VAMPIRES' KINGDOM
Bienvenue sur Vampire's Kindgom.

Nous vous invitons à lire le contexte et vous informons de la répartition des personnages sur le forum :

Vampires : 24
Esclaves : 21
Résidents : 2
Affranchis : 5
Dévots : 10


Vous avez les cartes en main pour faire le personnage de votre choix.

A bientôt.


.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez

Vampires [libres 2/3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Selene Craft
avatar
Date d'inscription : 03/08/2009
Messages : 5140
Célébrité : Monica Bellucci

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: INDISPONIBLE
MessageSujet: Vampires [libres 2/3] Mar 27 Avr 2010 - 15:32

Ronald Gladerstone


LIBRE



Célébrité: Michael Fassbender
Age Réel: 380 ans
Age Physique: 38 ans
Fonction sur Vk: /

Courtois - Egoïste - Persuasif - A le sens du devoir - Patient - Jaloux - Dévoué - Obstiné - Aime toutes les formes d'art



{ SES POUVOIRS }

Contrôle de la douleur : Peut amplifier ou diminuer la douleur d'un humain, dévot ou vampire plus jeune que lui.

Attirance : Si l'envie lui prend, n'importe quel humain ou dévot succombe à son charme. Ce pouvoir n'agit que moyennement sur les vampires plus jeunes.



HISTOIRE
RELATIONS

Catalina Fesina : Son Infant. Ils se sont séparés en de très mauvais termes. Il veut la retrouver, la re-posséder mais il sait qu'elle ne pourra jamais lui pardonner la mort de son mari, la sienne et sa disparition soudaine.
Luther Abt: Un allemand, ami du vampire depuis des années.
Stéphane Tiérone : Esclave de Catalina. Il ne sait pas comment la demoiselle traite son esclave, mais il ne supporte pas l'idée qu'un autre homme que lui partage les appartements de la belle.
[/td]
NOTES
Si vous avez besoin d'informations, n'hésitez pas à contacter Ilynn Montgomery (Compte principal)

[/tr]

Points importants de l'histoire :

_ Né en Angleterre dans une richissime famille.

_ Libre au joueur de développer la vie précédent la transformation du personnage.

_ Ronald a été transformé lors d'un séjour à Paris. Il rendait visite à sa future épouse, petite cousine de sa mère. Cette dernière s'avérait être une vampire. C'est la première fois qu'il la rencontre et ne sait pas ce qu'elle est avant qu'elle ne le transforme. Ils ne se marient pas mais elle le garde pour compagnon quelques années. Malgré ce nouveau statut qui le satisfait pleinement, il déteste sa Sire.

_ Il la quitte pour voyager. Libre au joueur de développer cette partie.

_ Fin XIXe siècle, il s'installe dans un nouveau pays naissant : le Vénézuela. Grâce à la fortune qu'avait sa famille, il vit dans une grande maison dans laquelle il reste enfermé toute la journée. C'est la nuit qu'il sort pour chasser, préservant ce secret qui est sien. Lors d'une chasse, il évite de justesse une mine grâce à un de ses pairs : Luther Abt. Un peu plus tard dans le temps, il rendra service à ce dernier en lui servant d'alibi pour une histoire de meurtre. De là nait une amitié.

Une femme de ménage vient deux fois par semaine chez lui. Avant de sortir chasser ces nuits-là, il reste dans l'ombre et l'observe, étrangement attiré par cette beauté sauvage qu'est Catalina. Il sait qu'elle a du caractère et c'est ce qu'il lui plait sans parler de sa beauté époustouflante.

Je m’excuse, je ne voulais pas vous mettre à mal à l’aise… Simplement… Vous êtes la plus belle femme qu’il m’ait été donné de voir.

Par cette simple prise de contact, il ressent la solitude qui lui pèse sur le coeur. Il ne le sait pas encore mais sa décision est prise, il fera d'elle son Infant. Toutefois, il finit par apprendre qu'elle est mariée et qu'elle est sur le point d'avoir un enfant. Il attend patiemment, l'observant presque chaque nuit, l'attirance se faisant toujours plus forte.

Un soir, il croise la route du mari de celle qu'il convoite. Un échange de regard, la jalousie grandissante en son sein. Il n'y réfléchit pas à deux fois et s'abreuve au cou de celui qui le sépare de sa belle. Quelques heures plus tard, Catalina passe dans la rue adjacente, pleurant son défunt mari. Il se place devant elle et alors que ses yeux sont embrumés, il se sert de son don d'attirance pour l'apaiser et la ramener chez lui. Il ne met pas longtemps à lui donner le baiser vampirique et avant qu'elle ne sombre, lui dit en espagnol :

Ne t’en vas pas… Je te veux auprès de moi pour l’éternité...

Pendant 70 ans, les deux vampires restent ensemble. La demoiselle s'avère être lunatique, antôt une vampire sanguinaire, une Infant obéissante et aimante, tantôt une jeune femme blessée qui s'échappe la nuit pour bercer sa fille qu'elle ne peut plus voir. Ronald essaie de l'éduquer comme il peut, lui inculquant les bonnes manières, lui enseignant l'anglais, mais elle n'est pas facile à dompter. Les querelles se multiplient. Les deux immortels sont opposés et la vie à deux ne semble plus de tout repos. Ronald veut recommencer à voyager et passer par son pays natale mais Catalina ne veut pas le suivre. Les deux vampires se séparent alors.

_  Le joueur est libre de développer après la séparation des deux protagonistes, précisant tout de même qu'il ne cesse de penser à son Infant jusqu'à son arrivée à Vampire's Kingdom.



Dernière édition par Selene Craft le Mer 2 Juin 2010 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vampires-kingdom.com
Answald Von Schatten
Date d'inscription : 24/04/2010
Messages : 19688

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: DISPONIBLE
MessageSujet: Re: Vampires [libres 2/3] Mar 15 Fév 2011 - 1:31

Antoine Lacombe


PRIS


Célébrité : Jean-Paul Rouve
Âge Réel : 113 ans
Âge Physique : 35 ans

Fonction sur Vk : Professeur de latin et de grec ancien à l’université de Shadow’s Hill. Vampire marginal.

Qualités : érudit, agréable, souriant, patient, bienveillant, de bonne compagnie, pédagogue, appliqué, éloquent, farceur, curieux
Défauts : tatillon, maniaque, trop bavard, manque de courage vis-à-vis de ses aînés ou du régime d'Alexandre, physiquement affaibli par sa consommation de sang animal



{ SES POUVOIRS }
Langage universel : Antoine a toujours été un passionné de littérature et de linguistique. Après sa mort, il sembla presque naturel qu’il développe ce don lui permettant de comprendre et de parler n’importe quelle langue du monde en un temps record. Cela fonctionne également pour tout langage inventé, du moment qu’il l’entende pendant quelques minutes.

Maître du Royaume des rats : Pour beaucoup les rats représentent la vermine du monde, Antoine lui-même en souffrit lors de son internement à Struthof. Mais lorsqu’il découvrit qu’il était capable de dialoguer avec eux ou qu’ils lui obéissaient au doigt et à l’œil, il changea d’attitude. Peu après sa transformation, d’ailleurs, il se lia d’amitié avec l’un d’entre eux, le rat ne quittant quasiment plus son épaule depuis ce jour.



HISTOIRE
RELATIONS

Isao Snorow : C’est son amie la plus chère, et certainement son alliée la plus fidèle au sein du manoir. Ils se sont rencontrés à Vampire’s Kingdom, en 1995, alors qu’Isao était une toute jeune vampire. Tout de suite Antoine a été séduit par la fraîcheur de sa personnalité et par sa gentillesse. Ils se découvrirent de nombreux point commun, notamment leur affection pour les humains et leur passion des arts. Rien d’étonnant à ce qu’une forte amitié naisse alors de cette rencontre.
Gaëlle Zahraoui : Antoine a beaucoup d’affection pour ce petit bout de femme à la fois fragile et sauvage. Malgré sa psychologie instable, il soutint Isao lorsqu’elle décida d’en faire son dévot pour la sauver d’un sort funeste. Depuis il apprécie sa compagnie presque au même titre que celle de son amie, d’autant plus que Gaëlle est elle aussi une amoureuse de littérature !
Dévot prédéfini, libre.
Matthew Stanhope : Antoine entretient une relation cordiale avec le Sir d’Isao, mais les deux hommes n’ont jamais cherché à pousser plus avant la connaissance.
Vampire prédéfini, libre.
Nom libre : Son fidèle compagnon parmi les rongeurs ! Ce rat est presque constamment perché sur son épaule et a toujours son mot à dire sur tout et n’importe quoi. Lui et Antoine semblent être perpétuellement en contradiction mais il ne faut pas se fier aux apparences : une réelle amitié et complicité les lient.
NOTES
Antoine se nourrit exclusivement de sang d’animaux car il refuse de faire du mal aux humains. Isao l’a parfois autorisé à se nourrir du sien mais il rechigne énormément à cela et décline presque toujours son offre.

Comprenez bien aussi qu'il aura un statut un peu particulier. C’est un marginal qui vit à l’écart du manoir donc il ne peut pas posséder d’esclave par exemple. C’est probable également qu’il ne soit pas très apprécié de ses semblables à cause de sa position vis-à-vis des humains.

Pour de plus amples informations ou renseignements, s'adresser à Isao Snorow.

1908, à l’orée du siècle des Grandes Guerres, Antoine vient agrandir la famille des Lacombe en leur donnant un troisième fils. Ses parents sont ouvriers et vivent une vie tranquille à Orléans jusqu’à ce que le meurtre de l’archiduc François-Ferdinand, par un dissident serbe, n’entraîne la roue des alliances et conduise la France à déclarer la guerre à l’Allemagne. Ce n’est qu’un petit garçon à l’époque, il ne comprend pas vraiment pourquoi son père les quitte le fusil à l’épaule mais, lorsqu’il apprend qu’il est parti « tuer les méchants », il en est fier. Les Boches rendront bientôt les armes, entend-on dire partout. Mais la guerre s’enlise, elle n’est pas aussi courte qu’on l’avait prédite. La vie devient de plus en plus difficile à l’arrière ; entre le rationnement, le travail à l’usine, et les mômes, les femmes triment pour deux. Sans compter que leurs hommes leur manque ! L’enfance d’Antoine est pourtant préserver du mieux que possible. Lorsque son père a une permission, par exemple, il masque les horreurs qu’il a encore dans les yeux et sourit à ses gosses en leur faisant faire l’avion, comme au bon vieux temps. Il attend qu’ils soient couchés avant de s’effondrer sur l’épaule de sa femme. Mais en 1917, Sylvain, l’aîné de la fratrie, atteint la majorité et décide de s’enrôler à son tour. Il ne tiendra pas trois mois dans les tranchés, un éclat d’obus venant mettre un terme brutal à sa vie.
L’armistice signée, la France essaie de panser ses blessures mais les Lacombe seniors ne parviendront jamais à se remettre de la disparition de leur fils. Antoine voit son père se mettre à picoler plus que de raison, bouffé par ses démons et par la culpabilité. Quant à sa mère, elle devient une femme aux sourires tristes qui passe son temps à égrainer un chapelet. À 15 ans, Antoine prend alors la décision de quitter le foyer familial pour intégrer un lycée de garçons à Paris, en internat. Il y découvre une passion pour la littérature et les arts, ainsi qu’une nouvelle façon de vivre. Il se met à côtoyer les cafés où l’on discute politique et où l’on débat sur les derniers écrits philosophiques, puis, plus tard, les cabarets et autres salles de spectacles populaires. Éventuellement il obtient ses diplômes et décroche une place de professeur dans un lycée d’arrondissement. Peu à peu, il se fait une place dans le cercle intellectuelle parisien, il fréquente les jeunes écrivains du temps comme Sartres et Beauvoir,  obtient facilement l’admiration de ses élèves, parvient à faire paraître quelques-unes de ses nouvelles dans une revue littéraire, etc. Ce sont les plus belles années de sa vie, mais la Drôle de Guerre va venir bouleverser son quotidien.

Antoine est engagé dans l’armée et malgré son inclinaison pacifiste, il n’essaie pas de se faire réformer. Ceci étant dit, il n’a guère le temps de malmener son uniforme puisque que moins d’un an plus tard la France rend les armes. Il échappe d’abord à l’emprisonnement et retourne à Paris, mais le peu qu’il a vu de la guerre a suffit pour le transformer. Lui qui n’avait pas d’intérêt pour la politique, il décide de dénoncer les abus du nouveau régime grâce à sa plume. En 1941, il est arrêté pour diffamation et homosexualité (on lui connaissait des aventures avec des étudiants), et on l’envoi alors dans le camp de concentration de Struthof, en Alsace. Son expérience de prisonnier le marque profondément : elle lui enseigne la solidarité avec les hommes, mais aussi la faim, les maladies, les humiliations. Malgré tout cela Antoine prend le rôle du boute-en-train qui ne manque pas une occasion pour raconter une blague. En 1943, avec deux camarades, il tente de s’évader une nuit de Décembre mais cela tourne mal. Il se retrouve blessé, seul, clopinant dans une forêt enneigée avec rien d’autre qu’une chemise et un pantalon de toile sur le dos. C’est au moment où il est persuadé qu’il va mourir qu’une silhouette apparaît devant lui et l’entraîne dans la nuit alors qu’il sombre dans l’inconscience.

[Libre à vous d’expliquer sa transformation, les relations avec son ou sa Sir, ses premières impressions en tant que vampire, etc.]

Antoine ne peut plus retourner à sa vie d’avant. Comment expliquer à ses amis qu’il ne vieillit pas alors qu’eux leurs cheveux se teintent de blanc et de gris ? Il part alors à la découverte du monde et, éventuellement, il rejoint son ou sa Sir à Vampire’s Kingdom. Mais il ne supporte pas la vie au manoir, avec tous ses codes et ses injustices. Le sort des humains le répugne particulièrement, il lui rappel trop les immondices du régime nazi dont il a souffert. Alors Antoine déménage et prend un appartement dans la ville voisine, endossant la réputation du marginal. Une façon pour lui de témoigner son désaccord tout en restant proche de la communauté à laquelle il appartient. Depuis quelques années, il a même reprit un poste d’enseignant à l’université de Shadow’s Hill. Il y enseigne le latin et le grec le soir venu, partageant son savoir avec de jeunes humains désireux d’apprendre. Grâce au diagnostic falsifié qui le recense parmi les personnes souffrant de la maladie des enfants de la lune, l'établissement lui aménagea des horaires particulièrement tardives (jusqu'à 23h) et concentra ses heures sur la période hivernale. Son caractère humaniste est connu de tous, beaucoup s’en moque ou le critique mais Antoine s’en souci peu. Il sait toutefois qu’il pourrait prendre des positions plus radicales, œuvrer plus activement pour faire changer les choses, mais au fond de lui il a peur du retour de bâton que cela pourrait entraîner. Une fois déjà il a payé le prix de son audace, il n’est pas sûr d’être prêt à recommencer…


Dernière édition par Answald Von Schatten le Sam 10 Sep 2011 - 6:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Faust
avatar
Date d'inscription : 08/05/2010
Messages : 5707
Célébrité : Robert Downey Jr

Feuille de personnage
En Quelques Mots:
Liens & Affinités:
STATUT RP: INDISPONIBLE
MessageSujet: Re: Vampires [libres 2/3] Lun 7 Mar 2011 - 12:13

Damoclès Parrish


LIBRE


Célébrité: Tobey Maguire
Âge Réel: 241 ans
Âge Physique: 30 ans
Fonction sur Vk: Gardien du secret [non membre de la "meute"]
(consiste en l'effacement des traces de certains de ses congénères trop négligents)

Austère, méfiant, conformiste (approuve le règne d'Alexandre de Bretagne), pessimiste, voire fataliste, obséquieux (poli à l'excès), cynique (intérieurement seulement), hypocrite, intériorise tout, porte des jugements hâtifs, est plein d'idées reçues et de préjugés, discipliné, fidèle (sujet)



{ SES POUVOIRS }
Berserker: - Sous le coup d'une trop grande émotion (colère, tristesse, jalousie, plaisir...), sa puissance se décuple, une rage inouïe se déclare de manière imprévisible, cela provoque chez lui des emportements de toutes sortes. (lors d'un acte charnel, il peut être amené à frapper sa compagne) Sa violence atteint des sommets et, ne répondant plus de rien, succombant à ses penchants les plus monstrueux, il se voit incapable de distinguer les gens qu'il attaque. Le problème, c'est qu'il oublie ce qu'il a fait après la crise passée, qui ne dure pas plus d'une vingtaine de minutes. Il ne lui reste qu'une vilaine migraine et une soif irrésistible.
Vent d'Hiver: - Une bougie, un feu dans l'âtre ? Il peut les éteindre par l'aura glaciale qu'il parvient à dégager. Il peut aussi refroidir la température d'une pièce (pas au-delà du seuil de -15° toutefois).




HISTOIRE
RELATIONS

Shun Nataka: Un autre Gardien du secret. Se méfiant du côté ambivalent de Damoclès, ce dernier ne fera pas partie de sa "meute". Il travaille donc en solo.
Aliénor Sorel: Membre de la "meute" de Shun, elle exerce le même métier. Ainsi, s'ils se côtoient de temps à autre, ils ne se connaissent pas et ne sont pas prompts à se parler.
NOTES
Ses pensées seront particulièrement intéressantes à développer, car en totale contradiction avec ses actes et son attitude impassible. Il porte un regard très critique sur tout, il se compare constamment à autrui. C'est pourquoi je préconiserais l'écriture à la première personne, ça semble plus facile à jouer...

Son pouvoir "berserker" est davantage une malédiction qu'une bénédiction : du coup, il a peur de ce dont il peut être capable. Ne rien contrôler est ce qu'il y a de pire pour un être aussi méticuleux. Cela se traduit dans son comportement : il reste constamment sur ses gardes, il évite les sensations fortes, il se prive du "bonheur". Ainsi, cela fonctionne comme un cercle vicieux, plus il se frustre, plus il dégénère facilement et régulièrement...

Signe particulier : les yeux bleus des Parrish

Pour plus d'informations, veuillez contacter Jonathan Faust.

C’est l’histoire d’une famille qui vit au château et contribue à son entretien depuis des décennies. En échange du logis et de la protection du roi de ce royaume, elle s’est vouée à son service, remplissant les tâches dites ingrates qu’on lui soumettait (par pitié ?). Mais, si au départ, cette illustre famille d’humains ne semblait pas avoir sa place sur le domaine des fils de la nuit ; au fil des siècles, elle acquit le respect de ses membres. En marque de reconnaissance, on aurait décidé d’accorder la possibilité de recevoir le Baiser d'un vampire à l’un de ses descendants en échange de loyaux services (en satisfaisant un maître vampire par le biais de la dévotion par exemple ou grâce à tout acte jugé honorable).
Au fond du cœur de ces hommes réside depuis lors l’intime espoir de faire un jour partie de la communauté des immortels…

Dans la famille Parrish, je demande…
L’élu.

Il naquit en 1782, après plusieurs fausses-couches de sa mère. Il était très attendu.

Damoclès fut élevé, toute son enfance et son adolescence durant, dans l’optique de devenir un dévot. En effet, il était le deuxième descendant que l’on confierait aux Seigneurs. Sur ses épaules pesait une charge considérable. Son éducation fut extrêmement sévère. Du coup, c'était un enfant précoce. On lui apprit toutes les règles d'usage et l'adoration de ses maîtres sans jamais lui demander son avis, si ça lui plaisait vraiment. A dire vrai, il fut conditionné dès son plus jeune âge, il n'eut en outre guère l'occasion ou l'envie de se rebeller...[vous pouvez développer ses sentiments, ses appréhensions, trouver des anecdotes de ce traitement rude, sa relation avec ses tuteurs/parents, sa vision idéalisée des vampires]

Le jeune homme devait se montrer digne de sa famille. Son prédécesseur, considéré comme un héros parmi les siens, les avait grandement honoré, même s'il était mort prématurément. [les circonstances de la mort sont à inventer si vous voulez (accident etc), le mystère peut aussi rester entier] Damoclès voyait en lui un modèle. Élève assidu et persévérant, il fut pris en charge par un vampire extrêmement exigent, qui lui mena la vie dure. Se lier à lui fut des plus difficiles. Il devait laisser de côté ses émotions et se concentrer uniquement sur son devoir en tant que Parrish. Le caractère si antipathique de son maître le rebutait, tant et si bien que le dévot développa pour lui davantage de haine que d'affection. Haine qu'il refoulait. Haine qu'il stockait en lui-même. Sa seule raison de vivre demeurait le sang sacré du vampire. C'était sa seule consolation. S'il devait supporter le cruel buveur de sang au quotidien (avec ses excentricités, ses caprices, son désordre), le jeune Parrish avait également hérité de son pouvoir destructeur de Berserker. Cela l'anéantit psychologiquement. D'un naturel calme et équilibré, il eut des accès de colère violents, un dérèglement dans son comportement. Après avoir battu à mort une esclave qu'il était censé capturer, il se renferma encore plus en lui-même. [vous pouvez raconter ce tournant de sa vie avec force détails] Les amnésies qui résultaient de l'incontrôlable pouvoir lui faisaient peur. Il ne se fit plus jamais confiance à partir de ce jour.

L'être abject n'avait aucune intention de transformer cet avorton, il préférait le soumettre jusqu'au bout et vu son origine, il refusait de lui accorder le statut tant convoité. Cependant, il commit une faute grave. En punition, il dut transformer son dévot et il fut condamné à mort pour avoir failli dévoiler aux humains l'existence de sa race. C'était un crime jugé impardonnable. [expliquer le rôle de Damoclès dans cette affaire, en est-il le secret instigateur ? Est-ce le fruit d'une machination contre son propre maître ?] A la suite de cet événement, Damoclès fut reçu dans la communauté vampirique comme un membre à part entière avec pour fonction de garder le secret de l'existence de ses pairs.

Il s'y emploie donc, et, fidèle à son roi, il parcourt les ruelles sombres, surveillant ses compatriotes dont il a une image désormais brisée...

Damoclès Parrish fut le premier membre de la famille à avoir reçu le baiser d'un vampire. C'est un exemple à suivre, un modèle pour les futures générations.

Repères chronologiques :
Vers 1594 : Arrivée des Parrish à Vampire's Kingdom
1700 : 1ère reconnaissance, 1er dévot – mort prématurément (accident/mystère)
1800 : 2ème reconnaissance – Damoclès Parrish (naissance en 1782 / dévotion : 24 ans / vampirisé en 1824)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vampires [libres 2/3]
Revenir en haut Aller en bas

Vampires [libres 2/3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» 2- Les vampires pour les nuls
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
VAMPIRES' KINGDOM :: Réponses aux questions-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet