Est-ce que tu peux me compléter un peu le "contre-pouvoir"? Genre donner un peu de détail, peut-être reprendre ce que Guilhem a indiqué et le modifier pour qu'il colle un peu plus à ta dévote?
Il manque également un dernier mot de passe.

Mis à part cela, j'aime beaucoup l'histoire, ça va laisser beaucoup de sujets à discuter entre nous!

Donc corrige les deux petits trucs et ça sera tout bon!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Jeu 28 Juin 2018 - 11:47
je corrige de suite et je reprends tout pour le mot qui manque.

Voilà, est ce correct?
Revenir en haut Aller en bas
Le Chaos
avatar
Date d'inscription : 21/07/2017
Messages : 332
Célébrité : Personne et tout le monde à la fois

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: INDISPONIBLE
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Jeu 28 Juin 2018 - 12:30



Tu es validée !

Bienvenue parmi nous !

J'adore vraiment ton histoire, ça va trop faire plaisir à Guilhem d'avoir une dévote totalement fana des croisades! Je te place dans la catégorie des Dévots, même si tu n'es pas encore totalement dévote pour le moment, mais c'est ce que ton premier rp va donner avec Guilhem.


Ta fiche de personnage se trouve désormais dans la section des validés ICI. Tu pourras poster ta fiche de liens et de suivis à la suite. Si tu n'as pas d'idées sur comment faire une fiche de liens ou/et de RPs, tu trouveras des modèles ICI et . En cas de soucis avec le codage, n'hésites pas à contacter un membre du staff qui t'aidera Smile

Tu peux faire une demande de RP dans ce coin.

Le forum c'est du RP mais aussi de la détente, la zone de flood est pour ça. N'hésites pas à venir faire des jeux et flooder de tout et de rien avec les autres VKiens. La CB est aussi là pour se détendre, n'hésites pas aller te connecter à l'occasion.

En cas de soucis, n'hésites pas à contacter le staff ou à poser tes questions dans la FAQ.


Dans tous les cas, amuse-toi bien parmi nous Smile

code (c) crackle bones


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Jeu 28 Juin 2018 - 12:43
Merci beaucoup. Et c'est parti pour les rp!
Revenir en haut Aller en bas
Ida Steiger
avatar
Date d'inscription : 17/05/2016
Messages : 145
Célébrité : Ute Lemper

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Ven 29 Juin 2018 - 0:23
Amuses toi bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Iris Tehora
avatar
Date d'inscription : 20/01/2018
Messages : 262
Célébrité : Christiane Reali

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Ven 29 Juin 2018 - 8:28
Bienvenue officiellement à toi
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Rostof
avatar
Date d'inscription : 22/06/2018
Messages : 15
Célébrité : Marie Avgeropoulos
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS Ven 29 Juin 2018 - 9:27
merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS
Revenir en haut Aller en bas

Киев - GIBLET - ORIENT-EXPRESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» L'ORIENT-EXPRESS
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» PEKIN EXPRESS 2009

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Les Portes de la Nuit :: Le Sanctuaire des Héros :: Présentation-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet